Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Cet espace vous est offert pour échanger sur l'oeuvre de C.G.Jung et la psychologie ... pour partager votre vision du monde et vos ressentis
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Manipulation/Prédation : sombre et au service de la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Manipulation/Prédation : sombre et au service de la vie   Mer 12 Nov - 13:25

Une psychose/névrose ne manipule pas ! C'est le moi qui manipule et ce consciemment. La manipulation sombre est un acte conscient qui vise à toucher l'inconscient de l'autre par des mots, des actes, des ressentis en vue de l'emmener quelque part. Elle est sombre car l'intention n'est pas dite. Il cache son ressenti, son intention, ses actions.
Un « manipulateur » ne sait rien faire quand le sombre est mis à la lumière : les faits sont là. Tu ne l'as jamais par la pensée le manipulateur. Il est capable de tout démontrer : la culpabilité et l'innocence par l'analyse et la théorie. Ce qui le courcuitent ? L'agir, le dire, le ressenti et les faits concrets. Il crée consciemment du mystère.

Souvent le manipulateur règle, répare sa propre manipulation qu'il a reçue, qu'il fait en la projetant sur les autres en y rentrant pas dedans : il ne manipule pas. Cela fait partie de sa manipulation. Bien sûr il contrôle à mort pour ne rien laisser passer. L'autre mécanisme de défense est la catégorisation et le jugement sur les gens pour les mettre à distance et s'en protéger ... Un névrosé ne sait pas nécessairement qu'il manipule, un psychotique encore moins ... question de conscience, de discernement, de recul, de calcul.
L'Analyse transactionnelle le fait et montre avec puissance que le jeu psychologique est un jeu inconscient et qu'il n'est manipulatoire QUE si l'un des joueurs joue consciemment ce qui arrive dans 5% des cas. Quand je joue psychologiquement, je parle à mes projections inconsciemment et je ne manipule pas : je mets simplement le passé sur le présent et je considère le passé comme étant le présent et je re-joue cela. Guy Corneau parle de « bal », « de danse ». Quand tu danses, tu contrôles tous les mouvements toi ? Oui, ça peut être souffrant, tragique ces jeux psychologiques et en même temps, ce n'est pas volontaire : c'est complètement inconscient et non-manipulatoire. Là intervient Isis qui accueille la projection, l'ombre, ce qu'il se passe et les aime inconditionnellement. Si maintenant, dans le présent, je connais les blessures des autres et les stimule, contribue l'autre à la contacter pour contrôler, emmener les autres quelque part là je manipule et joue psychologiquement de manière consciente. De même, en At, il y a 2 plans de communication : psychologique (inconscient) et social (conscient). La projection se base uniquement sur le plan psychologique. La manipulation non : sur le plan social. Cela veut dire que je manipule dans mes relations et consciemment.

La manipulation au service de la vie :

.C'est ok de manipuler là n'est pas le souci : Le but est de manipuler consciemment dans la conscience de mon intention, en demandant la permission à l'autre pour donner un conseil, une analyse, en exprimant mon intention, en parlant autant de moi que eux parlent d'eux-mêmes et en invitant les autres à eux-aussi poser des questions sur moi, à m'analyser, à critiquer.

Avec le manipulateur sombre : pas d'expression de son intention, ne parle quasi pas de lui, refus de la critique (il la voit comme étant toujours une projection), ne répond pas aux questions tout en en posant aux autres Le souci est de cacher son intention et la façon de manipuler ainsi que l'expression de ce que je fais, dis, ressens et pense. Ainsi il y a une manipulation dorée et une sombre.
D'autres choses sur le manipulateur :

il se fait passer pour un naïf : l'exact opposé de qui il est : y a manque de pensée, de distance. Il se montre innocent (différente de la victime). Le manipulateur fait croire cela « Moi, je suis ouvert à tout » alors que d'autres actes, pensées, dires, ressentis montrent autre chose. Il est le maître de la confusion. Si tu te sens confus devant les propos, ressentis, actes, intentions de quelqu'un, c'est qu'il est probablement dans la manipulation sombre (tu es confus parce que tu penses beaucoup. Tu penses beaucoup car il y a beaucoup d'informations et donc potentiellement un nombre plus élevé de contradictions. Il donne donc beaucoup d'infos pour « noyer le poisson ».

Il dit pour que l'autre parle ou se taise. Il se tait pour que l'autre parle ou se taise.
Il ressent pour que l'autre ressente ou ne ressent plus. Il ne ressent pas pour que l'autre ressente ou ne ressente plus.
Il agit pour que l'autre agisse ou n'agisse plus.

Manipuler le manipulateur sombre pour neutraliser sa manipulation ! Le Poison est dans le remède et le remède dans le poison !!

L'intention de ce qui suit bien de se protéger de la manipulation sombre et non d'en remettre une couche pour se venger, punir.

Vous avez quelqu'un qui manipule (donc consciemment) autour de vous ? Il joue les innocents, les naïfs et vous voulez le démasquer, neutraliser cela ?

Suivez moi dans cette "chasse" !

Première chose : Penser comme lui pour pouvoir non pas faire comme plus mais être procactif, pour voir le coup arrivé. Il s'agit de prévoir le coup. C'est ce que font les profilers.
Imaginer ce qu'il fait, pense, se dit et ressent. Pour cela, chiquer, faites aller vos dents, ça active le chasseur en vous ! Il s'agit de devenir l'autre intellectuellement, par la pensée. Pour chasser un prédateur de sa position haute, il s'agit de penser comme lui pour trouver la faille dans son fonctionnement pour la mettre à jour si possible et mettre un simple grain de sable qui fait foirer le système ... si possible incognito. Cela permet d'obtenir des preuves des faits incontestables devant lequel il ne pourra pas fuir.
Parler ne sert à rien : il pratique le sophisme, la pirouette mentale et vous démontrera que vous avez tort ou raison suivant ses désirs. La confusion risque de se pointer. Seul l'acte, la preuve observable est visible et neutralise , met en lumière l'incohérence, la non-congruence, l'acte qu'il met en place pour se cacher. Soit il les détruit soit il les cache. Le prendre sur le fait est le meilleur moyen. Mettez-lui devant le nez et là il est démasqué.

Parfois il se démasque tout seul par lapsus, acte manqué, oubli. Il devient lui-même confus et s'enmêle les pinceaux. Cas véridique : sur un forum, une dame a un conflit avec un homme et le juge de "manipulateur sectaire". 2 ans passent. Un nouveau conflit émerge entre cette dame et cet homme. La dame reproche alors à l'homme de lui avoir dit dans le passé : "vous êtes une manipulatrice sectaire!". Chose qu'il n'a jamais dit. C'est elle qui lui a dit et après que la phrase dite 2 ans auparavant lui soit mise sous le nez, elle s'excuse, s'avoue confuse. Un comble !
Il est un fait que les jugements que je porte à l'autre vont un jour me revenir en boomerang par une autre personne, une situation, un inconnu ou .... un acte manqué, lapsus. Le doigt pointé vers l'autre se pointera vers moi.

Donc lui mettre des preuves de faits incontestables devant lequel il ne pourra pas fuir.
C'est ce que font les valets de Perry Mason (avocat) pour avoir des preuves. Idem pour la partie civile. Le milieu juridique stimule la traque à la preuve, à l'indice, à la faute. Idem à l'école. Idem où il y a "mal". Là où il y a "mal" et donc moral, il y traque. La traque n'est pas le souci. Le souci est de savoir ce que je fais de ce que j'ai trouvé, chassé et qui est de toute façon là. Un bien, un mal ? Non ! Juste en être conscient.
A ce sujet je vais développer un article sur les groupes qui pourra aider les enseignants, les gestionnaires de groupe.
Dans les milieux de pouvoir et de hiérarchie, la chasse à la faute est faite pour couper les ailes de celui qui monte ou pour empêcher celui qui veut monter de monter, tous les coups, combines sont permis... Celui qui fait ça bien sûr est blanc comme neige ... ou se passer pour un être doré lumineux ... comme le soleil ! tiens les ailes coupés, le soleil ça me rappelle Icare ! Je deviens comme un Alien, prédator GRRRH pour tuer littéralement ?! Non ! Pour protéger !

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Manipulation/Prédation : sombre et au service de la vie   Mer 12 Nov - 13:25

Le syndrome de Stockholm

l démontre une capacité psychique à la sympathie, à introjecter, à prendre, à intégrer les comportements, attitudes, pensées, croyances de ceux qui me prédatent/persécutent (au sens de l'analyse transactionnelle => ce ne sont pas des personnes, ce sont des rôles pris consciemment/inconsciemment) et à aimer la personne, le rôle et/ou ces attitudes.
Elle m'a prédaté/persécuté pour un acte, un ressenti, une pensée, un rêve qu'elle trouvait cela mauvais.
Pour garder l'amour de la personne (non du rôle), je mets à penser comme elle, à intégrer le rôle. Ainsi le rêve que j'avais, la pensée que j'avais, le ressenti que j'avais deviennent mauvais. Mon jugement devient celui de l'autre.
Il peut y avoir de la honte liée à cela. Ce qui se trouve dans l'article sur la honte peut alors aider à séparer l'interdit de l'élant.

Exemple concernant l'intégration du "je suis mauvais" : Petite fille, Julie aime mettre ses jouets partout, elle en est joyeuse.
Sa mère trouve que cela est mal et se met en colère.
Julie croit que maman ne l'aime plus (il y a bien manque d'air car confusion entre "désaccord" et "désamour") => d'où l'importance d'initier au discernement, à la conscience et donc de PENSER ce qu'il se passe.
Julie, pour garder l'amour de Maman, sacrifie sa joie et le fait de mettre des jouets partout.
Maman est contente. Julie aime Maman. Maman aime Julie.
Julie se met à penser que c'est mal de mettre ses affaires partout dans une pièce et que le désordre fait qu'elle vivra la colère voire la violence.
Plus tard, le désordre sera prédaté, chassé, interdit. Julie chasse le désordre chez les autres et chez elle.
Victime, elle devient prédateur, bourreau.
L'amour des parents est sauf. Julie ne range pas ses affaires par désir de beauté, d'harmonie, en vue d'avoir la facilité de retrouver ses affaires : elle le fait pour préserver l'amour. C'est donc une chasse au désordre qui s'exprime par de la prédation pour garder l'amour (le prédateur veut garder quelque chose coûte que coûte). Ce n'est pas un choix conscient : c'est mû par un choix inconscient de contrôler ce qui pourrait amener le non-amour. Cela est tragique ! Plus tard Julie tombe pas par hasard sur son ombre (=> je suis spontané, joyeuse et cela s'exprime par un joyeux désordre) : un homme bordélique comme pas possible et des enfants qui font pareil ! Imaginez le topo dans la maison. Julie réclame de l'ordre encore encore encore pour éviter le désaccord/désamour de sa mère intérieure, qu'elle a introjectée ce qui amène dans la maison de nombreux désaccords/désamours ( avec les gens avec qui elle partage la maison. Voyez que le conflit intérieur refoulé apparaît à l'extérieur et que ce que son contrôle de l'ordre (pour éviter désaccord/désamour) amène exactement ce qu'elle ne veut pas : désaccord et désamour. Là se rejoue le conflit de Julie toute petite qui est en elle. Au fond d'elle, Julie aspire à la joie en même temps cela lui fait TERRIBLEMENT peur : elle est terrifée : sa petite fille intérieure face au désamour risque la mort, la démence ! Elle a choisi la survie et le sacrifice. Cela lui a servi un temps pour garder l'amour de maman. Maintenant cela en est de trop. Ce qui a l'aider à survivre petite ne l'aide pas à vivre.
Elle peut devenir violente, punir les enfants et avec le mari. La pression se faite forte à l'intérieur. Julie devient même flic pour chasser le désordre dans le monde et faire régner la paix !

Avec les enfants, cela peut se transmettre de génération en génération (transgénérationnel) si eux ne cassent pas avec le système de Julie.

Le désir de ranger peut devenir addictif et compulsif : si la maman de Julie meurt, elle peut faire comme elle pour se connecter à elle (blessure d'eau) et amplifie le désir compulsif d'ordre. Dans ce sens, le comportement obsessionnel compulsif (TOC) est posé dans la peur, l'angoisse (ici ne pas être aimé).
J'ai vécu moi-même le vol de mon mp3 et le vol de mon autoradio dans la voiture. Depuis lors, je développe un TOC. Je vérifie si le sac est bien fermé toutes les 5 minutes et je vérifie 2, 3, ... fois les portières avant de laisser l'auto là où elle est. Parfois je reviens même sur mes pas alors tout est fermé. Je le fais oui pour éviter le sol (lapsus : intéressant la dialectique vol<=>sol) et je le fais surtout parce que j'ai intégré un traumatisme. Lors des 2 vols, personne n'a entendu la rage, la tristesse que j'avais. Elle n'a pas été accueillie. Ce non-accueil est plus puissant que la peur d'être volé (ça se remplace et se répare). C'est comme si ce non-accueil faisait pression sur la peur d'être volé. La peur récupère l'énergie de la souffrance et tourne en angoisse. La colère et la tristesse non-accueille s'exprime à travers l'angoisse (cela est un phénomène qui s'appelle le racket et je ne développerai pas ici).

Pour retoucher à la joie, Julie aura besoin :

- d'exprimer son désaccord à sa mère intérieure introjectée en prenant le risque de ne pas être aimée après avoir reçu, permissions et protections
- de sacrifier l'image de la bonne mère (j'aime ma maman bourreau, tyrannique intérieure!) et de lutter contre la mauvaise mère (je n'aime pas ma maman bourreau, tyrannique intérieure). La victime intérieure n'est plus persécutée à l'intérieur d'elle-même. Elle coupe avec un message à l'intérieur d'elle-même sans violence vis-à-vis de la mère extérieure (cela demande du discernement : ma mère intérieure n'est pas ma mère extérieure : elle est comme elle sans être elle idem pour l'âme soeur). Parfois, par manque de conscience, discernement (air), la personne se met à lutter contre la mauvaise mère, le Tyran à l'extérieur qui est alors projetée sur le père, la mère, les flics, l'autorité, le prof. Cette lutte peut être sans fin. En effet, elle résout son conflit à l'extérieur. Mais cela ne fonctionne pas la plupart du temps : le conflit n'est pas tourné vers le bon objet. Il est tourné vers une projection de l'objet sur un sujet, une personne qui souvent n'a rien à voir (en même temps ce n'est pas un hasard si cette projection est faite sur moi ... ou pas !)
Il s'agit de passer d'une position "eau élevé, feu élevé, air bas, terre bas => victime" en une position "équilibrée" par transfert de l'énergie du feu vers l'air et de l'eau vers la terre c'est-à-dire gain de conscience, de discernement, d'action vers la mauvaise mère intérieure/tyran dont l'action se voit limiter.
Ainsi Le "tu es mauvaise car tu es désordonnée" de la mère mauvaise mère/ du Tyran introjectés va se retourner contre le message "c'est mauvais de ne pas être désordonné". La personne gagne en Terre et voit son identité (terre), son élan (feu) se restaurer
- Pour être en accord avec moi-même, être intègre avec l'âme, avec l'axe, j'ai besoin d'accepter le désaccord avec les autres, ma différence, leurs différences et de prendre le risque de voir du désamour (surtout si les gens en face confondent désaccord avec désamour ; positionnement avec affectif), du conflit, des tensions, ... se manifester.

Le culte de la victime.

Le discours que je tiens ici s'oppose à l'inconscience collective occidentale.
Julie est victime d'une mauvaise mère/Tyran intérieurs et en même temps elle est un prédateur à l'extérieur qui peut être très persécuteur. La victime est un prédateur en puissance. Julie chasse le désordre et l'extermine où qu'il soit. Ceux qui sont des "désordonnés" sont "des gens mauvais, sales, sans conscience ni respect d'eux-mêmes et des autres". Elle va sauver aussi tous ceux qui sont comme elle. Elle va s'engager pour purifier l'âme humaine et être élitiste, rechercher ceux qui mettent du désordre dans la société.
Dans ce cas, sa blessure structure son caractère/vocation et cela peut être lié à son destin, akène.

La conscience collective occidentale ne se rend juste pas compte que la victime psychologique est un prédateur en puissance, un prédateur qui va chercher des sauveurs pour assurer sa dépendance qu'elle soit émotionnelle, psychologique, financière par exemple.
Pour elle, vaut mieux être victime QUE prédateur. Tragique car cela revient à la même chose ! Tragique car cela invite, stimule à l'inconscience de mon pouvoir d'action, de transformation, de responsabilité ! Tragique car cela peut pousser à manipuler le statut de victime (valorisé par la société => favorisé par le mythe chrétien?) en vue d'en obtenir des bénéfices. Je déconseille vivement de faire ce qui suit : Je veux une nouvelle voiture et j'ai une omnium sur mon ancienne (assurance qui permet le remboursement total et gratuit de la voiture en cas de crash total) ? Pas de soucis : je prends les priorités de droite à toute vitesse ! Si quelqu'un me la refuse, je suis en droit à 100% pour le code de la route et à moi le pactole vue que l'autre n'a pas su freiner ! Je veux toucher l'assurance vol de ma voiture et j'ai des amis des pays de l'Est ? Je les laisse partir avec. Je déclare le vol. Je touche l'assurance. Dans les pays de l'Est, la voiture est revendue et je touche un pourcentage dessus !
Et la loi, le système judiciaire favorise cela ! Elle est bernée par sa propre inconscience !

La victime est un prédateur qui s'ignore. L'homme occidental n'intègre pas qu'il est un prédateur alors il agit comme un virus ... cfr l'engouement pour les séries policières où tout est chassé : preuves, mensonges, indices et last but not least des personnes ... dans doc house c'est le même : là c'est la maladie .. cfr l'engouement pour les films où y a prédation "Anaconda", "Aliens", "Predator" ou encore les films d'horreur où l'homme est chasse et chasse.

Un exemple concret ? Se taire devant une bagarre en rue, le vol d'un sac, c'est de la prédation : je la ferme pour ne pas être mêlé, pour me préserver, pour survivre ... l'autre peut crever, c'est moi d'abord ! J'oublierai jamais ce vécu : j'étais dans le train 40 personnes autour de moi ... tentative de racket de mon MP3. Raté. J'ai pas donné. Personne n'a réagi sous une amie dans un soutien par le regard. Les autres détournent le regard, un monsieur rapproche d'un coup sec et vif le journal de son nez pour signifier qu'il n'a pas vu (raté ! sic!). Ne pas agir pour éviter d'avoir mal, pour éviter d'être victime, c'est une façon de persécuter, c'est contribuer à de la souffrance !! Les nazis avec un peuple conscient, qui objecte n'ont aucun pouvoir. Le fait de ne pas dire, parler, lever sa voix, cela est coopération silencieuse est de l'indifférence et cela est est pire que la violence !
Ainsi celui qui entre dans les conflits avec agressivité, conscience, empathie, vigueur en étant conscient que souffrance peut se réveiller et chez l'autre fait génère et stimule à mon sens moins de souffrance que celui qui se la joue Calimero, victime !
En développant cela, je sais que je chasse, prédate la victime qui est en moi et qui gagne quelque chose. Je lui donne oui une leçon l'invite à la conscience en même temps, je ne la détruis pas et ne la tue littéralement pas : comme Isis, j'accueille le fait qu'elle a été là pour rendre service au petit garçon. Il a fait du mieux qu'il a pu et je fais du mieux que je peux.

"Ce qui fait mal ne fait pas nécessairement tort" Th D'Ansembourg.

"Je préfère 1 égoïste qui agit en conscience, qui met l'égo au service de l'âme que 100 altruistes complètement inconscients et qui annihilent l'âme et dorent l'égo par leur altruisme"

"Je préfère la violence à l'indifférence. En même temps la non-violence leur est infiniment plus supérieur" Gandhi !

Être vigoureux, secouer le cocotier agressivement en vue d'amener des prises de conscience oui !!!
Utiliser la violence pour préserver la vie oui !
Pratiquer l'indifférence comme stratégie de survie, je ne le fais plus. Question d'âme, d'éthique à la fois ! Quitte à me défendre en légitime défense.
La non violence OUIIIIII !

Dans Alien 4, l'héroïne est mère de l'alien. Elle intègre le serpent-l'alien, voit son sens, a de la compassion pour lui. Il devient plus humain et moins alien. Elle l'intègre sa prédation. Elle se met même à l'aimer lui qui est en nous, en les daïmons, l'âme et le monde


Les films "Aliens vs Predator" montrent bien comment les humains sont victimes : ils sont de la chair à pâté pour 2 prédateurs : l'alien et le prédateur. L'alien est pondu dans l'humain. N'ayant pas développé leur propre prédateur, ils deviennent victimes, se font bouffer en masse. Cela est métaphorique et traduit à mon sens par le ciné où en est la conscience collective. Les scénaristes ne font pas que répondre aux demandes, attentes d'un public : ils captent l'inconscient collectif et montrent aux gens ce qui se passe dans l'inconscient collectif. Ils sont miroirs, capteurs et amplificateurs, catalyseurs. J'invite donc à intégrer le prédateur en chacun de nous, à accepter que je prédate (différence avec la manipulation ICI), à accepter que j'ai le "mal" en moi que je vois dans le monde et que ce "mal" m'aide à survivre. Cette conscience permet de maîtriser. Cette maîtrise permet d'agir en conscience. Cette conscience permet de mettre la manipulation au service de la vie et de l'âme.

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Manipulation/Prédation : sombre et au service de la vie   Mer 12 Nov - 14:06

La prédation est une stratégie inconsciente mise en place pour empêcher ceux qui sont en bas de monter et tout faire pour ceux qui sont en haut descendent. Le but est la survie.
Je prédate quoi qu'il arrive. Dans la société, la prédation est moins acceptée que de se poser en victime. Ainsi l'individu stimulée par l'éducation, la société va la mettre encore plus dans l'ombre que la victime.

Ce qui suit peut libérer, mettre en route un système de déni qui d'égale puissance au refoulement.

Pour savoir comment je suis dans la prédation, il s'agit de se poser une question :

- Qu'est-ce qui est mauvais dans le monde, en l'homme et la société ?

Exemple : le copinage.

Vient alors la question qui peut stimuler le déni (rappelez-vous que cela a été interdit et que vous avez intégré un message qui disait "tu es mauvais (qui est devenu "je suis mauvais") ; "cela est mauvais". Si cela a été interdit, c'est que je l'ai fait) : Où, quand, comment et avec qui est-ce que je copine dans ma vie ? (dans cet exemple-là).

Je peux prendre conscience que je le fais exactement moi-même d'une façon que je refuse de le voir.

Si je le fais, c'est pour quoi ? Qu'est-ce j'y gagne ? Est-ce que cela est adapté ?

J'invite alors à prendre du plaisir à s'imaginer copiner, mentir, trahir, ... dans des situations imaginées ou non. Cela permet de prendre conscience de cela est de maîtriser la chose. Ainsi que je vois que je vais copiner par et dans l'ombre, je peux m'arrêter, réfléchir et me permettre peut-être de copiner dans cette situation en conscience et cela est tout à fait adaptée et juste (par exemple en demandant de l'aide). Penser à la personne qui pense que c'est mal de mentir et qui donne des gens à la Gestapo. Il y a un mensonge qui est au service de la vie. Ainsi est évité les 2 pôles qui se manifestent par l'ombre :

1° Le fait que ça soit interdit fait que cela est refoulé profondément. C'est dans l'ombre. En même temps, l'ombre agit et ce que je juge mal agit quand même à travers moi par l'ombre et je copine ... quand même et quand je le vois, je me juge mauvais ou alors cela est projeté sur l'autre et je me mets à combattre cette projection, ce mal à travers l'autre. Par exemple, celui qui se dit "humble" va s'occuper de l'arrogance des autres sans voir la sienne qui est là rien que par le fait de se trouver "humble". Cela qui positive sans cesse ne voit pas qu'il est négatif avec tout ce qu'il juge négatif en lui et en les autres. La paille et la poutre ...

2° L'autre pôle est le contrôle : je sais que je peux copiner et je fais tout pour ne pas le faire, je me l'interdis profondément... et je mets dans l'ombre ... l'or, la lumière qu'il y a cela. En effet il peut y avoir confusion entre copinage et demander de l'aide. Ainsi la personne ne va jamais demander de l'aide parce qu'elle croit que c'est copiner.Copiner, ce n'est pas être indépendant et cela est mal, mauvais de dépendre des autres. Voilà ce qu'elle a enregistré et voir toute demande d'aide comme du copinage, de la non-indépendance. Dans ce cas-là, il s'agit de discerner et d'apprendre à jouir à demander de l'aide. Ou alors ce que je mets en place pour ne pas copiner amène exactement le copinage. Cela est fait par l'ombre. Le contrôle stimule exactement ce que je veux éviter.

A ce moment-là, par cette maîtrise, la prédation inconsciente devient une manipulation au service de la vie.

Stratégies de prédation inconscientes (qui sont manipulatoires sombrement si je le fais dans le pouvoir et manipulation doré si c'est fait en conscience et au service de la vie) : séduction, copinage, mensonge, rapport à l'argent, mielleux, trahison, usurpation, délation, se plaindre, demander de l'aide, tous les défauts possibles et imaginables, tout ce que vous jugez de mal et de mauvais dans le monde, sur vous-mêmes et les autres....

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Manipulation/Prédation : sombre et au service de la vie   Mer 12 Nov - 14:22

Je crois qu'il y a confusion dans la psychanalyse entre la manipulation (attitude du moi conscient, conscience) et prédation (instinct, présent chez l'animal, inconscient, non-manipulation).
Les théories qui ne reconnaissent pas, pour des raisons qui leur appartiennent (je ne suis pas là pour les descendre), l'akène sont dans la confusion et mélange conscient/inconscient ; manipulation et prédation. Le moi cherche même à manipuler l'inconscient en le contrôlant et il projette cela sur l'inconscient en lui donnant cette intention "Je suis manipulé par mon inconscient". Je dirais "je suis chassé, poursuivi par l'inconscient"

Un psychopathe intelligent va manipuler. Ils tuent rarement et sont souvent en quête de pouvoir à tout niveau : psy, profs, éducateurs, économie, politique, ... Il prémédite Un psychopathe avec un QI de 30 (je parle là de cas vus dans mon métier d'enseignement avec des cas psychotiques) ne manipule pas : il n'en a pas pas l'intelligence, la conscience : il chasse, prédate instinctivement. Il ne prémédite pas et agit dans l'instant : il frappe quelqu'un, tue comme ça tout d'un coup instinctivement. Cela les éloigne. Ce qui les relie ? Le quotient émotionnel qui est bas, la capacité à l'empathie qui est (quasi) nulle.
L'enfant pervers polymorphe de Freud est prédateur inconscient. Dire qu'il manipule n'est pas vrai car la conscience n'est pas tout à fait là voire pas là du tout dans le cas de bébé. Un enfant ne manipule donc que s'il a un moi et une conscience qui se développe, va se développer(ce qui n'est pas le cas de tous les enfants)

L'inconscient ne manipule car avec l'akène tout est déjà en place : il n'a rien à manipuler : le caractère va se réaliser peu importe les choix du moi.

Ceci est expliqué par un exemple ici :

En regardant Doc house saison 3 épisode 12, j'ai compris autre chose sur le viol psychologique.
Une femme vient en consultation. Elle a été violée physiquement. Elle veut le Doc House comme médecin. Il refuse car 1° pas d'intérêt pour lui 2° ça dépasse sa limite. Elle insiste. Il lui explique qu'en insistant à faire quelque chose qu'il ne veut pas, elle le viole . Elle insiste parce qu'il se refuse à elle. Entendant cela, elle le remballe une bonne fois pour toute.
Cela me fait penser au jeu psychologique "Au viol" où une personne titille une autre, l'excite et au moment de passer à l'acte, au moment de l'approche crie "au viol". Il y a aussi le cas de la personne qui dit qu'elle a été violé après un rapport tout à fait consenti.
Dans ces cas-là, Je crois que c'est daïmonique, akénique : la personne fait cela pour être vue.
Pour quoi des gens archétypiquement attirent des violeurs en cascade et d'autres jamais ? Je crois que c'est lié à cela : ils ont la propension à violer psychologiquement les gens : à leur faire prendre conscience sur eux-même en leur martelant l'idée, à leur faire faire des choses qu'ils n'ont pas envie cela de manière subtile et inconsciente ou non. SI c'est inconscient, c'est de la prédation, c'est instinctif. Si c'est intentionnel, prémédité et conscient, c'est de la manipulation. Ne pas confondre prédation (instinct, inconscient) et manipulation (attitude du moi conscient).
En conclusion, je dirais que ceux qui sont touchés par la dialectique Pan/Psyché sont en contact potentiellement avec le viol tant physique que psychologique.
Dans le cas de Doc House, la violée physiquement est une puissante violeuse psychologique : elle veut pousser à faire ce qu'elle veut ; elle veut lui faire prendre conscience de quelque chose ; a un projet pour lui ; veut le faire changer ; veut le guérir de quelque chose. En bref, elle rentre psychologiquement parlant dans le lard et la confrontation et ne ménage ni les mots, ni l'énergie, ni les émotions pour arriver à ce que l'autre change, prenne conscience. Je parle bien là d'un cas et il serait intéressant d'en étudier d'autre : le viol physique viendrait compenser la viol psychologique et vice-versa. Cela sans nier la souffrance, la difficulté et tout ce qui est lié au viol physique et en prenant en compte dans le cas de Doc house, la puissante rage et l'insistance (elle lui demande 6 fois en 30 secondes ... la tristesse, l'horreur, l'effroi du viol physique est compensé par l'énergie déployée avec rage pour violer psychologiquement ? C'est à égale puissance ?) qu'elle a à violer psychologiquement. Tout cela parce que Pan, l'effroi est refoulé. Il y a compulsion passage à l'acte physique s'il y a refoulement psychologique.


Ajout ;

Ala fin de l'épisode de doc house, elle apprend qu'elle est enceinte, n'est pas surprise et veut le garder, refuse l'avortement "parce que la vie c'est sacrée"... Elle ne veut pas quitter l'hopitâl... le viol un moyen pour être maman sans papa ? En effet, elle est chrétienne, théologienne ...C'est une hypothèse et si tel est le cas, c'est que c'est une sacrée manipulatrice. Dans les faits, elle prend le viol pour une volonté de Dieu qui "lui lance un défi" "pour voir sa foi en lui et la vie". House, en gnostique qui ne s'avoue pas, reconnaît là la cruauté du Soi et lui dit il vous éprouve par amour et utilise le viol de ce fait ? Ca l'a réconforte de donner un sens au viol tout en préservant la vie qui vient issue de ce viol ... paradoxal ... elle pose la question "quel est le sens du viol?" et donne celui de son âme.
Dans les faits, elle vient à l'hôpital avec une MST c'est tout : rien ne prouve factuellement le viol. de plus, elle ne pleure pas, n'est pas comme traumatisée. Elle peut l'avoir imaginé, rêvé après avoir fait l'amour de manière consentie avec un homme après une soirée bien arrosée ... comme pas ! Cela montre que ce n'est pas les faits qui comptent, c'est la manière dont l'individu imagine. Le daimon pousse à parler, imaginer un viol pour attirer l'attention, pour que ça ne soit pas banal, pour que ça marque et soit vu. Quand le psychanalyste croit fouiller le passé, l'introjection eh bien il ne fait que fouiller à mon sens l'imagination, les images qui traversent la personne qui ne sont pas passées : elles sont là.
Elle choisit House car il n'est pas comme les autres. Elle sent une blessure. En fait de compte, ils échangent dans la profondeur, l'intimité. Ils ne se violent plus psychologiquement : ils échangent à partir de l'âme et décident de se revoir ... Pour finir, elle avorte.
C'est le plus beau épisode de Doc House que j'ai vu...il a connecté à l'âme et j'ai vu la sienne ... j'en pleure c'est mon histoire avec mon père ...

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Manipulation/Prédation : sombre et au service de la vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Manipulation/Prédation : sombre et au service de la vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HSA et complément de service...
» Service de la Garde Impériale.
» Avez-vous rempli vos propositions de "répartition de service" pour l'an prochain?
» S'aimer dans un coin sombre
» Complément de service : YOUPI !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits :: Accueil :: Espace de lecture publique-
Sauter vers: