Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Cet espace vous est offert pour échanger sur l'oeuvre de C.G.Jung et la psychologie ... pour partager votre vision du monde et vos ressentis
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Débat : daimonologie, destin, phénoménologie, problématologie, ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Débat : daimonologie, destin, phénoménologie, problématologie, ...   Lun 26 Oct - 12:30

# Car le plus sûr moyen d'assassiner une idée, c'est de la vénérer. À force de la répéter, on la transforme en stéréotype, au point que l'on peut la réciter en pensant au dernier match France Angleterre ! Faire vivre une idée, c'est au contraire la débattre, la combattre, chercher à tuer certains éléments qui la composent. B.Cyrulnik, Dialogue sur la nature humaine (avec E. Morin), p.36, Éd. de l'Aube, 2000.

Lecteurs,

J'aimerais vous convier ici à un débat sur la daimonologie. L'intention est d'échanger sur la psychologie, la philosophie, la daimonologie.
Le point de départ est la lecture sur ton site, (...) du titre de ta thèse sur Jaspers, philosophe chrétien et existentialiste. Cela m'a rappelé le texte de J.Hillman sur la charge anti-daimonique de Jaspers, Chardin et last but not least Freud. J'ai à coeur d'échanger avec ceux qui le désirent sur le sujet. Je vais vous donner un max d'infos à ce sujet. Après à vous de me dire ce que vous en pensez. Face à tout cela, à ces bienheureux désaccords (vive la différence!), la question qui me vient est : Qui est l'homme ?

Je commence par le complexe typiquement occidental qui est celui du meurtre de Philémon ; le complexe de Pygmalion : l'identification du "je", du "moi" avec ses pensées, ses émotions, passions, créations, idées et last but not least comportements et personnalités (égotisme en Gestalt ; identification à la persona chez Jung) Il en serait le créateur.

Jung a découvert, empiriquement, le côté objectif de la psyché :

<>

Barbara Hannah parlant de Jung.

J'ai pensé, mis au point une maïeutique qui permet non pas de faire accoucher la personne à elle-même mais permet de faire accoucher le daimon dont parle Socrate. C'est une maïeutique qui invite à ne pas prendre les choses littéralement ; une maïeutique qui est agressive dans le sens étymologique du terme car elle invite sans cesse et sans relâche à l''exploration de la pensée, de l'idée, de l'émotion, ... pour toucher ce qui titille le daimon ; pour toucher le fond archétypique. Une trame, une comédie, une tragédie, ... se dessine et elle peut être imaginée et elle pose la question : que veut-l'âme ? Tout cela débouche sur des métaphores, des histoires, des contes, des fictions que se racontent la personne sur elle-même, la vie et le monde :

http://clidre.skyrock.com/2212862681-Processus-Philemon-questionner-la-pensee-le-daimon-refuser-la-pensee.html

Face aux daimons, à l'invisible, le complexe de Prométhée risque de s'activer et il s'agit d'y prendre garde :

"L'être humain devrait tout régenter et tout soumettre à son contrôle, et s'il y a des phénomènes qui ne se laissent pas expliquer ni maîtriser, comme le vécu psychique subjectif, alors on l'ignore tout simplement et on le met de côté, même si cela va de façon tout à fait manifeste à l'encontre de la règle la plus élémentaire de toute activité scientifique, à savoir, qu'un chercheur doit prendre en considération tous les phénomènes qu'il rencontre, que ceux-ci lui conviennent ou non. [Note perso : Dans ce sens, Freud qui voit l'astrologie comme de l'obscurantisme est tout à fait révélateur du côté prométhéen de son approche et l'invitation à refouler ce qui n'est pas matériel voire à complètement l'expliquer rationnellement (Freud qui définit "Dieu" est le comble du siècle passé XD)". Au déni des lacaniens pour l'âme, la réalité imaginale et l'image, je propose un "NON!" bien castrateur :-D ... ils aiment ça le sado-masochisme XD]" A.C Guggenbühl

Nous voici face au daimon ! Mais qui est-il ?

Voici la définition générale de Universalis :

« Daïmôn » est un mot grec dont nous avons fait « démon », mot qui connote un seul aspect du « monde daïmonique » : un aspect d'ombre et de tentation. Cette réduction représente un appauvrissement considérable des expériences humaines que recouvre le terme grec.Toute culture a sa daïmonologie, c'est-à-dire une théorie et une expérience de puissances supra ou infrapsychiques (esprits, anges, archontes, archanges, génies, démons, démiurges, fravartis, djinns, chérubins, éons, fées, nains, elfes, dragons,...) dont l'apparition peut signifier pour l'être humain une rencontre avec son propre destin : salut, tentation, chute, oracle, conseil, guide, initiation, perte, présage... Ce polymorphisme ne signifie pas pour autant un illogisme. Au contraire, une phénoménologie de ces expériences montre qu'il s'agit d'une dimension humaine essentielle. Que les irruptions du daïmonique dans le monde humain se réalisent spontanément ou par une technique métapsychique ; il semble que ces puissances (H. Corbin parle d'« énergies ») se manifestent toujours comme des entités psychiques plus ou moins autonomes. Elles s'accompagnent de tout un ensemble caractéristique de visions, de voix, de traces sémantiques telles que blessures, brûlures, hématomes (ou au contraire d'une insensibilisation comme dans les marches sur le feu), de prémonitions, d'anamnèses, de sorties du corps, de lévitations, etc.[...]

Philip Harpur donne ici quelques caractéristiques des daimons. Il parle aussi de la littéralité :

http://croisee-des-chemins.forumperso.com/les-autres-thories-f26/ralit-daimonique-comprendre-la-charge-anti-daimonique-t83.htm?highlight=r%e9alit%e9

Enfin, voici le fameux texte d'Hillman sur la charge anti-daimonique :

http://archetypes.forums-actifs.net/espace-de-lecture-publique-f23/donner-du-sens-la-charge-anti-daimon-psychanalyse-certains-humanismes-t690.htm?highlight=charge

Tout cela nous invite à inclure l'imagination et le daimon dans la psychologie :

http://clidre.skyrock.com/2132226673-3-Le-Fripon-le-daimonique-version-1-1.html

http://archetypes.forums-actifs.net/espace-de-lecture-publique-f23/hillman-plaidoyer-pour-une-psychologie-de-l-imagination-t702.htm?highlight=hillman

La charge contre le daimon conduit à la "démonisation" d'une pensée, d'une émotion, d'un comportement, d'une passion, d'une pulsion :

http://clidre.skyrock.com/2374173685-Demonisation.html

J'ai moi-même, consciemment et volontairement, démoniser l'attitude unilatérale actuelle de l'approche apollinienne : http://clidre.skyrock.com/2385107717-Charges-vis-a-vis-de-la-psychopathologie-apolinienne-rationnaliste.html ainsi que la "guérison".

Mon intention est d'équilibrer : démoniser ce qui est moralement admis ; expier, dédramatiser ce qui est moralement exclu, banni.

Je reviens sur la possession : Ainsi, ce n'est pas nous qui possédons idées, passions, pensées, ... ce sont elles qui nous possèdent. Elles nous ont cherché, elles nous ont trouvé. Jung dirait "On est dans "ça". La question qui me vient alors est : pour quoi ça et pour quoi moi ?
Si les idées, les passions, le caractère, ... me possèdent alors "je" est possédé. Mais vers quoi nous amène tout cela ? Quel est le sens alors ? Pour quoi elles m'ont trouvé moi ? Pour quoi elles me possèdent elles et pas d'autres ? C'est la question du destin.

Hillman apporte une proposition de réponse par la théorie de l'akène :

http://clidre.skyrock.com/2070977759-Le-but-de-la-therapie-vivre-ses-blessures-avec-grace.html

Source :

http://www.psychologies.com/msn_v4/S26/Articles/Psychologie/Vocation-ou-predestination

Il invite là à prendre en compte le grand oublié de la psychologie de nos temps : Adler et le complexe d'infériorité.

Face aux daimons,au destin, aux possessions, j'ai le choix. Freud les refuse unilatéralement et invite à les fuir en se centrant la réalité physique et matérielle. Nieztsche les exalte unilatéralement et invite à les suivre sans les confronter, dialectiser, les questionner. Mon invitation et mon choix personnel est d'être au centre, dans la tension :

http://clidre.skyrock.com/2095161143-S-occuper-du-conscient-uniquement-S-occuper-de-l-inconscient.html


Lire la fiction qui soigne ; le mythe de la psychanalyse et le code caché de votre destin de J.Hillman.

Je terminerai, ému, par Singer qui nous invite non à nous tourner vers Prométhée et l'avenir mais vers l'invisible c'est-à-dire ce qui est multiple, mystérieux : sans ça voir/savoir.

Il est essentiel de prendre soin de ce ciel en nous, invisible aux autres, de ce sanctuaire que la vie nous a édifié et que peuplent les messagers, ceux qui, de façon multiple, nous ont inspiré, conduit vers le meilleur de nous-même.
Dans tous les lieux habités par la souffrance se trouvent aussi les gués, les seuils de passage, les intenses nœuds de mystère. Ces zones tant redoutées recèlent pourtant le secret de notre être au monde, ou comme l'exprime la pensée mythologique : là où se tiennent tapis les dragons sont dissimulés les trésors.
L'espoir ne doit plus être tourné vers l'avenir mais vers l'invisible. Seul celui qui se penche vers son cœur comme vers un puits profond retrouve la trace perdue.

Ch.Singer

Vous écrire cet article m'est venu spontanément. J'ai été moi-même "possédé" par une idée, une intention, des émotions. Le sens de tout cela ? Mystères ... je suis encore dans ça, j'ai osé la suivre, me laisser ... Expérimenter, c'est ça voir et savoir, ce n'est voir que ça.

Bien à tous et au plaisir de vous lire,

Alexandre

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
rachel
Membre


Nombre de messages : 44
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Débat : daimonologie, destin, phénoménologie, problématologie, ...   Mar 3 Nov - 2:07

Salut Alexandre,

Sommes-nous sûrs que Jésus était JUIF:
Il n'y a que 2 preuves que Jésus était JUIF:
1. Il a repris l'entreprise de son père.
2. Il vécut chez ses parents jusqu'à l'âge de 33 ans, croyant que sa mère était vierge, alors que elle, croyait que lui était Dieu.

Il y a 3 preuves que Jésus était ITALIEN;
1. Il parlait avec ses mains.
2. Il buvait du vin à chaque repas.
3. Il travaillait dans la construction.

Il y a 3 preuves que Jésus était CALIFORNIEN:
1. Il ne se coupait jamais les cheveux.
2. Il se promenait pieds nus.
3. Il s'est parti une nouvelle religion...

Il y a 4 preuves que Jésus était NOIR:
1. Il appelait tout le monde 'mon frère'
2. Il aimait le gospel.
3. Il était continuellement persécuté par les autorités.
4. Il n'a jamais pu obtenir un procès juste et équitable.

Il y a 4 preuves que Jésus était QUÉBÉCOIS:
1: Il était bilingue.
2. Il ne s'est jamais marié.
3. Il racontait sans cesse des histoires incroyables.
4. Saint-Jean-Baptiste était un de ses meilleurs amis.

Mais il y a surtout 3 preuves indiscutables que Jésus était une
FEMME:
1. À quelques minutes d'avis et sans provision, il arrivait à nourrir une foule.
2. Il a toujours essayé d'expliquer son message aux hommes qui, même s'ils étaient pleins de bonne volonté, n'ont rien compris.
3. Même une fois mort, il a dû se lever parce qu'il restait encore du travail à faire.

Rachel, bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Débat : daimonologie, destin, phénoménologie, problématologie, ...   Mar 3 Nov - 2:12

Rires ^^ ;=) C'est mimi tout plein ^^

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
rachel
Membre


Nombre de messages : 44
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Débat : daimonologie, destin, phénoménologie, problématologie, ...   Mar 3 Nov - 2:26

Le Je, Me, Moi,

Socrate disais ' Connais toi toi même '

Le Je, qui Me connais qui me transcende, me connais plus que moi donc, je lui parle, le questionne pour savoir qui je suis, sans le Je, est-il juste de dire que c'est quasi impossible de savoir qui je suis, qui je serai, sans le Je qui Me...

Rachel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Débat : daimonologie, destin, phénoménologie, problématologie, ...   Mar 3 Nov - 2:48

Je ne sais pas qui je suis littéralement.
Le pire est d'identifier le signifiant au signifié. Un arbre est plus qu'un arbre, sa substance, son essence. Faire entrer un arbre dans le mot "arbre" moi j'y arrive pas. Idem pour moi-même, l'autre et le monde.

"Après m'avoir appris à parler, mes parents m'ont appris à me taire". Sagesse lakota

Se taire pour rencontrer, pour imaginer, pour aller voir l'image, l'arbre, l'autre ... sans les enfermer dans un ça voir unilatéral ... quel vide, quel espace, quelle liberté ...

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Débat : daimonologie, destin, phénoménologie, problématologie, ...   Mar 3 Nov - 4:01

Je constate à l'instant que les propos suivants ont mystérieusement disparus alors que j'ai copié collé le texte de Facebook :

Philémon lui enseigna quelque chose d'essentiel, qui donne la clé de toute sa psychologie, c'est la réalité de la psyché. Il le fit avec beaucoup d'art. Il expliqua que Jung considérait ses propres pensées comme s'il les avait créées lui-même (ce qui est, en effet, le préjugé occidental habituel). Mais Philémon lui dit que, à son avis, les pensées ressemblaient aux animaux d'une forêt, aux gens réunis dans une pièce, et il ajouta : "si tu vois des hommes dans une pièce, tu ne prétendrais pas que tu les as faits ou que tu es responsable d'eux." C'est grâce à Philémon que Jung apprit le caractère objectif et réel de la psyché, son existence absolument indépendante. Nous pouvons l'explorer, mais nous ne pouvons agir sur elle que de manière excessivement limitée, si tant est que nous parvenions jamais à l'influencer. Je crois que c'est un point crucial, car c'est la source principale de l'incompréhension à l'égard de la psychologie jungienne.

Barbara Hannah parlant de Jung

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Elmo
Membre
avatar

Nombre de messages : 325
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Débat : daimonologie, destin, phénoménologie, problématologie, ...   Jeu 7 Jan - 15:56

ouaaaa, je tombe de bonnes surprises en bonnes surprises à mesure de ma lecture...j'suis presque embouteillé par l'afflux d'infos mais bon, il en reste toujours un truc Wink

sinon, cette approche me rappelle à un petit travail perso que j'avais fait autour du premier psychologue au sens contemporain du terme, Evagre le pontique...j'invite tout le monde à lire son Traité (ou "Le moine" dépend des éditions) et découvrir la finesse d'analyse d'un personnage du 4eme siècle, hors des dogmes ou de la morale de l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carl-gustav-jung.blogspot.com/
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Débat : daimonologie, destin, phénoménologie, problématologie, ...   Jeu 7 Jan - 18:19

Je connais pas du tout, merci pour la référence Smile

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débat : daimonologie, destin, phénoménologie, problématologie, ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Débat : daimonologie, destin, phénoménologie, problématologie, ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Edith Stein, Phénoménologie et philosophie chrétienne
» Phénoménologie de la perception pour les nuls
» Martin Heidegger, Les problèmes fondamentaux de la phénoménologie
» salut je me présente
» Hans Jonas (1903-1993)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits :: Accueil :: Espace de lecture publique-
Sauter vers: