Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Cet espace vous est offert pour échanger sur l'oeuvre de C.G.Jung et la psychologie ... pour partager votre vision du monde et vos ressentis
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le but de la thérapie : vivre ses blessures avec grâce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Le but de la thérapie : vivre ses blessures avec grâce   Mer 12 Nov - 14:24

Peux-tu changer tes blessures ? Moi je ne peux pas. Le but de la thérapie est d'accepter tout ce que je vis, tout ce qui est, tout ce que je suis, tout ce que j'ai dont ma psychopathologie. Si je suis psychopathe, je reste psychopathe : je l'ai en moi, je ne peux pas m'en débarrasser. Le but de la thérapie est de contribuer à ce que les blessures soient vécues avec grâce non de les enrayer comme un cancer (comme le fait la médecin traditionnelle).
Impossible d'éliminer le refoulé, impossible de le défouler, impossible d'éliminer le mal, impossible de se purifier. Je ne peux que symboliquement l'expier et apprendre à le maîtriser. J'ai été trahi, abandonné, rejeté, victime d'injustice et en même temps j'ai menti, trahi, abandonné, ... je ne peux rien changer : cela est. Je choisis perso de voir et de faire ce qui salutaire pour l'âme : ne pas littéraliser tout cela. Je peux réparer symboliquement (expiation). Voilà pour quoi des analyses durent des années : elle refuse d'initier (d'apprendre à gérer) et elle n'expie pas : elle analyse encore et encore. Le risque de dire "je peux tout changer", c'est refouler ce qui est, ce qui a été, ce qui sera, c'est ouvrir une boîte de Pandore et se croire comme Prométhée qui peut tout contrôler, changer.

Le risque est de littéraliser qui je suis. Je ne littéralise pas. La psychopathologie du moi, son mythe n'est pas le moi. Le moi est sur un théâtre, il joue une tragédie/comédie/drame/policien/roman à l'eau de rose/science-fiction/film d'horreur/ reality-show/comique/psychologique/art et essai, ... suivant les mythes et les vies et il s'agit de ça regarder comme dans dans un théâtre et d'accompagner la personne à voir ce qu'elle joue comme rôle.

En astro, mon mars Scorpion même si je peux le projeter partout sur le zodiaque reste un Mars teinté scorpion. Je n'ai pas le pouvoir de le changer. Il est ainsi. Même si je suis résilient, je ne peux changer ce qui a été, ce qui a fait que je suis devenu résilient (rencontres, synchros, écoute de l'âme, ...), ce que je suis.
Ainsi le présent s'explique par le futur : tout je vis maintenant sert l'âme et l'akène (le gland qui contient déjà le chêne en lui-même) et vise une destinée dont je n'ai pas la maîtrise.

La théorie d'Alfred Adler apporte un éclairage sur le mécanisme psychique qui, par exemple, a poussé Démosthène, jeune bègue à la voix faible, à travailler dur pour devenir l'un des plus grands orateurs de l'Antiquité grecque. Cependant, elle ne rend pas compte de l'origine des dons, de l'attirance pour un sujet ou une activité, de cet "appel" intérieur qui va souvent bien au-delà de l'inné et de l'acquis. En général, la psy peut contourner la question en analysant, cas par cas, l'environnement familial et culturel, la vie périnatale, l'influence des parents, l'héritage transgénérationnel..., sans oublier les facteurs génétiques et des dizaines d'autres éléments qui font la complexité, et l'intérêt, de la vie. Mais c'est encore tourner autour du pot : aucune théorie, aucune école – ni même la génétique, qui a souvent bon dos – n'explique le cas de William Croch, un compositeur britannique, qui à l'âge de 2 ans retrouvait tout seul à l'orgue l'harmonisation du “God save the King” !

C'est pourquoi le psychologue américain James Hillman a proposé un concept qui fait fureur outre-Atlantique, la "théorie de l'akène"(in “Le Code caché de notre destin”, J'ai lu, 2002) : nous porterions tous, bien avant notre naissance, l'image de notre personnalité et de notre vocation. Cette image, c'est l'akène – le fruit du chêne –, notre destinée inscrite en chacun de nous. C'est ce que Platon relate dans le mythe d'Er (In “La République”, Flammarion, 2002) : avant notre naissance, ce qu'il appelle "daimon" est chargé d'accompagner notre âme. Il est le modèle de la fonction que nous avons choisi d'accomplir sur terre. A la naissance, nous oublions tout, et le gardien de notre destinée nous devient complètement invisible...

Hillman avoue que cette notion va à l'encontre de tout ce que nous a appris la psy. Mais « la psychologie expérimentale, après un siècle de recherches, a renoncé à localiser le siège de l'âme, écrit-il. Cela ne l'empêche pas de mettre toujours autant de passion à traquer l'invisible avec les méthodes qui s'appliquent uniquement au monde visible. Alors, faute d'avoir trouvé le siège de l'âme, elle renonce à l'âme. » Pour lui, tout est là : lorsque l'on tient compte de l'existence de l'âme, beaucoup de choses commencent à s'expliquer. Notamment que « la vocation est l'essence même de la vie humaine, et que les aléas de la vie, y compris les peines de cœur et les maladies, contribuent à son développement. »

A une époque où il est autant question de "changement personnel" que de développement personnel, où l'on consacre des émissions télévisées à ceux qui y parviennent, où des collections entières de livres sont titrées « Il n'est jamais trop tard pour... », de plus en plus d'entre nous ont besoin de retrouver un sens à leur vie. Comment ? James Hillman répond : en acceptant de reconnaître que la disposition à aimer quelque chose (une activité, un art, l'aide aux autres...) correspond généralement à notre véritable plan de vie. Nos rêves d'enfance et nos passions reflètent toujours une aptitude qui n'appartient qu'à nous. C'est, plus simplement, ce qu'avait écrit pour lui-même Herman Melville, l'auteur de “Moby Dick”, sur un petit bout de papier retrouvé après sa mort dans un tiroir secret de son bureau : « Reste fidèle aux rêves de ta jeunesse. »

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
halbouche
Membre
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 65
Localisation : Algerie
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: l'amour qui guerit...   Mar 11 Aoû - 19:34

Bonsoir cher Alex!flower



Des idées pour dépasser ce comportement vertigineux de la souffrance humaine ou je crois, répond bien a ton sujet : le but de la thérapie : vivre ses blessures avec grâce…



Justement il faut les assumer en les transcender avec appétit en ayant le feu dans les entrailles ….et a mon avis il faut avoir ce motif permanent de la recherche de notre existence terrestre, elle est la seule issue de transformation …..Sans oublier que cette directive comme le dit si bien Jung, "qui va vers ce soi qui est identique a l'image de dieu dans l'âme ou la transformation ne peut accomplie sans son aide." C.G.JUNG…..

Où nous devons reconnaître que seul dieu est maître de son univers et que tout est a lui et a lui que nous revenons … que rien ne nous appartient dans ce bas monde ….ni nous-mêmes, ni nos enfants ni nos maladies ou santé, ni nos richesses ou pauvreté ….que nous sommes impuissant devant lui et que seul lui, est capable de donner la vie et la mort a celui qui veut ! Et seul lui, est capable de nous transformer en lui demandant sa main ….reconnaissant que nous sommes faibles et sans défenses …..Comme dit l'expression de chez nous : "que fait le mort devant son laveur."

Ainsi Jung nous demande si on veut faire l'exploration du monde, on doit se soumettre aux lois de la nature ….on doit se considérer comme un serviteur et non un maître ...

Alors ou nous mènent ce qui se prennent pour des maîtres …. Regardez ou se trouve l'état de notre univers, en pleine confusion, en compote!

Cher Alex je te souhaite d'aller doucement et sûrement vers cette douce compréhension du monde en prenant le plus grand soin de ton centre ou tout est là et qu'il ne faut pas aller par quatre chemins …..

Bises fraternelles a toi dans tes deux joues dans cette amitié cosmique a toutes/tous

Aussi avec une très belle soirée!





Voila qq.post qui vont dans cette même directive,et qui conviennent a notre attitude pour surmonter ces dilemmes … il me semble.

Qu'est ce que l'amour?

L'amour véritable est un sentiment désintéressé qui pousse à faire du bien aux autres quels que soient leurs mérites ou les avantages qu’on peut en retirer.

L’amour est patient et bon.
L’amour n’est pas jaloux, il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil, n’agit pas de façon inconvenante, ne cherche pas ses propres intérêts, ne s’irrite pas. Il ne tient pas compte du mal subi.
Il ne se réjouit pas de l’injustice, mais se réjouit avec la vérité.
Il supporte tout, croit tout, espère tout, endure tout. Joseph.Bell


Apprendre à s’aimer pour mieux aimer l’autre de toute nature
"S’aimer après s’être compris, reconnu, accepté, transformé, pour ensuite aimer l’autre et les autres, dans la profondeur et la sincérité du coeur bienveillant est la plus belle des Voies.
En s'aimant on apprend a découvrir ce magnifiques trésors de qualité qui demeurent en nous.... en le découvrant en nous il nous est alors possible de l'entrevoir chez les autres ...Sophie.




http://fr.answers.yahoo.com/question/index;_ylt=Agfv6NzsgI3lMsDnGWJ189I5Agx.;_ylv=3?qid=20090809011835AAP4lTu&show=7#profile-info-DMC07IKEaa



*********************


Qu'elle est la réponse a l'énigme qu'est l'existence ?

Chacun pourrait te donner SA réponse mais ce ne sera jamais TA réponse. Chacun a le devoir de découvrir sa raison d'être ici-bas. Nous sommes tous différents. Chacun de nous est unique. Chacun de nous a sa propre raison d'être. Personne ne peux jouer ton rôle comme toi tu pourras le jouer. Ignorants de leur propre raison d'être, les humains errent sans but, ou bien se perdent à la poursuite d'ambitions illusoires. Pourtant, cette recherche est une des plus salutaire. Commence par essayer de t'identifier de l'intérieur... Quels sont tes motivations profondes, tes idéaux, tes qualités innées ? Clarifie tranquillement tout ça et tu verras que tu es porteur d'une vocation.




merci Karayan!



Bonsoir, je débute par cette phrase ou chaque homme est une histoire qui n'est identique à aucune autre et personne ne sera enterré a la place de personne ….nous sommes uniques et que chacun de nous doit écrire son propre livre …..

Chacun de nous à un cerveau et un cœur, respectons les, et, nous aurons la réponse….

Notre but dans la vie est de chercher, connaître …..Nous avons toutes/tous une nature alchimiste intérieure au fond de nous même... Il suffit juste de s'y intéresser et de trouver la motivation profonde qui nous anime en optant pour le bien …être digne de sa démarche personnelle "individuelle"dans la discrétion absolue en cultivant son jardin secret, sans se préoccuper du "collectif" …..Bien qu'en vivant dans l'un et dans l'autre …l'énigme se résout en se dépouillant de tous ce qui contraire aux violentes émotions … colères, agressivité, violences verbales et physiques….. Être doux comme un agneau, c'est là, où se trouve toutes les forces dominantes, céleste, invisibles de la nature qu'il faut savoir exploiter avec science et sagesse et dont il faut savoir contenir avec harmonie et satisfaction … ne pas toucher a l'ordre établi quoi qu'il en coûte "archétypes"….dans tout ça, il faut avoir une large connaissance en culture humaine et universelle a ton propre compte pour décider …



Dieu aime la science et les hommes de sciences …..

Bonne route et bonne continuation

http://merelle.net/livredor/0049.php





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archetypes.forums-actifs.net
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le but de la thérapie : vivre ses blessures avec grâce   Mar 11 Aoû - 20:23

Merci ^^

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Elmo
Membre
avatar

Nombre de messages : 325
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Le but de la thérapie : vivre ses blessures avec grâce   Jeu 7 Jan - 16:42

Qu'entends tu par grâce ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carl-gustav-jung.blogspot.com/
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le but de la thérapie : vivre ses blessures avec grâce   Jeu 7 Jan - 18:17

Légèreté, conscience, sens, pardon, ... gratitude ...

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Elmo
Membre
avatar

Nombre de messages : 325
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Le but de la thérapie : vivre ses blessures avec grâce   Jeu 7 Jan - 21:01

ha ok, je le prenais dans l'acception plus religieux (non non je ne suis pas cul béni), ceci étant, la définition que tu en fais n'en est pas si loin, l'implication en moins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carl-gustav-jung.blogspot.com/
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le but de la thérapie : vivre ses blessures avec grâce   Ven 8 Jan - 18:38

Mais y a rien de religieux dans le sens institutionnel du terme. Le pardon est dans le religere, la relation, le "religieux" à l'autre, à l'archétype projeté sur lui.

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
FX
Membre


Nombre de messages : 7
Age : 49
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Le but de la thérapie : vivre ses blessures avec grâce   Mar 20 Avr - 11:17

J'ai lu ce sujet et suis fort surpris que ça parte dans tous les sens...

A quoi sert la thérapie ? Vaste question mes je ne suis pas d'accord dans la notion de vivre ses blessures dans la grâce. Je penche plus soigner ses blessures conscientes ou d'une autre façon arrêter le fait qu'elles nous dirigent...

Oui, personne ne peut changer son passé !
Toutefois l'homme à l'opportunité de le digérer, de l'intégrer !!!

Quant à la religion, il ne faut pas oublier que le dernier lien qui reliait l'homme au spirituel à été coupé par Freud lors du développement de sa théorie [là il n'a pas eu le choix c'était le premier].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le but de la thérapie : vivre ses blessures avec grâce   Mer 21 Avr - 11:18

Fx,
Je ne peux rejoindre. Ca centre tout sur le moi. Ce ne sont pas mes blessures, ce sont celles de l'âme. Le moi est une illusion réelle, un complexe nécessaire qui n'existe pas en lui-même. Il ne peut être blessé. Jung explique très bien que j'ai bien pu d'influence sur les choses. Je ne peux faire oeuvre que de conscience. Je ne peux changer le fait qu'elle me dirige. Le digérer et l'intégrer, ça peut se faire mais ça peut n'avoir aucun impact si les daimons ne sont pas de cet avis. Des gens ont passé des années en analyse, ont compris pourquoi ils faisaient pipi au lit mais ... ils font toujours pipi au lit. Freud voulait surtout être crédible et que sa théorie passe. Il a réussi son coup.
Bien à toi,
Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
FX
Membre


Nombre de messages : 7
Age : 49
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Le but de la thérapie : vivre ses blessures avec grâce   Ven 23 Avr - 12:01

Alex,

je comprends toutefois... lorsqu'on parle de Daimon, il ne faut pas oublier qu'il est attaché a la personne et que lui aussi doit évoluer. Comme Jung a plus qu'influencé par les philosophies bouddhiques, entr'autre, où l'âme n'est pas que "statique" ; il me semble que cela se retrouve dans les notions d'archétypes inconscients autonomes et si on pousse le paroxysme encore plus loin dans l'individuation.

Il existe dans de multitude peuplades que l'homme dit civilisé nomme primitives des "panseurs d'âme", qui ont comme rôle social de soigner l'âme...de copmprendre le tourment de cette dernière et d'y remédier... On retrouve ce phénomène dans bon nombre de mythes...

Donc même si l'homme ne veut pas y croire, en suivant la psychologie analytique jungienne cette notion se retrouve dans l'inconscient collectif, dans l'anima Mundi...

Maintenant, nous pouvons disserter sur ce qu'est l'âme car tout un chacun a sa propre définition...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le but de la thérapie : vivre ses blessures avec grâce   Lun 3 Mai - 10:41

FX,
Je te rejoins sur l'âme et les panseurs Smile.
je pense que le subjectivisme en psychologie n'est pas de mise, ça mène à un solipsisme. Je pense que l'âme refuse de se laisser définir. Elle a un caractère et des caractéristiques mais ne se définit pas dans l'absolu.
Bien à toi,
Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le but de la thérapie : vivre ses blessures avec grâce   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le but de la thérapie : vivre ses blessures avec grâce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vivre en harmonie avec la nature et les animaux
» LA LITHOTHERAPIE
» Diapo sonore : " Vivre en Paix avec soi-même et avec les autres "
» Vivre au quotidien avec des tocs, crise de panique, depresion profonde. (AAH-handicap)
» Apprendre à vivre avec des troubles bipolaires : guide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits :: Accueil :: Espace de lecture publique-
Sauter vers: