Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Cet espace vous est offert pour échanger sur l'oeuvre de C.G.Jung et la psychologie ... pour partager votre vision du monde et vos ressentis
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Que le roi ait son fou !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Que le roi ait son fou !   Mer 18 Fév - 18:59

Tout mouvement, vision, rêve, intention, ... a un but d'incarner matériellement quelque chose. A ce mouvement, un autre mouvement inverse représente métaphoriquement l'ombre du 1er mouvement : le cynisme, le "ah quoi bon?!" qui a sa lumière à mon sens et qui est essentiel à garder en conscience : ne pas se prendre pour des titans prométhéens qui peuvent changer le monde de par leurs actions, qui peuvent du jour au lendemain incarner des choses ; qui s'identifient littéralement à leur rêve, à leur intention, à leurs valeurs, à leurs actions (héroïsme), .... C'est une invitation à l'humanité. Rien n'est joué à l'avance et rien n'est joué définitivement. L'ombre sombre du cynisme est de s'abandonner au "à quoi à bon?!" et à se prendre pour un objet complètement impuissant face aux "obstacles", à la crise, à la société, à l'autre au collectif, aux situations qui n'est pas capable de contribuer un petit changement qui peut être salvateur pour soi-même d'abord ! Le cynisme castre la toute puissance égotique et tyranique (moi je suis l'amour donc aimer moi, moi je peux tout changer donc suivez moi, moi je peux aider tout le monde donc vous pouvez tout me demander, moi j'ai la solution tout venez me trouver, moi je suis guéri alors je peux te guérir; mes intentions sont louables alors louer moi et ne me critiquer en rien ...)... ce qui est utile. Encore plus face au tyran, rire de lui mais là en riant de son "ah quoi bon?" massivement, se foutre cyniquement de sa poire. En même temps, il est essentiel de ne pas tomber dans l'impuissance totale. C'est une dialectique "toute puissance, optimisme triomphant" - "impuissance, désespoir". Le cynique est un idéaliste déçu et conscient que le projet, le rêve peut ne pas s'incarner et le rappelle ; il rappelle que l'homme reste un homme ; le rêveur (celui qui se projette et projette ...pas imaginateur!) est un idéaliste qui espère, qui a la foi en son projet, son rêve et en même temps qui peut être aveugle et inconsciente (angélisme catholique par exemple) qu'il peut ne pas se réaliser. La conscience du 1er pousse à ce que le 2ème voit son inconscience !

Le cynisme est daïmonique et il est une invitation à rester humain c'est-à-dire conscient de ses limites et de sa non toute puissance. C'est l'antidote à la toute puissance, au tyran. Voir un mouvement se créer, le rêve s'incarner, les choses se transformer, se voir reconnu et vu avec les choses qui peuvent prendre de l'ampleur et cela peut créer de l'inflation, la susciter et l'inflation peut faire que je me prends et me vis tout puissant, capable de changer le monde entier (vue que je suis capable de cela, je suis capable d'encore plus) ... je peux contribuer au changement ...en même temps je ne peux pas tout changer et je ne suis le responsable et la cause des changements que j'initie dans le monde.
Le cynique est le fou du roi qui lui rappelle à lui et à sa cour que le Roi (spirituel) n'est pas le roi et que le roi n'est pas le Roi : il reste humain, blessé, avec ses ombres, ses émotions, croyances ... C'est important que le roi ait un Roi plus haut qui lui pour qui il a de la dévotion et donne sa loyauté. Le narcissique se prend pour le Roi et n'a pas de Roi plus haut que lui. Il est le Centre du monde. Il ne se donne pas dans le bénévolat par exemple ou ommet complètement l'esprit pour l'âme. Reconnaître un autre Roi que lui, c'est pour lui perdre son pouvoir, sa divinité alors il ne le fait pas. De même ce sont les autres qui ont un problème vue c'est que c'est lui le Dieu et le Roi.
Je propose donc de se prendre ses critiques, ses fous, ses donneurs de feed-backs, ceux qui rient de ce qui se passe, de qui nous sommes pour nous rappeler l'humanité partagée, pour dégonfler l'égo ... car les gens sortent de l'amour quand ils sont dans le pouvoir, la toute puissance et quand je me prends pour un Roi divin sur terre tout puissant, je suis dans le pouvoir et je quitte alors l'amour .... avoir ses "fous du roi" est une sécurité pour rester connecté à l'humanité, la non-toute-puissance, pour castrer l'égo tout puissant ... et en même temps il s'agit de limiter son action pour ne pas tomber dans un cynisme désespérant qui invite à l'abdication du Roi, à l'abandon de la vision, de l'intention et du but ... paradoxe et équilibre ...

Si je n'ai pas mes fous et que j'initie des mouvements dans ma vie ou non, les gens à l'extérieur, mes proches vont être attirés à jouer ce rôle ... je le dis de manière prophétique et quasi certaine ... car s'il en manque, ils vont rappliquer d'eux-mêmes ...attirés comme des aimants ... question d'homéostasie : pas de fou sans roi et pas de roi sans fou ! Ces gens à l'extérieur peuvent être ces fous et en même temps ils peuvent agir pour bloquer le mouvement d'une manière ou d'une autre car leurs intentions n'est peut-être pas de le servir. Il est donc essentiel et utile d'avoir des fous qui sont "alliés" à mon mouvement, dans la bienveillance et que je choisis pour me critiquer sur ce qui est à améliorer et ce qui fonctionne (cela peut être + bien sûr). Se critiquer, rire de soi ; littéralemment et existentiellement, ne pas se prendre pas au sérieux et ne pas prendre au sérieux ; déconner sur les actions, blaguer, déconner ...Le fait qu'il soit interne et/ou choisi à l'extérieur et joue son rôle ne veut pas dire qu'il n'y en aura pas à l'extérieur ... il y en aura mais moins ! Je pourrai repérer les fous sombres dont l'archetype est un ennemi de Batman ...je peux les repérer et pourrai les "gérer" et ce qu'ils annoncent plus efficacement, avec plus de recul et de distance ... les fous bienveillants et métaphorique protègent de la littéralité et du fanatisme tyrannique, du saboteur intérieur ...

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que le roi ait son fou !   Lun 9 Mar - 15:58

Je pense que "dérision" serait plus approprié que cynisme car derriere le cynisme, il y a une sorte d'amertume. C'est une grande force de pouvoir se tourner en dérision.
Revenir en haut Aller en bas
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Que le roi ait son fou !   Mar 10 Mar - 19:12

oui je te rejoins =D

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que le roi ait son fou !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que le roi ait son fou !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits :: Accueil :: Espace de lecture publique-
Sauter vers: