Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Cet espace vous est offert pour échanger sur l'oeuvre de C.G.Jung et la psychologie ... pour partager votre vision du monde et vos ressentis
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aller vers la puissance d'abord ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Aller vers la puissance d'abord ?   Mer 12 Nov - 14:17

Avant d'activer la colère pour reprendre sa puissance, son élan, l'âme, l'amour, tout ce qui a été perdu, il est essentiel d'avoir un feu équilibré : quelqu'un qui joue le rôle de Parent en donnant des permissions/protections et qui invite à exprimer par la suite sa puissance. Ce Parent initie, apprend (air) et garde le lien, l'empathie avec la personne en chemin/souffrance (eau). Enfin, elle l'invite à reprendre sa puissance contre le tyran intérieure pour la mettre au service de l'âme, de la vie (terre). Ce Parent est conscient de son ombre.

Ceci est ma pensée faite à partir de mon étude/vécu. Quand je parle de l'enfant, il s'agit de l'enfant qui a intégré une blessure par l'expérience et qui est toujours là. Quand je souffre, c'est lui qui devient présent d'un coup. Le passé est présent. Pour le psychisme pas d'espace temps : quand je te dis "j'ai peur de donner ma pensée aux femmes", j'ai 6 ans même si mon corps en a 24.
Un enfant de 4 ans qui se fait battre parce qu'il chante, il ne comprend pas ... il comprend que chanter est = à se faire battre ... le chant lui a été volé ... personne ne pouvait le défendre à ce moment là, personne ne l'a protégé. L'enfant en tous a perdu quelque chose et il est toujours là. La perte est toujours là.
Dire "c'est toi qui lui permet" à quelqu'un qui est dans sa blessure, c'est dire au petit enfant de 4 ans qui revit cela à travers l'adulte "c'est toi qui lui permet de te battre; de t'enlever le chant" : c'est faire de l'enfant (car c'est lui qui est en face de toi quand quelqu'un te parle de ses blessurs c'est lui qui est profondément blessé même si ça vient du passé) le responsable de sa blessure "tu ne te défends pas" mais il ne peut pas se défendre face un homme de 95 kgs il en est incapable ! Cela il peut le vivre comme un coup de plus. Il a besoin d'être entendu, reconnu, écouté et aimé.

Avant de reprendre le pouvoir de chanter, il est important de lui expliquer qu'il ne pouvait pas à ce moment là se défendre et que oui quelque chose lui a été pris, oui il en a souffert et qu'il peut compter sur l'adulte qui a maintenant grandi pour se défendre (lui-même). Cet adulte va le protéger pour qu'il puisse continuer/reprendre à chanter et venir lui dire "le passé est révolu, tu peux reprendre le pouvoir que tu lui as donné"
Quelqu'un dans ma vie a un jour penser pour moi et j'étais petit ! L'enfant a 3 choix : mourir, devenir dément, s'adapter en abandonnant une partie de lui-même pour survivre, garder l'amour, l'intégration. Donc, dans mon cas, aller vers le chant c'est à égal à être en contact avec la mort, la blessure, la démence et cela est angoissant. Il a besoin de soutien.
Inviter l'autre qui est dans sa souffrance/maladie à reprendre directement sa puissance sans prendre en compte ce qu'il a vécu, la blessure, le risque pour lui, sans lui donner permissions et protections , c'est à mon sens "brûler une étape" et il n'ira la reprendre car c'est risqué voire mortel. Repnrendre sa puissance, son identité, c'est une étape. Quelque chose sera gagné et en même temps quelque chose est à lâcher, un risque est à prendre. Avant cela, il y a la protection et la permission. En effet penser par moi-même est = à désamour et rejet pour le petit-garçon. Alors il se laisse prendre, enlever la pensée pour garder l'amour et l'intégration et ce que je fais avec les gens ! Ca vient de l'Enfant. La phase 1 est lui donner la permission et la protection pour qu'il puisse penser par lui-même tout en étant aimé et en gardant le lien. C'est ce que je fais. Une fois qu'il l'a, il peut déployer son chant. En le déployant, l'angoisse peut remonter, les messages reçus revenir. J'en suis là. A ce moment là la coière peut aider en disant "tu peux chanter, penser par toi-même tout en refusant la violence et l'interdit", "Il n'a pas le pouvoir de te l'enlever, tu peux te défendre". Avant de se metttre en colère, reprendre son pouvoir, il a besoin d'être protégé, d'être sûr que le passé ne va pas se rejouer encore et encore. Il me paraît essentiel de comprendre l'importance de protéger/donner des permissions à celui qui souffre (triste/peur/honte/culpabilté) avant d'inviter, de conseille quelqu'un à reprendre sa puissance, son élan, son pouvoir et son identité (colère).
J'ai (le petit garçon) a donc besoin de recevoir des permissions, de la protection d'abord de moi-même. Les autres peuvent renforcer cela.

Reconnaître inconditionnellement la littéralité du vécu, de la fiction que se crée la personne permet par après de délittéraliser et de passer à un autre mythe où il n'est plus victime : il devient acteur de sa vie avec l'âme, l'inconscient, le daimon, la nature, la vie et la mort.
Pour sortir de la victime, elle a besoin d'être reconnue entièrement et inconditionnellement ... sinon elle va dans l'ombre et réclame encore et encore et encore ... idem pour le bourreau, sauveur, manipulateur ... pour toutes les sous-personnalités/daimons qui s'expriment à travers moi

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
 
Aller vers la puissance d'abord ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pardon, Jésus, je ne sais pas quoi faire...et je n’ai pas la force d’aller vers Toi.. miséricorde
» LE BOUDDHISME - VOIE VERS LA LUMIERE
» Vers d'autres Cieux‏ !
» Laissez-Moi vous guider vers la Perfection Spirituelle.../ voyante anonyme
» Un récit de NDE magnifique !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits :: Accueil :: Espace de lecture publique-
Sauter vers: