Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Cet espace vous est offert pour échanger sur l'oeuvre de C.G.Jung et la psychologie ... pour partager votre vision du monde et vos ressentis
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le paradoxe, le nerf !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Le paradoxe, le nerf !   Mer 1 Oct - 20:25

Dans ma vie, il y a des choses que je ne fais plus, que je ne ressens plus, que je ne dis plus, que je ne pense plus, il y a des rêves vers lesquels je n'ose plus tendre ... ou alors je fais tout, je ressens tout, je dis tout et je pense à tout ...

Cela est là parce qu'il y a un moment dans ma vie (ce sont des exemples) où j'ai dit de tout mon coeur et cela n'a pas été reçu ; j'ai ressenti avec puissance et cela n'a pas été compris ; j'ai agi avec passion et cela n'a servi à rien ; ... En bref une blessure se réveille et j'ai intègre des messages "Ne dis pas de tout ton coeur car tu seras rejeté" ; "Ne ressens pas car tu seras isolé avec ce ressenti" ; "N'agis pas parce que : "A quoi bon !!!". Il y a donc des choses que je ne fais plus, ressens plus, dis plus, pense plus et cela a des conséquences.

De même, il y a choses vers quoi je tends, que je veux, que je rêve, que je désire ardemment et en même temps je n'y vais pas ... Pour quoi ?

Ce dernier point est paradoxal ! Explorons ensemble ce qu'il se passe au travers de 2 exemples :
C'est sous forme de questions/réponses :

Exemple 1 : "Je veux lui dire je t'aime mais je ne le fais pas ... et je sais pas pour quoi ?"

Y-a-t-il un moment dans ta vie où tu as dit "je t'aime" et cela a eu des conséquences désagréables ?

- Oui !

- Y a donc un danger à dire "je t'aime" ?

- Oui !

- Quel est le risque de dire "je t'aime ?

- D'être rejeté, d'être ridicule !

- Y a un risque d'être rejété, ridicule ?

- Oui, c'est de l'être toujours !

- Y a un risque de l'être toujours ?

- Je finis célibataire et je déprime tiens !

- Y a un risque à déprimer ?

- Oui je me suicide ...

-Ok ... y a un risque à ne pas dire "je t'aime ?

- Oui, je suis célibataire à vie ! ... mais ça m'amène au même point que l'autre : je fais finir par déprimer et me suicider ... !!!!!

- Tu vois donc que "dire je t'aime" ou "ne pas dire je t'aime" amènent au même point ?

- Oui c'est très clair !

-Que choisis-tu ? Le dire ou pas le dire ?

- Bin je vais le dire ...

- Que vas-tu gagner à le faire ?

- Je me donne une chance, je fais confiance ...

- Qu'as-tu à lâcher pour le faire ?

- la croyance que je suis un bon à rien, que ça va toujours foirer !

Que je vais vers quelque chose ou pas, il est possible qu'il se passe la même chose ! Il y a donc des paradoxes dans ma vie.
Dans ce cas, cela montre qu'il a besoin de prendre soin de la blessure de rejet, de la honte (? à vérifier) tout en osant le dire, en prenant le risque de ce rejet. Il a besoin aussi de lâcher les croyances qu'il a reçues.

Autre exemple : "Je ne m'exprime pas en public, je suis timide"

- Quel est le risque de s'exprimer en public ?

- Je suis regardé, je brille et je suis jugé

-Quel est le risque d'être jugé ?

- Je suis rejeté !

-Quel est le risque de ne pas s'exprimer en public ?

- Je reste seul dans mon coin;

- Y a un risque à cela ?

- Je m'éloigne du groupe et ils me jugent.

- Quel est le risque de cela ?

- Je suis rejeté

je remets ici des propos qui se trouvent loin derrière dans ce forum pour réactualiser la chose :

Ceci est une réflexion que je vous propose :

Le risque ... (Le travail au noir mène au blanc)

... d'être confiance est la blessure de trahison.
... d'être en relation est de voir la relation se terminer (la blesssure d'abandon).
... d'appartenir à un groupe est la blessure d'exclusion.
... d'exprimer son affection est la blessure de rejet.
... d'espérer, c'est de désespérer.
... d'être puissant, c'est de toucher à son impuissance.
... de dire sa vérite, d'exprimer ses émotions, c'est de revivre la non-écoute, le jugement moral, la blessure d'humiliation.
... de changer, c'est de voir le monde autour de soi changer.
... de taire, c'est de voir le non-dit des mots s'exprimer en maux somatiques.
... de vivre, c'est de mourir.
... d'aller vers la communion avec le tout (le bonheur), c'est de contacter des inconforts.
... de pleurer vraiment, c'est de rire.
... de rire, c'est de toucher à sa tristesse.
... de mettre sa peur devant, c'est de sortir de l'ombre.
... de demander, c'est d'entendre un NON COMME un OUI.
... d'être réellement qui je suis, c'est de lâcher l'image et l'identité confortables que je me suis construite.
... de choisir, c'est de renoncer.
... d'avancer, c'est de régresser.
... d'exprimer sa lumière, c'est d'entendre les jugements noirs des autres.
... de me connaître profondément, c'est de perdre des repères.
... de voir les autres changer, c'est de m'inviter à changer aussi.

En travaillant sur le renoncement, la mort, la régression, le jugement des autres, ... je me permets d'aller vers le choix, le progrès, aller vers la lumière ... car en moi il y un combat ! Un combat intérieur que le guerrier intérieur fait à l'intérieur de lui ... en lui faisant en lui, il ne rentre pas en guerre à l'extérieur : il va livrer des combats éthiquement et contribue à que la conscience collective soit. Ceci aussi minime soit la prise de conscience est un opus magnum, une oeuvre magnifique.

Quels sont les risques que je pointe et qui vous parle ?
Je vous invite à exprimer pour vous un risque.
Pour moi le risque de ..., c'est ...

Est-ce que tout est risque ?

Pour moi, tout n'est pas risque. Le risque est lié à la peur. En disant le risque, je mets ma peur,ma blessure devant moi. En conscientisant ma peur, ma blessure, je vais vers la guérison car elles ont plus besoin d'être reconnues qu'autre chose.
Tout n'est pas risque parce que tout n'est lié à la peur. A la place de mettre "risque", je vous invite à mettre le mot "possible".
Je le fais ici :
Quel est le possible d'exprimer ma vérité ? Le possible est d'entendre l'autre la dire. Quel est le possible que l'autre la dise ? Que je le découvre sous son vrai visage ! Quel est le possible si je le découvre ? Que j'approfondisse ma relation avec lui ! Quel est le possible de l'approfondir ? D'ancrer une amitié solide ! Quel est le possible de cela ? D'avoir du soutien quelque soit mes soucis. Le possible de cela ? Que je puisse prendre des risques dans ma vie ! Le possible d'en prendre ? Que ma vie se transforme à mon tour !

Le possible, c'est le côté lumineux.
Le risque, c'est le côté ombre.
Ils sont présents à chaque instant.
A chaque instant, il y a le risque de mourir et le possible de vivre.
Par là, tout est possible ET risqué à la fois. Prenez-vous des risques ? osez-vous ce qui est possible ?





Et vous, quels sont les paradoxes de votre vie ? Qu'avez-vous à lâcher ? quel est la blessure ? Que gagnerez-vous à aller vers ce qui fait sens pour l'âme ?

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
 
Le paradoxe, le nerf !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paradoxe EPR(Einstein Podolsky Rosen): des signaux plus rapide que la lumière?
» Pâques : Paradoxe ou Contradiction ?
» a bout de nerf
» un nerf qui bouge!
» Paradoxe du prisonnier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits :: Accueil :: Espace de lecture publique-
Sauter vers: