Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Cet espace vous est offert pour échanger sur l'oeuvre de C.G.Jung et la psychologie ... pour partager votre vision du monde et vos ressentis
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   Dim 22 Nov - 11:52

A gauche, à droite, sur le net, dans les livres, il est vanté tous les bienfaits de l'intuition ... sans que ses ombres soient nommées.
Hillman en parle (merci à Claire O pour la retranscription) :

Citation :
La clarté de l'intuition, sa rapidité et son exhaustivité la rendent très convaincante, et du même coup peuvent lui faire manquer son but aussi rapidement qu'elle peut voir juste. Jung, pour qui l'intuition (aux côtés de la pensée, du sentiment et de la sensation) était l'une des quatre fonctions de la conscience, insistait sur la nécessité de la vérifier à l'aide des trois autres fonctions. Seule, elle peut miser sur le mauvais cheval aussi sûrement que sur le bon, ou s'engager avec la certitude de la paranoia, sans plus tenir compte de la logique, des sentiments et des faits. (...)On a également recours à l'intuition pour expliquer la créativité et le génie, ce qui revient en somme à expliquer l'inexplicable par un processus lui-même inexplicable. Mais le culte de l'intuition en néglige les manifestations les plus néfastes, comme l'opportunisme intuitif du délinquant ou les accès de violence du psychopathe agissant sur une impulsion immédiate, inaccessible au raisonnement, au sentiment et à l'appréciation de la réalité objective. (...)
L'intuition procure la certitude, pas nécessairement l'exactitude. Notre sensibilité mythique peut percevoir une réalité invisible authentique, mais on ne peut s'en assurer qu'en vérifiant les faits, en se référant à la tradition, en réfléchissant soigneusement et en faisant cas des sentiments.

Passages du livre de James Hillman "Le code caché de votre destin."


MLVon Franz rappelle ce à quoi le fonctionnement avec l'intuition seule peut mener :

Citation :
"La chute du lustre était tout à fait synchronistique. Mais l'homme pris par son délire, à l'hôpital où il me raconta l'anecdote, interprétait l'évènement comme la preuve qu'il était bien le Christ, car, lorsque celui-ci fut crucifixé, la lumière du soleil et de la lune s'obscurcit. La lumière s'éteignit quand le Christ fut victime des puissances du mal. Mais, ici, l'accident avait une toute autre signification : la lumière n'est pas celle du soleil, mais celle d'une lampe et une lampe faite de main d'homme représente non la lumière cosmique, mais celle du moi. La chute du lustre était un accompagnement symbolique, synchronistique, de l'explosion de son moi. Mais cet homme l'interprétait, ce qui typique de la folie, de façon que cela s'intègre logiquement dans son délire.
C'est une chose tragique que l'on peut constater dans le cas des personnes psychotiques et que j'ai observées directement-que les évènements synchro enfoncent la personne déirante dans sa folie, car pour elle cela apparaît naivement comme une preuve qu'elle a raison : le monde extérieur lui-même commence à se comporter suivant le mythe archétypique qui l'a engloutie.
En l'interprétant, dans le contexte archétypique avec lequel elles sont identifiées, ces personnes ressentent les évènements comme une confirmation de leur point de vue, ce qui renforce tragiquement le processus de destruction de la conscience du moi."


Alchimie et imagination active, MLVF, p 124 et 125
C'est exactement ce qu'il se passe dans le fim : l'effet papillon. Le jeune homme imagine qu'il peut retourner dans le temps et imagine le changement d'un seul acte suivit de toutes ses conséquences.Puis, il s'identifie à ce qu'il imagine et cela plusieurs fois. Conséquence : quelle est la réalité ? Il s'y identifie pour se protéger d'une évènement traumatique.

L'interprétation des synchros demande donc de la rigueur car les risques sont réels. Qu'en dites-vous ? Pour moi, toute la littérature sur la synchro n'est pas à mettre entre toute les mains. A mon sens cela passe par une initiation et une formation pour les étudier.
Jamais je ne parlerai de synchronicité à une personne, un client qui cherche intuitivement les synchros pour prouver qu'elle a raison : la théorie sur la synchro si elle est mal comprise devient un outil de mort et d'enfermement.


Faire de ces certitudes des exactitudes consciemment/inconsciemment est le propre de l'illusionniste :

Citation :
Archétype : Gollum

ATTENTION : cette forme de sous-personnalité est peu observée. Une sous-personnalité peut être plus présente qu'une autre. Celle-ci l'est moins. Il y a donc de grande chance qu'elle soit dans l'ombre. Ce n'est pas une personne définie : c'est un complexe psychologique, une sous-personnalité que nous avons tous en nous. Elle se projette sur quelqu'un.

Lecture élémentales : Feu élevé à l'extrême, Air élevé à l'extrême, eau basse à l'extrême. Idem pour la terre (Ordinateur qui imagine, compile, calcule, chasse compulsivement ou manipule/pense à manipuler, dissocié de l'âme, de l'Eros, n'agit pas, peu actif). Perte d'âme ==> Gollum<==Perte d'identité. Enorme souffrance. Feint les émotions.

Ombres présentes et puissantes.

Sa blessure : A mon sens, il a une angoisse de la réalité : ce qui ne doit pas exister n'existe pas. Il n'accepte la vérité sur lui-même, sa vie, ce qui est, le monde. Il veut un monde pur car il se veut pur et veut purger et se purger. Il se ment tout le temps à lui-même.
Comme il dénie une ombre de lui-même, pratique le déni, les autres lui cachent quelque chose, me manipulent ou lui mentent tout le temps. Ils ne sont que son miroir. Il cherche une vérité cachée or lui-même se cache et la cache tout le temps à lui-même et autre avec ses propres illusions qu'ils donnent aux autres et à lui-même.
Doc House est un illusionniste non psychotique, narcissique au service de lui-même et de la vie parfois. Il croit que tout le monde ment. C'est un fait que les gens mentent en même temps, ça me semble essentiel de prendre en compte l'autre pôle : les gens peuvent dire aussi la vérité leur vérité.

Buts : obsession pour obtenir gain de cause, justice argent, soutien à une cause, vérité, sens (pour Gollum = l'anneau). Non éthique pour l'obtenir : tous les moyens de prédation sont bons : mensonge, ruse, sournoiserie, usurpation, manipulation sombre, création de preuves (faux et usage de faux), création de fausses confidences, coincidences pour les faire passer comme des synchronicités, monter les gens les uns contre les autres, lavage de cerveau, terrorisme psychologique. Attise la terreur.

S'il fait tout cela consciemment, il a une structure de pervers narcissique.
S'il est inconscient, il est prédateur et est un psychopathe à tendance paranoïaque (cfr l'article correspondant). Psychopathe s'il passe à l'acte.

L'illusionniste, tant que sous-personnalité air, est fasciné et fascine. Notamment par la synchronicité, le hasard, le mystère, l'invisible, la théorie du chaos, les nombres, il raconte des histoires, utilise la métaphore et le langage des oiseaux. Il peut être sombre ou lumineux.
Dans les cas sombres et psychotiques, il est paranoïaque, il peut se sentir investi d'une mission pour purifier le mal du monde (feu sombre). C'est un démystificateur. Il se proclame au service de la vérité, de la justice et révèle tout afin que justice soit faite et que la vérité éclate. Il a une blessure de non-compréhension d'angoisse face à la réalité. Alors il cherche à lui donner du sens par tout les moyens possibles ... quitte à mentir et à déformer.
Dans le cas de paranoïaque qui voient des complots partout, les coïncidences sont utilisées et interprétées comme une justification du complot. Ceux qui ne le croient pas, qui essaient de montrer empiriquement l'inverse pas font partie du complot.
Il s'amuse avec la confusion et s'active par la confusion. Il est là où il y a confusion, non-clarté, interprétation sans possibilité de vérifier et il la génère et la crée. Au plus c'est confus au mieux c'est car il a beaucoup d'informations pour passer les choses et faire croire ce qu'il veut.
Ceux qui sont confrontés à lui soit le suivent (comme dans une secte) soit le fuient ou encore essaient de le faire changer d'avis, de l'écouter, d'entendre la souffrance qu'il peut y avoir la derrière.
Il pratique le lavage de cerveau : il répète la même chose régulièrement. Il ne parle que de cela.
Il peut même arriver à ce qu'il passe à l'acte : il se mettra à chercher des infos personnelles sur vous comme le prénom de votre soeur que jamais vous n'avez nommé devant lui par exemple. Il veut démontrer par là qu'il peut tout savoir et/ou terroriser. Il veut fasciner, choquer.
Il recherche et cherche. C'est un prédateur qui cherche la preuve ou la non preuve. Il chasse pour savoir ce qui est vrai de ce qui est faux quitte à se battre comme Jacob avec l'ange ! Il est obsédé par le mensonge, la vérité.
Il est capable d'usurpation d'identité, de se faire passer pour un autre en volant carrément l'identité ou en en créant une autre à côté de la sienne. En bref il se divise lui-même, il se rend multiple.
Il fait croire qu'il est magique sauf il ne l'est pas. La synchronicité qu'il utilise souvent n'est pas magique. Elle est merveilleuse sans être magique.
Littéralement, le moi croit être témoin d'une apparition d'un dieu, de la manifestion de l'action du dieu dans le monde et dans la vie. Ce magique fait croire qu'il est magique lui-aussi. La synchronicité est un phénomène quotidien. Il arrive à n'importe qui n'importe quand. L'illusionniste insiste et appuie sur les pseudos synchros qui l'arrangent et que souvent il aura été cherché très profond ! Souvent pour attester qu'il dit vrai, il proclame sa théorie, sa vision du monde, les preuves créées aux yeux du monde entier.
Cela est à interroger et cela est à lui poser : A quoi ça lui sert de montrer des synchros qui ont du sens pour lui à tout le monde?". Souvent en bon prédateur, manipulateur, il répondra par l'humour, une autre question ou une réponse qui ne répond pas à la question voire il se tait. Il utilise bien fascination de la synchro, le grand tout pour convaincre, prouver, attester de la véracité de ses propos, de ses perceptions.

Ainsi pour contribuer à ce que les gens pensent comme lui ou les faire aller dans le sens qu'il désire, il ne crée pas du mystère : il donne SA vérité qu'il aura construite à partir de sa compréhension de ce qui est. Pour y arriver, il mélange coïncidences qu'il interprète selon ses désirs et en fait une preuve. Il cherche à prouver qu'il dit vrai, que des choses sont cachées, que les gens lui veulent du mal, qu'il y a une conspiration contre lui et contre le monde, que les extraterrestres sont littéralement présents etc etc. Il crée des preuves (ex : cas de fausses soucoupes volantes) et vous allez croire être face à des preuves. Là est l'illusion. Un exemple tiré de ma profession dans l'enseignement spécial. Un jeune croit qu'un prof lui en veut. Il va taper sa tête contre un poteau. Ensanglanté, il va trouver un éducateur à qui il dit que le professeur l'a frappé alors qu'il était seul avec lui en classe. Le professeur est convoqué à la direction, est amené à justifier. Un ami du prof s'est déplacé pour bien attester que le prof en question étant avec lui au moment où le jeune s'est fracassé le crâne ! Pas de chance pour le jeune : il avait un alibi ! Il joue toujours à "c'est ma parole contre la tienne". Voyez que dans ce cas-là, ce sont les faits empiriques, observables, causales qui permettent de neutraliser le discours emprunt d'illusion.

Jung en tant qu'empiriste nous donne la magie inverse pour neutraliser l'illusion : aller dans les faits, ce qui est visible. Aller voir ce qui est causal, rechercher la causalité avant de foncer sur la coïncidence et la pseudo-synchronicité.
Jung invite aussi à discerner à bien discerner les synchros qui sont rationnalisées, expliquées en long et large alors que la synchro est la juxtaposition d'un fait intérieur avec un fait extérieur SANS commenter, analyser, interpréter ces faits. Notre illusionniste lui parle un max et donne un max de sens à la synchronicité pour la faire passer comme une vérite.

Pour vous garder dans l'illusion, il évitera à tout prix :

- Que vous vous renseignez ailleurs , que vous cherchez à couper et recouper ce qu'il avance, en bref que vous soyez critique... alors il vous mettra tout, tout cuit sous le nez : "preuves", "écrits", photos, ... Il collectionnera tout en vue d'avoir un maximum d'éléments à manipuler, à utiliser. Il ne veut pas vous voir réfléchir...alors il ne vous en donne pas l'occasion : il vous noie sous les infos, il vous gave de preuves ainsi vous ne pensez pas : vous lisez, vous absorbez !

- d'être rationnel, de chercher la causalité des phénomènes ... alors il se branche et vous branche directement sur ce qui fascine : l'acausalité, la synchronicité. Là où la preuve empirique n'existe pas. Il fait du sens qu'il donne aux choses une preuve. En effet la synchronicité est basée sur le sens. Il fait d'un élément irrationnel, une perception intuitive (le sens que lui donne) possiblement vraie comme fausse une vérité rationnelle nécessairement vraie OU fausse (LE sens). En fait il prend la synchronicité comme étant l'expression qu'il a raison, d'une vérité divine qui confirme ses propos ALORS que la synchronicité montre qu'il y a sens (ce qui n'est pas la vérité qui est de l'ordre de la causalité). Il manipule bien causalité et acausalité.

Si vous le critiquez, vous devenez un ennemi. Nous sommes bien dans une dissociation où il y a des ennemis et des amis. Il y a ceux qui sont avec lui et ceux qui sont contre lui.

Qui lui-même dans la toute puissance de la pensée :

Citation :
Parfois je pense quelque chose et cela se passe : la pensée peut donc créer l'évènement ! En changeant la pensée, je change tout ! C'est tout le discours prométhéen que nous tient la pensée positive notamment et qui montre bien une toute-puissance sur la vie, soi-même, les évènements et même les autres ! Et cela est tragique car cela pousse à l'inaction, à donner toute la puissance à la pensée, au mental et bloque la circulation de l'énergie : l'action, l'émotion, l'esprit (imagination), l'âme et l'amour sont coupés de leur puissance. Seule la pensée compte. Le reste est refoulé et agit dans l'ombre.
Il est essentiel de comprendre que parfois y a une coïncidence entre la pensée et ce qu'il se passe ... cela s'appelle une "synchronicité" ... cela existe mais ce n'est pas la pensée qui crée ce qu'il se passe : un lien entre les 2 existe mais la pensée ne peut créer la réalité visible avec les 5 sens ( ce qui est différente de la réalité psychologique). Je dirai même que c'est l'inverse : c'est le pressentiment, l'intuition qu'il va se passer quelque chose qui fait que la pensée se crée (et je ne suis pas non plus son créateur !). Je peux être amené à penser, alors, que c'est la pensée qui crée l'évènement. Si cela vous arrive souvent, c'est que, probablement, vous êtes doué d'intuition qui permet de sentir l'avenir et vous êtes probablement bien connecté à la psyché car pour elle, le passé est encore là et le futur est déjà là : elle est bien reliée à eux et les voit, les vit. Pour le psychisme, l'espace-temps n'existe pas. Vous avez probablement des capacités télépathiques, une faculté à ressentir émotionnellement et intuitivement votre environnement passé, présent et futur. C'est signe que Mercure, le messager, circule bien dans votre psychisme : il y a communication, reliance entre l'intérieur et l'extérieur. Cela est un signe de non-psychose, d'un moi structuré, connecté à lui et à l'extérieur.
Penser que je crée la pensée et que c'est elle qui crée la réalité, l'évènement, c'est être dans un égo qui a tous les pouvoirs. Si la pensée peut créer la réalité alors tout le monde serait riche, heureux, ...
Les gens confondent la réalité des 5 sens, visible et la réalité psychologique. Il croit qu'en changeant leur réalité psychologique par la pensée ils vont changer la réalité empirique. Cela aura un impact, c'est sûr. En même temps, cela ne crée pas. La pensée transforme. Elle ne crée pas et cela est complètement différent et il n'est possible de tout transformer par la pensée. Ca serait une autre toute puissance.

Y a donc un lien profond entre paranoïa et fonctionnement unilatéral par l'intuition :

Citation :
La parano est liée à l'intuition. L'intuition permet de percevoir de manière non-rationnelle. Elle permet de tirer une série d'hypothèses, d'interprétations. Ces hypothèses sont à vérifiées factuellement. La parano refuse les faits : seule est vraie son interprétation, sa compréhension qui est LA réalité. Seule est vraie l'intuition. En tant que psychose, elle traduit une angoisse d'être confrontée à la réalité telle qu'elle est. Les faits mentent ou sont manipulés. Je crois que l'autre m'aime parce que je l'aime ou va m'aimer parce que je l'aime (érotomanie = se prendre pour Eros ni plus ni moins ... nous sommes en effet dans la psychose). Tout est littéralisé. La personne ne rit pas d'elle même. Tout est dramatisé. La personne est tendue, angoissée, troublée.

J'ai moi-même un fond parano et à mon sens nous l'avons tous. Je le maîtrise de plus en plus. Chaque intuition, interprétation, analyse, jugement que j'ai de la réalité, que je porte sur moi-même et l'autre, je mets tout simplement un point d'interrogation au bout de la phrase. Si ça me concerne, je médite la chose et ne gobe pas tout littéralement. Je suis zen. Si ça concerne les autres, je pose des questions. Je vérifie dans les faits avant de juger, d'interpréter. Faire de ma compréhension de la réalité LA réalité est la définition de la littéralité et ce qui caractérise la parano qui est caractéristique de la société occidentale.
SI je vois quelqu'un hausser les épaules devant moi, je lui demande "tu hausses les épaules parce que ce que je te dis t'indiffère, t'as d'autre chose à penser ?" Réponse : "Non j'ai mal aux épaules, ça tire" avant de déduire que je suis indifférent. L'intuition qui vient l'observation est à vérifier avant de dire c'est vrai/faux.

L'intuition a la particularité de sentir, de voir les déformations, distorsions de la réalité que montrent la physique quantique. Elle sent le daïmonique, le flaire. La paranoïa est bien, pour Jung, liée à l'intuition.
L'intuition montre un possible parmi d'autres. L'intuition "mauvaise" est celle que je prends pour une vérité. Je fais de la perception une vérité. L'intuition est une perception. L'intuition non vérifiée est vécue comme vraie est caractéristique des structures paranoïdes.
L'intuition ne se trompe pas et ne donne pas raison : elle pointe vers. Pour moi, il n'y a de "vraie et de fausse intuition". Y a les intuitions qui ont du sens et d'autres qui n'en ont pas. Le sens n'est pas la vérité. Cela c'est la fonction "pensée" toute rationnelle. L'intuition est irrationnelle. Quand je prends une perception irrationnelle pour une vérité rationnelle, c'est déchirant dans le psychisme et l'inconscient réagit d'un coup.
Y a autre chose dans la paranoïa qui est plus archétypique ; le souci de vouloir tout comprendre, tout expliquer, donner du sens à tout. Elle est typiquement apolinienne, prométhéene. Il y a refus du mystère et de l'ombre: tout doit être mis en lumière, tout doit être éclairé. La nuit est refusée. Cette recherche de sens compulsive paraît alors mystérieux ... et pour comprendre ce mystérieux incompréhensible (et il l'est), des hypothèses sont alors avancées ... et souvent non-vérifiées car le besoin de combler le vide est plus présent. Ces hypothèses viennent appuyer soutenir une compréhension qui vient effacer l'incompréhension, le vide qui est angoissant, terrifiant : vaut mieux tout comprendre de manière "délirante" que d'être annihilé par un vide mystérieux incompréhensible et de perdre le contrôle. La parano a donc sa lumière : recherche de sens, contact avec le mystérieux, contact avec le sens et le non-sens. Elle marque les structures qui sont face à l'ombre archétypique : le Mal ontologique, le Non-sens absolu.
Son ombre est de vouloir que l'invisible devienne visible à tout prix au mépris du mystère. La parano a un souci avec l'invisible. Il littéralise, adule, voit des dieux partout, se prend pour un dieu, prend l'autre pour un dieu, une âme soeur. Il fait, littéralement, du daimon, de l'âme, de l'amour une entité incarnée qui est de l'ordre de la réalité matérielle et incarnée. Ainsi il y a gourou, mal incarné, extra-terrestres, incarnation de l'amour au travers d'une personne, ... Le parano croit avoir compris et s'accroche à sa compréhension ... au plus il croit avoir compris rationnellement et est certain, au plus, il sera touché par la parano dont l'intention est d'inviter à ne plus comprendre. L'invisible irrationnel agit sur le visible, la compréhension rationnelle et vient lui dire "tu ne peux tout comprendre, lâche cette frénésie".
Mythiquement, il s'agit de Jacob qui se bat avec l'ange. Ils se battent dans la nuit. Il veut que l'ange apparaisse au jour. Personne ne gagne. Le jour arrive, l'ange va repartir. Jacob accepte alors que l'invisible, le mystérieux le reste. Avant que l'ange parte, il l'attrape par la main et il lui demande sa bénédiction. Demander au mystérieux, à l'incompréhensible sa bénédiction. Le parano lutte donc avec l'invisible et tente de le contrôler, de prendre le pouvoir sur lui, d'être lui. Accepter de perdre, de s'avouer vaincu tout en lui demandant sa bénédiction. Là est la foi !

Tout ça me pousse à relire Singer dans le grand livre de la tendresse qui en parle ...

Dans l'analyste des rêves, elle se manifeste souvent :

- Dangers de l'interprétation à outrance :

Le danger paranoïaque d'interpréter à outrance et à tout prix n'apparaît que si la quête de sens évacue complètement le mystère. Compensatoirement, tout devient alors inconsciemment mystère ou, mieux, tout devient suspect; le sens n'est évidemment possible que si le mystère est accepté; on ne peut comprendre que si l'on admet d'abord que l'incompréhensible et l'incompris existent réellement.

Délittéraliser, rire de soi-même/dédramatiser, accepter l'incompréhensible, questionner et se questionner, prendre de la distance, discerner la pensée de la perception voilà ce qui aide le moi face à l'ombre paranoïde.

Tout cela sur fond conspirationniste où l'individu va chercher un tribunal : il va exposer ses théories, va chercher des témoins à charge, avocat de la défense et faire le procès de tout ceux qui n'entrent pas dans sa vision des choses. Il va tout interpréter comme ça lui chante et va relier les choses entre elle uniquement à partir de l'intuition pour justifier et se justifier. Doutant de l'exactitude de ses propos, il cherche une confirmation et une validation de ces certitudes. Il n'arrive pas à passer de la certitude intuitive et irrationnelle à la l'exactitude pensée et réfléchie.

L'érotomaniaque fait la même chose mais ce n'est plus un tribunal. Il fait cela au bas du balcon à l'instar d'un Roméo qui va tout interpréter comme signe d'amour et qui le proclame en bas de son balcon que l'autre l'aime ... Convaincre voilà leurs buts communs ... Faire que ma vision, mon mythe devienne celui de l'autre pour ne plus être seul ? Pour valider l'exactitude de mes perceptions, de mon mythe ?

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Claire O
Membre
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 53
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   Dim 22 Nov - 19:18

Passionnant tout cela, et en même temps, l'intuition peut être utilisée sans aucune conscience de la synchronicité, sans connaissance aucune de son existence, avec juste une croyance du "c'est le destin qui nous a réunit" par exemple, du "c'était écrit".
Une personne s'interrogeant sur sa vie future demandant des informations auprès d'une cartomancienne ou d'un voyant est une future adepte de l'intuition programmée. Au premier signe de ressemblance avec les dires de la voyante, tout est déjà dit et dessiné, tout est tracé, quitte à se prendre une claque magistrale qui remet ensuite tout en place, ou pas ! suivant si l'on accepte la claque, ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   Lun 23 Nov - 2:56

Citation :
Passionnant tout cela, et en même temps, l'intuition peut être utilisée sans aucune conscience de la synchronicité, sans connaissance aucune de son existence, avec juste une croyance du "c'est le destin qui nous a réunit" par exemple, du "c'était écrit".

Oui ça peut être une lecture. Bien que le "c'est écrit ou c'est le destin" est plus de l'ordre de la pensée qui donne du sens aux choses. L'intuition est une perception qui peut relier ces évènements mais c'est la pensée qui va donner le sens.
Qu'en penses tu ?

Citation :
Une personne s'interrogeant sur sa vie future demandant des informations auprès d'une cartomancienne ou d'un voyant est une future adepte de l'intuition programmée.

Oui et ça peut être du mentalisme. Reste à voir l'attitude de la personne si elle s'inscrit dans l'amour ou le pouvoir ... et la frontière est mince entre les 2.

Citation :
Au premier signe de ressemblance avec les dires de la voyante, tout est déjà dit et dessiné, tout est tracé, quitte à se prendre une claque magistrale qui remet ensuite tout en place, ou pas ! suivant si l'on accepte la claque, ou pas.

Les dires de la voyante serait alors comme une synchronicité, une confirmation d'une pensée, d'une réflexion déjà présente chez le consultant avant sa démarche ?

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
rachel
Membre


Nombre de messages : 44
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   Lun 23 Nov - 3:12

L'intuition mauvaise est celle que je prends pour une vérité.

À votre avis l'intuition fait-elle partie du jugement.

Une intuition arrive et voilà que l'imagination galope, faire face à l'intuition bonne ou mauvaise nous amène à la réflexion, si l'intuition que j'ai me déplaît, me fait mal, je dois la regarder droit dans les yeux, tirer ma propre conclusion, l'intuition est trompeuse dans un sens ou dans l'autre, juste se dire, la réponse viendra plus tard, ne pas lui donner trop d'importance est peut-être une solution.

Rachel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   Lun 23 Nov - 10:07

Coucou Rachel,

Pour moi l'intuition devient mauvaise QUE si elle ne fonctionne sans la pensée, le sentiment et la sensation.
Y a un culte à l'intuition dans certains bouquins, mouvements de développement personnel. Être conscient qu'elle a aussi ses "ombres" et ne pas en faire LE moyen pour toucher des exactitudes.

Jung montre bien dans "Types psychologiques" que l'intuition est une fonction de perception et non de jugement (pensée et sentiment).
Bien à toi
Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Claire O
Membre
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 53
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   Lun 23 Nov - 11:53

"Oui ça peut être une lecture. Bien que le "c'est
écrit ou c'est le destin" est plus de l'ordre de la pensée qui donne du
sens aux choses. L'intuition est une perception qui peut relier ces
évènements mais c'est la pensée qui va donner le sens.
Qu'en penses tu ?"

>> Oui, c'est vrai, mais comme tu dis, l'intuition peut faire le lien, relier ces événements et la pensée - mais est-ce vraiment la pensée alors ? - ayant une telle soif de cela s'abreuve à cette source sans plus s'occuper de rien si ce n'est entasser ce qui lui convient, ce qu'elle cherche inconsidérément pour se rassurer, pour se conforter dans un plan bien établi.

Citation:
Une
personne s'interrogeant sur sa vie future demandant des informations
auprès d'une cartomancienne ou d'un voyant est une future adepte de
l'intuition programmée.

Oui
et ça peut être du mentalisme. Reste à voir l'attitude de la personne
si elle s'inscrit dans l'amour ou le pouvoir ... et la frontière est
mince entre les 2.

>> Du mentalisme... peux-tu préciser ce que tu entends par là ?
C'est vrai la frontière est très mince, tellement mince qu'à mon avis elle est franchi sans que l'on s'en aperçoive tout de suite, et ce même si au départ, et même après, il y a de l'amour.

Les dires de la voyante serait alors comme une
synchronicité, une confirmation d'une pensée, d'une réflexion déjà
présente chez le consultant avant sa démarche ?
>> Oui, complètement, une impression de savoir cela depuis toujours, la voyante le confirme, et tout s'enchaîne avec le temps.

À votre avis l'intuition fait-elle partie du jugement.
>> Il me semble qu'elle le peut en effet, car c'est établir un verdict, c'est ainsi, je l'ai senti, c'est mon intuition.
Et comme le dit Alexandre, il faut ensuite vérifier, prendre le temps de surtout vérifier la crédibilité de l'intuition en question.

Pour moi l'intuition devient mauvaise QUE si elle ne fonctionne sans la pensée, le sentiment et la sensation.
>> C'est une chose essentielle et trop méconnue, enfin de moi il y a peu de temps encore. lol


Alex, si tu as deux minutes pour m'expliquer comment mettre ces fichues citations comme tu le fais, je n'ai rien compris à cette histoire de "quote", et j'ai l'impression d'être une handicapée à chaque fois que je réponds sur ce forum...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   Lun 23 Nov - 12:58

Coucou,

>> Oui, c'est vrai, mais comme tu dis, l'intuition peut faire le lien, relier ces événements et la pensée - mais est-ce vraiment la pensée alors ? - ayant une telle soif de cela s'abreuve à cette source sans plus s'occuper de rien si ce n'est entasser ce qui lui convient, ce qu'elle cherche inconsidérément pour se rassurer, pour se conforter dans un plan bien établi.

Oui exactement. La pensée en temps que fonction psychologique selon Jung, oui. Le sentiment compte aussi. La pensée va dire "c'est vrai/faux ; c'est bien/mal". Le sentiment va dire "j'aime/j'aime pas".
Il s'agit de connaître sa typologie :

je suis intuition, sentiment (conscient) et pensée, sensation (ombre inconscient).

Si j'ai une intuition, je vais d'abord la sentir, la jauger, la juger en fonction de ce que j'aime (je parce que je suis un introverti, un extraverti va dire qu'une intuition est aimable ou pas en fonction du contenu de l'intuition, de l'objet et/ou d'un avis extérieur.). Je peux en rester et dire "ohhhh cette intuition, qu'elle est adorable" et parce qu'elle est adorable, la certitude (sentiment) devient l'exactitude. Je fais de mon adoration une preuve rationnelle de sa véracité. Si je prends en compte l'ombre, je peux mettre à relier les choses, à observer posément. Pour quoi posément ? Parce que le sentiment peut être invasif chez moi et altérer l'observation idem si les intuitions continuent à arriver. Une fois que c'est observé, que les choses se relient, que l'intuition est confrontée aux faits empiriques, observables, non manipulables, je peux valider ou non le contenu de l'intuition comme vrai ... ou pas ou comme exprimant un bien ou un mal. Les 4 fonctions ont été mobilisées. La rationnalité comme l'irrationnalité ont été prise en compte.

De plus, si je suis "perception" (comme moi), je vais donner plus de crédits à ce que je perçois qu'à ce que je pense et ressens (jugement) en méprisant ces derniers. Refoulés, ils reviennent au galop et je me fais posséder par elles en énonçant des pensées et des sentiments confus, mélangés qui peuvent être délirants, paranoïaques. C'est l'ombre qui se manifeste. Donc l'obstacle supplémentaire que ne nomme pas Hillman est l'attitude du moi face à la perception/jugement. Si je suis intuitif et en plus "Perception", je peux avoir plus de difficultés à émettre et à croire en la validité de mes sentiments et pensées. A l'inverse, celui qui est jugement va faire plus confiance à ce qu'il sent et pense qu'à ce qu'il voit, qu'à ses intuitions. La rationalité est de cet ordre. Descartes est jugement et introverti : la réalité extérieure empirique nous trompe. C'est vrai et c'est faux.

Citation:
Une
personne s'interrogeant sur sa vie future demandant des informations
auprès d'une cartomancienne ou d'un voyant est une future adepte de
l'intuition programmée.


Oui
et ça peut être du mentalisme. Reste à voir l'attitude de la personne
si elle s'inscrit dans l'amour ou le pouvoir ... et la frontière est
mince entre les 2.
>> Du mentalisme... peux-tu préciser ce que tu entends par là ?


Tout explicité ici :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mentalisme
Cela s'attache à toutes formes d'approche, pas seulement aux divertissements. Le mentalisme peut être manipulatoire ou non.
Le mentaliste est un illusionniste comme je le décris ci-dessus.

Ca peut effectivement être une intuition dans le sens :

Les dires de la voyante serait alors comme une
synchronicité, une confirmation d'une pensée, d'une réflexion déjà
présente chez le consultant avant sa démarche ?>> Oui, complètement, une impression de savoir cela depuis toujours, la voyante le confirme, et tout s'enchaîne avec le temps.


mais l'intuition alliée à la pensée et au sentiment avec une force de persuasion (attitude de pouvoir) peut faire tomber dans la suggestion : la personne, le voyant a des intuitions et elle en fait directement la vérité et persuade qu'elle est la réalité à son consultant.
Ou encore une personne "sensation", très observatrice va voir des choses (profiler, profiling) rien qu'en observant les gestes des gens, leurs attitudes, modes de vie et va déduire des vérités toutes faites et l'imposer. C'est ce qu'on voit dans l'étude des gestes pour déduire la psychologie des gens. Ca peut aider c'est un fait. En même temps, ça peut être utilisé pour se faire passer pour un devin qui en balance, qui veut impressionner, qui va faire passer ses observations méticuleuses pour des intuitions fulgurantes de voyants, ... L'archétype du faux prophète est là à l'oeuvre surtout s'il prétend guérir, apporter solution. Rien que dire à quelqu'un "ça va aller tu sais" c'est se mettre dans position telle un prophète qui sait 'avance que ça va aller.

C'est vrai la frontière est très mince, tellement mince qu'à mon avis elle est franchi sans que l'on s'en aperçoive tout de suite, et ce même si au départ, et même après, il y a de l'amour.

C'est en effet subtile.


Pour moi l'intuition devient mauvaise QUE si elle ne fonctionne sans la pensée, le sentiment et la sensation.
>> C'est une chose essentielle et trop méconnue, enfin de moi il y a peu de temps encore. lol


J'invite à lire à ce sujet les types psychologiques de Jung. Wink


Alex, si tu as deux minutes pour m'expliquer comment mettre ces fichues citations comme tu le fais, je n'ai rien compris à cette histoire de "quote", et j'ai l'impression d'être une handicapée à chaque fois que je réponds sur ce forum...

Oui bien sûr. Tu cliques sur "Répondre". Tu surlignes avec ta souris le passage que tu veux citer en tenant le clic gauche enfoncée. Une fois que c'est fait, tu cliques sur "Citer" ci-dessus. Ce que tu as surligné va se retrouver entre 2 codes :
Citation :
. Tu laisses le code, tu envoies et ça donnera ceci :

Citation :
lol!

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
rachel
Membre


Nombre de messages : 44
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   Mar 24 Nov - 2:23

C'est vrai une intuition sans la pensée, ça dégringole, seriez vous porter à croire que l'impulsion donne de l'élan à l'intuition, comme une force un penchant à agir.

L'intuition vient avant ou après l'impulsion

Une intuition arrive et hop! si je ne l'arrête pas à temps, l'impulsion prends la relève, et voilà l'explosion, les regrets etc...

Vous en dites quoi vous autres !

Rachel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   Mar 24 Nov - 13:58

C'est vrai une intuition sans la pensée, ça dégringole, seriez vous porter à croire que l'impulsion donne de l'élan à l'intuition, comme une force un penchant à agir.

L'intuition vient avant ou après l'impulsion

Une intuition arrive et hop! si je ne l'arrête pas à temps, l'impulsion prends la relève, et voilà l'explosion, les regrets etc...

Vous en dites quoi vous autres !

Rachel

Je dirais avant, pendant et après l'impulsion intuitive qui vient de l'esprit qui sent les choses, qui les renifle. L'intuition est comme l'oreille du coeur ... qui peut être de pierre, dur (intuitions des psychopathes, ce dernier étant "comme des déserts sans âme") ou comme un jardin, un tambour vivant et vibrant ...

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
rachel
Membre


Nombre de messages : 44
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   Jeu 26 Nov - 2:57

Oreille du coeur, oui tout à fait.

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rachel
Membre


Nombre de messages : 44
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   Jeu 26 Nov - 3:09

Si le coeur vous en dis, Jung ou vous-même d'ailleurs, que savez vous de la souplesse de l'esprit, ou bien pourrais t-on dire la souplesse de l'égo.

Son contraire, une personne strict(e), sévère etc, à votre avis quel est le fond d'un manque de souplesse, comprenez vous bien ma pensée.

Rachel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   Jeu 26 Nov - 14:00

La souplesse, à mon sens, est liée à un moi qui accepte son impuissance. Qui est ouverte à la confrontation avec les daimons, l'autre et la vie qui est l'éducateur.
L'inverse de la souplesse, c'est l'égotisme : rigidité dans une identification littérale à une persona qui est prise pour une identité, un moi. La personne se raconte une histoire, son mythe et y croit fermement au point qu'elle est sévère avec toute autre vision que les autres peuvent avoir d'elle-même. Et toi qu'en penses-tU?

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
rachel
Membre


Nombre de messages : 44
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   Jeu 26 Nov - 18:49

Un moi qui accepte son impuissance, en acceptant son impuissance, le moi s'affaiblit

Je reviendrai, de ce temps là je me démoralise facilement

Merci,

Rachel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   Jeu 26 Nov - 19:12

Un moi qui accepte son impuissance, en acceptant son impuissance, le moi s'affaiblit

Non, pas nécessairement, il peut aussi lâcher un pouvoir, une responsabilité qu'il n'a pas, qui est un poids, un fardeau (exemple : "je dois sauver le monde ... mais je n'y arrive pas et j'en souffre péniblement et je m'en fais pour le monde entier", accepter cette impuissance peut venir dissoudre comme un acide (alchimie!) la croyance que je dois sauver le monde, ... le poids devient moins lourd, il lâche quelque chose) et entrer en dialectique avec l'inconscient (par exemple en reconnaissant que les soucis dans le monde appartiennent à celui qui a crée le monde donc aux dieux et à Dieu et non à moi, le moi respire).

De tout coeur avec toi pour la baisse de moral,

Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Elmo
Membre
avatar

Nombre de messages : 325
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   Jeu 7 Jan - 12:27

Citation :
L'intuition ne se trompe pas et ne donne pas raison : elle pointe vers.
En total accord avec l'intuition que j'ai de l'intuition Wink

Citation :
Pour moi, il n'y a de "vraie et de fausse intuition". Y a les intuitions qui ont du sens et d'autres qui n'en ont pas.

J'ai plus de mal à concevoir ça; puisqu'elle pointe vers, elle possède par nature un sens, c'est peut être plus l'effort fourni pour le mettre en lumière qui varie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carl-gustav-jung.blogspot.com/
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   Jeu 7 Jan - 18:21

A questionner en effet Smile

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   Lun 11 Jan - 9:49

Bonjour,

l'intuition est une perception, et comme les 5 traditionnelles autres perceptions (vue, odorat, ouïe,...) elle peut parfois induire en erreur le "producteur"!
La vue n'est-elle pas quelquefois trompeuse (illusions d'optiques,...)?
Une intuition trompeuse serait par exemple de prendre pour La Vérité ce que l'intuition révèle.
Si le monde des 5 sens conduit vers une vérité, ce serait dommage de la prendre pour La Vérité.
Il en est de même pour le sixième sens qu'est l'intuition: il serait peut-être fou de prendre la vérité qu'elle semble procurer pour La Vérité.

Le monde des 5 sens ne nous prouve absolument pas qu'il n'existe pas d'autres dimensions.
Alors pourquoi le monde de l'intuition devrait-il lui aussi nous enfermer dans une bulle?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hillman-Synchro-Intuition et paranoïa-Certitude n'est pas exactitude
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (boeing sans certitude) Lors de la traversée par le Bac :Blaye...Lamarque le samedi 5/09/09
» l'homme a plus besoin de certitude que de Vérité"
» Les Signes de Certitude Morale de Prédestination
» La certitude et le doute
» La personnalité paranoïaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits :: Accueil :: Espace de lecture publique-
Sauter vers: