Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Cet espace vous est offert pour échanger sur l'oeuvre de C.G.Jung et la psychologie ... pour partager votre vision du monde et vos ressentis
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Explorer la tristesse : la mélancolie n'est pas la dépression qui ne sont pas la nostalgie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Explorer la tristesse : la mélancolie n'est pas la dépression qui ne sont pas la nostalgie   Mer 12 Nov - 14:04

La nostalgie est contemplative, Senex, mentale
La mélancolie est imaginative, Puer, spirituel voire psychique.
Elles se complètent.
C'est une tristesse vécue après un moment de joie. C'est une tristesse qui cherche à revivre la joie.


La mélancolie vient au coeur car elle est reliée à l'âme. Concrètement, je me sens mélancolique quand je sens une odeur si bien connue, vois une image, entends une musique ... en bref ça me tombe dessus tout d'un coup et la tristesse me vient. Il y a un écho qui stimule la psyché pour qui l'espace temps n'existe pas.
La nostalgie, c'est se dire mentalement sans stimulation extérieure : "Ah de mon temps, c'était comme ça ..."et suite à cette pensée intérieure, la tristesse me vient.

Dans la mythologie, le mélancolique, c'est Saturne.
Blessures de Saturne : rejet/exclusion par tous les dieux olympiens (surtout Jupiter) donc tout aspect dissonant à Saturne.
La mélancolie est liée au deuil, à la perte et donc au changement car il n'y a pas de choix sans renoncement et de liberté sans acceptation de ce renoncement. C'est donc une énergie eau, une tristesse qui peut être spirituel (feu, Puer, mélancolie - Senex, nostalgie(par et avec l'air) et/ou psychique (tristesse).
Signes concernés : tous les signes cardinaux où Saturne joue chaque fois un rôle. Je parle ici de la solitude liée à l'individuation.
L'une s'additionne à l'autre :

Energie Bélier : perte du groupe, de son soutien, de l'identification à ... (tristesse liée à la solitude indiviudelle, solitude liée aux hommes)
Energie Cancer : perte de l'identification à l'autre, à la mère,... (Tristesse du bélier +solitude et tristesse relationnelle et interpersonnelle)
Energie Balance : perte de sens face à la loi paternelle, absence du père et de la mère, Saturne est en exaltation (solitude et tristesse du bélier, du cancer + celle de la Balance : intrapersonnelle, avec soi-même, vide intérieur : lieu du grand changement, solitude existentielle).
Energie Capricorne : Perte de connexion avec le Soi, le divin (solitude et tristesse du bélier, du cancer, de la balance + solitude, tristesse de la perte de la connexion avec le Soi et Dieu, tristesse liée au divin, espoir et désespoir, solitude essentielle)

Feu, Air, Terre, Eau ... la tristesse touche et a des conséquences sur les énergies/éléments comme toutes les émotions

Donc une planète dans une de ses maisons/signes parlera d'un aspect de la mélancolie.
En tant qu'axe énergétique, le Bélier/Balance parle de la solitude existentielle et le Cancer/Capricorne de la solitude essentielle (au sens philosophique du terme).

Quant aux maisons :

Maison 1 : Deuil du "je" : je ne suis pas seul sur Terre. J'ai à vivre avec les autres.
Maison 4 : Deuil de la famille : je quitte ceux que je connais, ceux avec qui j'ai grandi pour vivre ma vie. Jupiter en exaltation, Saturne en exil (ou en chute c'est encore confus). La vie va vers son effervescence. La mort est loin.
Maison 7 : Deuil du couple : je mets de l'énergie ailleurs que dans ma relation de couple pour me réaliser ailleurs que dans le couple.
Maison 10 : Deuil de la vie : je quitte la vie pour mourir. Apprendre à mourir tant symboliquement que réellement. Saturne en domicile. Jupiter en chute (ou en exil). La vie est passée. La mort est proche.
Voilà ma lecture.

Pour moi, la dépression est mentale et rationnelle et exprime que l'énergie est dans l'inconscient. Le moi n'a quasi plus d'eau, de feu, de terre et d'air ou les éléments sont vraiment en disproportion et non équilibrées (pas d'air, beaucoup d'eau, de feu et pas de terre par exemple).

La dépression, c'est la combinaison et l'enchainement de 3 émotions apprises. Apprises, cela veut dire qu'elles viennent de l'éducation : j'ai appris à me juger coupable, j'ai appris à être honteux et j'ai appris à être dépressif : un bébé ne l'est pas dans son état naturel. La dépression, c'est quand j'implose à l'intérieur de moi. C'est l'image d'une cocotte minute qui chauffe et qui pète vers le bas (Saturne). Ainsi : "Si je réprime ce qu'il faut que j'exprime, je déprime". Le dépressif entasse toute sa honte, culpabilité dans sa cocotte minute et ne l'exprime pas. Avec le temps, cela chauffe (colère rentrée) et au fil du vécu cela se remplit. Un moment donné, la personne "craque" et explose en elle-même : c'est la dé-pression. La dé-pression permet de faire sortir la pression de la cocotte minute. C'est la soupape de sécurité. L'effet inverse, c'est le pétage de plomb de "l'homme bien gentil du quartier qui tue du jour au lendemain toute sa famille ainsi que lui-même. Tout le monde est étonné de son acte : il était si beau, si gentil, si poli, si attentionné envers sa famille et ses parents" L'image pour comprendre ? Imaginer une belle prairie d'un hectare toute verte, toute belle avec dans son sol une cinquantaine de ... mines anti-personnelles (voire anti-char parfois!)prêtes à péter ... effrayant ! Autre exemple :c'est le pétage de plomb des jeunes qui font des massacres dans les écoles aux USA. Dans les 2 cas, Saturne est là car la mort est là. D'un côté, c'est plus dans l'énergie féminine (dé-pression), de l'autre dans l'énergie martienne, masculine et uranienne (ex-pression).
Je reviens aux 3 émotions apprises. Elles sont : Culpabilité->honte->dépression->culpabilité->honte->... et cela s'enchaine à qui mieux mieux.
La colère est castrée, la tristesse est mêlée de jugements, la peur est partout, je juge tous et tout le monde ...

Ainsi, tout le monde n'est pas sujet à la dépression. Tout le monde est sujet à la mélancolie qui elle, est reliée à la tristesse de l'âme. Elle est universelle. Pas la dépression. Sortir de la dépression passe par l'exploration de la culpabilité, de la honte et de l'expression de la colère rentrée en thérapie. La dépression n'existe pas dans les sociétés tribales. La mélancolie ne se soigne pas, ne se guérit pas. Elle s'intègre et s'accepte. Par là, elle est saturnienne. Je vois des gens pour qui être heureux, c'est accepter de pleurer. La mélancolie peut être une porte vers la joie du coeur qui est belle et légère comme tout... ce qui n'est pas le cas de la dépression qui est un engrenage et un cercle vicieux ..
En même temps, il est possible de transformer honte, culpabilité et dépression. J'y viens dans un prochain article.

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
 
Explorer la tristesse : la mélancolie n'est pas la dépression qui ne sont pas la nostalgie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA TRISTESSE VOUS ENVAHIT ? LISEZ CE QUI SUIT...
» ooohhh quel tristesse dans l'air
» Explorer Mars ?
» Avis sur le Télescope Skywatcher N 130/900 Explorer EQ-2
» Attention virus : "modif internet explorer 7 demandée par administrateur Microsoft"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits :: Accueil :: Espace de lecture publique-
Sauter vers: