Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Cet espace vous est offert pour échanger sur l'oeuvre de C.G.Jung et la psychologie ... pour partager votre vision du monde et vos ressentis
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Danse avec l'âme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Danse avec l'âme   Mer 1 Oct - 20:26

En mettant l'air au service de l'eau et du feu ... il est possible d'entrer en profonde connexion avec l'âme, l'enfant intérieur, le roi, la vie, le sacré ...ce que je vous propose est une descente du moi vers l'âme ... vers la source intérieure intarissable ... imaginons une personne avec beaucoup de terre (dans le faire) et de feu (imaginer beaucoup) : il fait pour avoir de la reconnaissance. Il a tout matériellement parlant dans sa vie. Il est triste car il a besoin de reconnaissance ... et le fait de toujours faire cela ne lui convient plus ! Je vous parle là de ma blessure et de ma descente :

Il dit (en fait, cette personne c'est moi XD sauf pour l'aspect matériel où c'est pas trop ça ) :

Dans ma vie j'ai besoin de reconnaissance.

En ayant la reconnaissance, quel besoin est comblé ?

D'exister ! En existant, quel besoin est comblé ?

D'avoir un sens dans ma vie ! quel besoin est comblé en ayant un sens dans ma vie ?

J'ai une place ! quel besoin est comblé en ayant une place ?

Je suis en paix ! Comment je me sens en étant en paix?

Je suis serein ! Comment je me sens quand je suis serein ?

Je me sens vibrer et connecter à de belles sensations ! Quel besoin est comblé quand je connecte à la vibration et à ses sensations ?

De nourriture pour l'âme ! Qu'est cela lui apporte, m'apporte ?

Elle est reconnue car je prends soin d'elle et par là de moi ! Qu'est-ce que cela apporte ?

Une joie fine et intense à la fois ! Qu'est-ce qui est comblé par cette joie ?

De l'amour inconditionnel pour tout,c'est de l'énergie intense, pure et profonde ! Je me sens plein d'énergie, d'enthousiasme ! Quel besoin est comblé en touchant cela ?

Je suis vivant et touche à l'unicité de qui je suis et la pluralité de mes voix intérieures que j'accueille avec douceur et bienveillance.

Voyez comment cela est possible à tout instant de se connecter. Ce qui est intéressant ici c'est de voir que la personne comble TOUT ces besoins par une stratégie : "je fais pour être reconnu". Si c'est sur que si elle ne reçoit de reconnaissance tout le reste ne suit pas et c'est la tristesse profonde où je ne perçois plus le sens de rien car j'ai perdu la connexion à l'âme et la stratégie de survie que je mets en place ne peut me l'apporter. En effet, l'enfant face à une blessure a 3 solution : mourir, devenir dément, s'adapter. En s'adaptant, il se ferme à la vie et entre dans la survie. Dans l'exemple que je donne, c'est lié probablement à une blessure de reconnaissance : la personne n'a pas été reconnue inconditionnellement dans tout ce qui est nommé après : âme, joie, énergie, enthousiasme, douceur, bienveillance, vie et vivant ... à un moment donné, elle a exprimé tout cela de tout son coeur et cela n'a pas été reconnu. Alors elle se ferme et attend et cours après cette reconnaissance et tout ce qu'il y a derrière. La stratégie de survie est à honorer et reconnaître : c'est le moyen trouvé par l'enfant pour survivre. Il a fait du mieux qu'il a pu. Lâcher la stratégie de survie peut faire peur, angoisse (cette terreur qui est en moi souvent présente). Car en effet, juste avant de s'adapter, l'enfant a frôlé la mort et la démence. Passer de la survie à la vie, c'est repasser près de cela, c'est le frôler à nouveau ... le Balrog sort de la montagne et du puits profond !! Ca me rappelle Jung : "nous oublions que le meilleur est compensé par le pire" : en enterrant la vie, j'enterre le risque de devenir dément voire mort. Je suis dans la survie et quand même dans une certaine sécurité. Le tête sait que tout ira bien. En même temps, le corps, le moi résiste. L'âme elle appelle. C'est pour cela que cette traversée, cette réouverture demande un accompagnement dans l'amour inconditionnel ! Je n'ai pas besoin de me battre, de faire encore et toujours pour être reconnu. Je peux être reconnu sans souffrance, sans rien faire. Je peux choisir cela. Je peux exister avec la souffrance et non par la souffrance. Je peux être dans l'essence et sortir tous les avoirs intérieurs tous les trésors que j'ai en moi.

Remarquez aussi qu'il reçoit une reconnaissance profonde quand l'âme est nourrie qui est dans les niveaux profonds du puits. Cela veut dire qu'en trouvant une stratégie autre que (s'il le désire) la reconnaissance extérieure, il peut nourrir l'âme et se reconnaître intérieurement et il ne l'attend nécessairement de l'extérieur : il en est plus dépendant.
En même temps et là il est le paradoxe, pour me donner LA reconnaissance inconditionnelle, j'ai besoin de l'avoir reçue une fois dans ma vie et là est le rôle de la thérapie : être un miroir pour et de l'âme et donner à l'enfant, l'âme ce qu'elle n'a pas reçue pour en paix avec le moi, l'égo, la vie, les autres, tous les daimons et le monde et l'âme du monde. La blessure, de son coté, est présente. Je ne peux l'éradiquer et elle fait partie de la vie, de ma vie et de l'âme. Je ne peux guérir. Je peux lui donner un sens, la reconnaître, la recueillir et lui dire "tu es là, tu m'as servi pour survivre, je te remercie en même temps je désire exister autrement que par toi". Je change là le regard sur la blessure et la façon de l'aborder. Ainsi je ne guéris pas. Je ne souffre plus et en même temps la blessure est là ... c'est une réconciliation des opposés et c'est là que la pierre alchimique apparaît : la blessure donne de l'or, son or. Je veux en effet par compensation développer une faculté à reconnaître facilement moi-même et les autres si j'ai choisi d'apprendre d'elle car en effet je développe à partir de l'intérieur, de l'inconscient ce que je n'ai pas reçu ... je construis cette sécurité intérieure, cette reconnaissance. Une fois rempli et nourri en profondeur à la source et brûlé par le feu de l'Eros, je vais être au service de tous: être soi pour être au service de tous ... Je donc vais me reconnaître, reconnaître facilement voir facilement. J'ai la vision, j'ai un feu équilibré qui n'exige pas et n'incendie plus par l'exigence. La blessure est ainsi un poison et un remède. C'est la façon dont je l'accueille, la façon dont je la gère, lui parle, suis en relation avec elle qui va jouer. La blessure ne m'est pas arrivée par hasard. Sans elle, je ne serai pas où je suis : je ne pourrai aimer inconditionnellement et mettre l'égo au service de l'âme. Cela fait partie de mon caractère et c'est lui mon destin. Il y arrive un moment où je bénis et j'ai de la gratitude pour la blessure (qui n'est pas la souffrance!). En ayant de la reconnaissance, je comble le besoin le plus profond que j'ai en moi : aimer ... aimer la vie, s'aimer ... aimer ce qui est ... aimer l'autre ... le vivant et l'âme ...


Pour les besoins ci-dessus, la personne peut développer une stratégie, 2 stratégies, 234433044 stratégies, ... pour chacun d'eux qui peut être unique ou multiple. Elle peut se mettre après avoir pris soin de la blessure à mettre en place d'autres stratégies pour se sentir vibrer ainsi que l'âme autrement que par la reconnaissance extérieure ...

Cela demande plonger dans le puits ... dans ce trou au fond ... qui vient, plonge avec moi ?

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
 
Danse avec l'âme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elle danse avec les orbes
» Quand Sego danse avec Jamel debouze sur du Diam's...
» "Danse avec Jésus" - roman sur la chrétienté d'aujourd'hui
» «Elle danse avec son Dieu... (Soeur Anna Nobili)
» Sœur Cristina, ce soir dans "Danse avec les stars" : "Mon chemin, c'est Dieu qui l'a tracé !"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits :: Accueil :: Espace de lecture publique-
Sauter vers: