Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Cet espace vous est offert pour échanger sur l'oeuvre de C.G.Jung et la psychologie ... pour partager votre vision du monde et vos ressentis
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le roi n'est pas le tyran ; éducation au service de la vie ; inviter à la réflexion puis lâcher-prise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Le roi n'est pas le tyran ; éducation au service de la vie ; inviter à la réflexion puis lâcher-prise   Mer 12 Nov - 14:26

L'enfant un roi ?

Précaution oratoire : tout ce qui est dit à propos de l'enfant a un rapport avec l'enfant intérieur. Peu importe l'âge de la personne. Nous avons tous un enfant, un roi divin et éternel en nous. C'est de lui que je parle. Non de l'enfant qui s'arrête selon la psychologie développementale/la psychanalyse vers la puberté/stade de latence ! La conséquence est tragique : l'enfance est refoulée, le roi éternel et divin est refoulé et l'individu s'identifie au Senex : les jeunes de 20 piges qui se comportent comme leurs parents ... de 50 : fric, boulot, métro, dodo, santé. Conditionnés par eux, il se coupe de l'enfant éternel. Il a été dévoré par eux et c'est lui maintenant en lui qui le dévore de l'intérieur. Où est la découverte du monde ? Où est le désir ? Où est Mars ? Le printemps et l'été du coeur ? Où est le rêve de l'enfant intérieur et son incarnation? Il y a un avant et un après. La page ne se tourne pas, elle se déchire.

L'enfant oui est un roi. Il n'est pas un tyran. L'inconscient collectif français aura tuer tous ses rois...et donne le pouvoir à un président de la République qui est plus qu'un enfant tyran ! Les pays qui ont tué leur roi vouent un culte à la présidentielle et le président a ... plus de pouvoir qu'un roi ! La République est une tyrannie qui s'ignore (Usa, France, ...) et qui est plus monarchique que la monarchie (ou plus catholique que le Pape XD). En disant cela, je ne la condamne pas et ne littéralise pas mes propos : c'est une image. Tout système qui décide a un tyran et une spiritualité. Cela est. Que ça soit le communisme, la démocratie, la république, la sociocratie, le tyran est là et agit s'il est refoulé, nié, projeté et pire combattu à l'extérieur littéralement.

J'ai compris que j'étais comme TOUT : psychopathe, hystérique, obsessionnel, paranoïaque, ... Il n'y a pas de honte à vouloir être enfant tyran, à aspirer à cela.
Von Franz en dissociant le côté tyran du Puer le scinde en 2. L'enfant est 1 dans sa multiplicité. Il ne peut vivre son enfance entièrement si sa sous-personnalité tyrannique n'est pas reconnue, intégrée et acceptée et par conséquent accepter la loi du père ! Paradoxal en effet ! Pourquoi ? Parce qu'à mon sens, derrière le "tyran", il y a un roi. Discerner les 2 et voir le roi dans le tyran. Le roi a une vision, un rêve, un idéal et demande, patiente. Le tyran a la même chose sauf qu'il exige et qu'il est impatient. Il exige et est impatient parce qu'il est déjà frustré ! Le frustrer avec un "non" de plus relève plus du sadisme que de l'éducation. Entendre la frustration, l'impatience et montrer au tyran le sens de patienter, le sens de la frustration, les conséquences de tout exiger. L'exemple est le pharaon qui veut que les juifs travaillent 7j/7 24h/24 pour achever la pyramide. Moïse lui montre la conséquence son acte : révolte, mort, épuisement et ... la pyramide qui ne se termine pas. Montrer à l'enfant les conséquences de son exigence pour lui-même, pour les autres ET son rêve. Le pharaon poursuit alors son rêve en intégrant le principe de réalité qui est que tout acte a des conséquences. Il octroie des pauses, des périodes de repos aux gens. Il a été conseillé. Il n'a pas été castré dans l'élan de l'âme, spirituel qui le pousse à construire cet opus magnum qu'est la pyramide. Castrer l'âme, le spirituel non ! Qu'ils soient démesurés ! Castrer le moyen inconscient pour atteindre le rêve, le toucher de l'être et de l'âme. Donc ce qui est castré n'est pas la Mère ou la connexion à elle ! Ce qui est castré, c'est la façon d'atteindre le rêve qui ne prend pas en compte la totalité, la pluralité, le principe de réalité, la vie, l'autre et lui-même et cela est de l'ordre du Logos. La castration est une question de conscience non de désir et d'Eros. Elle est de la sphère du Logos. Inviter les gens à aller dans sa chambre pour qu'ils réfléchissent aux conséquences de leurs dires.
Le pharaon, égoïste ? Oui et en non : c'est un égoïsme animique, reliée à l'âme, au service de l'âme. La pyramide est pour le dieu à qui s'identifie le pharaon. C'est pour son ba et son ka. Ce n'est pas pour son moi uniquement. Voir le roi, l'âme, le spirituel dans le tyran et les bénir tout en refusant les moyens du tyran pour arriver à ses fins.
Plutôt que de dire "non" à un enfant et d'avoir des échanges ping-pong entre lui et le parent et entrer dans un dissociation "Puer/Senex" où "le vieux est un snoc qui ne connaît rien à la vie actuelle" et "le jeune un ignare qui n'a encore rien vécu", je propose de reconnaître la vision dans l'exigence, le roi dans le tyran et d'être un CONSEILLER pour ses enfants sans oublier que le parent s'occupe de son propre royaume et le protège. Cela demande de l'empathie et donc des capacités féminines. Le tuteur de l'arbre le conseille d'aller vers le haut sans que cela soit déterminé par lui ! Idem pour l'éducation. Je ne peux que conseiller. Il aura le dernier mot. S'il continue dans sa toute puissance, c'est la vie et le Tout qui le castrera à sa façon. J'arrête de vouloir contrôler la vie des gens en les conseillant en cesse, en leur donnant la "bonne attitude" à adopter avec la vie, les enfants, .... Ainsi le parent accompagne, guide, pose des limites uniuqement pour protéger les autres, la vie. Il n'assasine pas le Puer en devenir de l'enfant comme le sien a pu l'être. Il ne conditionne pas son enfant selon sa propre éducation, croyances et traumas. Il est au service de son enfant et n'est pas en guerre pour qu'il fasse ce qui veut qu'il fasse. Il n'est pas le pouvoir sur l'enfant.
Le parent dit "non" au passage à l'acte littérale et non à l'exigence. J'appelle cela la castration consciente faite par le moi. C'est le Parent Normatif en analyse transactionnelle. Il vient du moi et se pose consciemment pour protéger la vie, les autres uniquement. Tu tueras symboliquement, tu ne tueras pas littéralement. Tu voleras symboliquement, tu ne voleras pas littéralement. L'exigence est une entropie car l'enfant n'a pas le pouvoir sur la vie, l'autre. La vie viendra le castrer tout seul. Il s'en rendra compte tout seul s'il est écouté dans sa frustration de non-toute puissance. Il ne pourra tout avoir, tout être. C'est la castration du Senex. Vouloir tout castrer soi-même en tant que parent, c'est s'identifier au Senex, au principe de la vie qui fixe. Cela révèle la dissociation Puer/Senex chez le parent. La castration consciente sur l'autre est ... un conditionnement.

Discerner "roi" et "tyran" ; "castration consciente" et "castration inconsciente"; "Bonne loi du Père", "Mauvaise loi du Père" ; "rêve" et "moyen pour atteindre le rêve""castration dans le pouvoir sur l'autre" et "castration pour l'amour de la vie" me semblent essentielles

Le Roi Lion montre bien cette dialectique : le prince est en compagnie du Roi (le père de Simba) et du Tyran (Scar). Le Roi et Tyran luttent en le prince et à l'extérieur de lui-même. Le Prince est éduqué pour être Roi en même temps le Tyran guette. Le Tyran, avec ses conseillers, les hyènes (manipulation sombre) tue le Roi extérieur et font croire que c'est le Prince le meurtrier. Simba a à l'intégrer le Roi. Pour cela, il part en exil et rejoint le Singe (Thot, singe spirituel). Là il grandit influencé par ce conseiller, manipulateur au service de la vie. Il est initié.
Pendant ce temps-là, Scar occupe le royaume et c'est le noir qui domine sur les terres. Les lionnes résistent au pouvoir. Elles attendent le retour du Roi (tiens ça me rappelle le Seigneur des Anneaux). Il revient et occupe à nouveau sa place. Le Tyran meurt. Sans lui, Simba ne prend pas conscience de sa propre tyrannie. Un Roi est conscient de son tyran intérieur et voit les sous personnalités tyrans extérieurs chez les autres qui le lui rappellent. L'éducation, à mon sens, c'est écouter inconditionnellement, inviter à la conscience, montrer la différence entre littéralisme et symbolisme et puis et enfin lâcher-prise. Et cela s'arrête là. Je n'ai pas le pouvoir sur l'autre. Elle est importante tout en n'étant pas tout. L'éducation est initiation.

"On ne nait pas roi, on le devient". Alex Le Grand. On nait donc tyran, identifié à lui. L'enfant Roi est le Christ mystique qui sait par expérience comment incarner le Royaume.

L'enfant est un Roi et le devient en même temps en se dégageant du Tyran consciemment par l'avoir écouté, donné sa place et son sens : montrer le Roi.

Notes :

- Les pays qui ont tué leur roi l'ont tué parce qu'il était un tyran justement ?

Oui en même temps c'est le tyran du peuple qui a conduit les rois à la guillotine. Ils ont fait comme eux ... différemment. Ils ont montré aux rois qu'ils coupaient la tête du peuple : sa capacité à penser, parler, se nourrir, exprimer, regarder et rêver. A nouveau le peuple peut être plus malin que le roi en l'invitant à des prises de conscience. Cela est passé par les armes. C'est possible de passer par des armes qui ne tuent pas. Priver du pouvoir du tyran oui. En arriver au meurtre littérale, non ! Les révolutionnaires (Directoire, ...) ont installé un système autant voire plus tyrannique que la monarchie !

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
 
Le roi n'est pas le tyran ; éducation au service de la vie ; inviter à la réflexion puis lâcher-prise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kadhafi le tyran absolu en Lybie
» De l'enfant roi à l'enfant tyran
» L'enfant tyran selon Didier Pleux
» "De l'enfant roi à l'enfant tyran" par Didier Pleux
» [info] Pour faire fuire le mauvais sort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits :: Accueil :: Espace de lecture publique-
Sauter vers: