Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Cet espace vous est offert pour échanger sur l'oeuvre de C.G.Jung et la psychologie ... pour partager votre vision du monde et vos ressentis
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hillman-Danser avec le rêve et l'image

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Hillman-Danser avec le rêve et l'image   Mer 30 Juil - 23:02

Bonsoir,

Je choisis de m'intéresser aux rêves différemment. J'utilise la méthode d'Hillman :

Son
approche est plus phénoménologique qu'analytique (qui casse le rêve en
plusieurs parties différentes) et interprétative/hermeunétique (qui
fait de l'image du rêve "autre chose" que ce qui apparaît dans le
rêve). Sa citation, bien connue, est de regarder le rêve avec
l'intention et dans un processus de"coller avec l'image"

"Par
exemple, Hillman discute d'un rêve avec un patient. Il voit un énorme
serpent noir. Sa proposition est "garder le serpent" et de le décrire
plutôt que d'en faire autre chose qu'un serpent comme par exemple le
symbole d'un pénis. Hillman fait remarquer " A partie du moment où vous
avez défini le serpent, vous l'avez interprété, vous avez perdu le
serpent, vous l'avez arrêté et le client a perdu une heure et s'en va
avec un concept sur ma (lapsus : "sa") sexualité réprimée ou mes (idem)
froides passions noires.
Il s'agit de se renseigner sur le serpent
comme il est présenté dans le rêve et par la psyché. Le serpent est
énorme et noir, mais quoi d'autre ? Mue-t-il et perd-il sa peau ?
Est-il au soleil ou sur une roche ? Digère-t-il sa proie ? Cette
stratégie descriptive maintient l'image en vie, à l'opinion d'Hillman
et offre la possibilité de comprendre la psyché"

Sources : wiki anglais/américain

En effet si
j'interprète avec les concepts, symboles, je parle là du moi et ne
m'occupe plus de l'inconscient et de la psyché ... et je tourne en rond
et je ne comprends pas le rêve ... et la croissance selon Jung se fait
à partir de l'inconscient ...

J'applique dorénavant la méthode hillmanienne ici même et ailleurs pour respecter profondément l'image, l'âme et le rêve.



Avec la méthode d’approche du rêve d’Hillman, je comprends
qu’en restant collé à l’image, une distance se crée par elle-même suite à l’observation,
au questionnement. C’est une observation qui est donnée par l’image elle-même et
qui n’est pas créée par le moi par la conceptualisation, l’intellectualisation :
elle se montre vue qu’elle a été vue et comprise, accueille telle qu’elle est.
Le moi n’est pas moi : si je m’identifie à moi dans le rêve, je ne
comprends pas l’image : je me projette sur l’image. En ne m’identifiant pas à moi,
l’Alexandre du rêve a une vision sur « où il en est » et ce message est
dans l’image. Avec cette
non-identification, le message peut passer de l’un (Alexandre nocturne) à l’autre
(diurne). C’est la distance créée par l’image qui permet à l’âme de se faire
comprendre par le moi qui peut alors lui refléter cette compréhension en l’intégrant.
En parlant, questionnant, observant l’image, c’est l’âme qui est questionnée,
qui parle, qui prend conscience d’elle-même et qui s’observe. Le moi est son
témoin. Il la comprend avec elle et il peut se mettre à son service.



Bien à tous,

Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Danser avec le rêve et l'image   Jeu 31 Juil - 19:02

Bonjour,

J'ai pu expérimenter une approche hilmanienne du rêve et ce fut bougrement intéressant et riche en émotions.
Avec l'accord de la rêveuse (Parvah, membre de ce forum), je vous retranscris le rêve et la danse qui s'en suit :

J'ai
rêvé que j'avais une touffe énorme de cheveux (comme ceux que l'on voit
dans la guerre du feu ou les chaman de certains pays), longs jusqu'au
sol et pleins de terre sèche que j'avais mit dans mes cheveux, pour les
protéger et les rendre beaux. Je me rappelle avoir coupé juste un peu
la pointe avec des ciseaux, car ils trainaient au sol et je marchais
dessus. Je me vois ensuite rajouter à nouveau de la terre pour mes les
protéger et les embellir (comme une marque de beauté).



_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded


Dernière édition par Fils de la Terre le Sam 11 Oct - 0:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Danser avec le rêve et l'image   Jeu 31 Juil - 19:03

J'applique dorénavant la méthode hillmanienne
pour respecter profondément l'image, l'âme et le rêve. Je ne parle que
du rêve et te demande que de parler à partir de l'image : de rester
coller à elle. L'invitation est de réimaginer l'image et de répondre
sans réfléchir aux questions posées. Tout cela si tu veux bien.



J'ai rêvé que j'avais une touffe énorme de cheveux (comme ceux que
l'on voit dans la guerre du feu ou les chaman de certains pays)



Comment sont ces cheveux ? Ils ont quelle couleur ?



ongs jusqu'au sol et pleins de terre sèche que j'avais mit dans mes cheveux, pour les protéger et les rendre beaux.



Pour les protéger de quoi ?

Les rendre beaux pour quoi ?

Quelle couleur est la terre ?

Est-elle sèche ou mouillée ?

Tes cheveux sont de quelle couleur ?



Je me rappelle avoir coupé juste un peu la pointe avec des ciseaux, car ils trainaient au sol et je marchais dessus.



Si tu marches dessus, c'est qu'ils sont devant toi ?

As-tu les cheveux devant les yeux ?

Que fais-tu avec la pointe qui est coupée ?

L'image montre que tu te coupes les pointes des cheveuxAPRES que
tu aies marché dessus. En bref, tu te marches sur les cheveux PUIS tu
coupes ses pointes. Qu'est-ce qui se passe quand tu te marches sur les
cheveux ? Pourquoi tu ne coupes QUE les pointes ?





Je me vois ensuite rajouter à nouveau de la terre pour mes les protéger et les embellir (comme une marque de beauté).



Donc les cheveux sont enduits de terres puis tu marches dessus
puis tu coupes les pointes puis tu remets de la terre. L'image montre
que "marcher sur les cheveux", c'est les fragiliser et les rendre pas
beaux. Pourquoi se marcher sur les cheveux les fragilise et les
enlaidit ? Est-ce la même terre ?


Edit : Questions en plus pour balayer l'ensemble des fonctions jungiennes


1° sentiment : Aimes-te te couper les cheveux ? Aimes-tu la terre ?
Y a-t-il de la souffrance dans ce rêve ? Quelles sont les émotions dans
ce rêve ?
2° intuition : Pourquoi la terre est pas autre chose ? Pourquoi les cheveux et pas autre chose ? Pour quoi toi ?

3° pensée : qu'est-ce qu'il y a de vrai dans l'image ?

4° sensation : la majorité des questions avant l'édit.


Bien à toi,



Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Danser avec le rêve et l'image   Jeu 31 Juil - 19:03

Réponse :

Citation:
L'invitation est de réimaginer l'image et de répondre sans réfléchir aux questions posées. Tout cela si tu veux bien.




D'accord ! Je ferais de mon mieux.


Citation:
Comment sont ces cheveux ?Ils ont quelle couleur ? Tes cheveux sont de quelle couleur ?


Ils
sont très longs tombant par terre, ils ont une épaisseur qui ne semble
pas très normale mais cela est dû à la terre, ils sont collés les uns
aux autres, ils sont aussi assez légés et se font portés par le vent
quand je tourne la tête (contrairement au poids que cela aurait dû
avoir en réel). Ils sont lisses même si un peu emmélés et sont dans les
tons terreux, un brun très sombre.


Citation:
Pour les protéger de quoi ?

Du soleil il me semble.

Citation:
Les rendre beaux pour quoi ?
J'ai
une notion (dans ce rêve), de la terre et de ses apports nutritionnels
sur mes cheveux (comme le henné ou le rasoul pourraient le faire). Dans
ce rêve donc, plus je mets de terre, plus ils sont protégés et plus je
garde la terre, plus lorsque je la retirerais les cheveux seront fort,
brillants, gainés etc... Dans ce rêve toujours, j'ai une notion que
cela m'a été enseigné par mes ancètres.


Citation:
Quelle couleur est la terre ?
Elle est assez claire tels les pays d'afrique, comme j'ai très précisément la couleur j'ai cherché sur internet et la voici :




Citation:
Est-elle sèche ou mouillée ?
Elle est sèche un peu poussièreuse lorsqu'on marche dessus, mais elle ne craque pas le sol.


Citation:
Si tu marches dessus, c'est qu'ils sont devant toi ?
Non,
ils sont sur les côtés et derrière aussi. Je ne sais plus ce que je
faisais, mais je bougeais mes pieds (exemple déplacement d'un pied sur
la droite) et je marchais sur les cheveux alors. Dans ce rêve je ne
bouge que sur place. Je ne marche pas vers quelque part, je reste assez
figée.



Citation:
As-tu les cheveux devant les yeux ?


Non
ils sont derrière et passent un peu sur l'épaule. Je ne m'en sers même
pas pour me cacher la poitrine. Je les laisse libre, mais la terre les
colmatent et donc ils ne me tombent pas sur les yeux. J'ai le visage
dégagé en conclusion.





Citation:
Que fais-tu avec la pointe qui est coupée ?
Je la lance un peu plus loin, je la laisse à la terre, au sol, je ne m'en occupe pas.


Citation:
L'image
montre que tu te coupes les pointes des cheveuxAPRES que tu aies marché
dessus. En bref, tu te marches sur les cheveux PUIS tu coupes ses
pointes. Qu'est-ce qui se passe quand tu te marches sur les cheveux ?
Je
me dis tout de suite qu'il faut que je leur coupe les pointe car alors
ils trainent par terre et donc vont être fortement abîmés de frotter le
sol. Marcher sur mes cheveux entraine leur entretient immédiat.



Citation:
Pourquoi tu ne coupes QUE les pointes ?
Car je compte les garder très longs, toujours.


Citation:
Edit : Questions en plus pour balayer l'ensemble des fonctions jungiennes
D'accord !

Citation:
Aimes-te te couper les cheveux ?
Non
je n'aime pas cela, je ne le fais que lorsque cela est vraiment
nécessaire. Lorsque je vois mes pointes commencer à s'abîmer (comme le
rêve oui...)



Citation:
Aimes-tu la terre ?
Enormément
oui. J'ai une relation à la terre très particulière déjà en réelle. Je
me lave avec de la terre corps et cheveux (rasoul), je ne peux pas
passer une journée sans enfoncer mes mains dans la terre (de mes
plantes), je travaille la terre (sculpture d'argile qui me passionne),
je suis amoureuse éperdue de l'odeur de la terre avant la pluie, la
terre me renseigne sur le bien-être de mes plantes, j'ai joué toute mon
enfance dans la terre et je me parfume en recherchant cette odeur
terreuse. La terre est quelque chose en effet, de très spécial pour moi.




Citation:
Y a-t-il de la souffrance dans ce rêve ?
Non aucune.

Citation:
Quelles sont les émotions dans ce rêve ?
Sérénité,
solitude appréciée, "retour à la nature" que je vis facilement et très
sereinement. Je dirais que je suis dans ce rêve dans la tranquilité
totale. Je vois que je dois couper les cheveux je les coupe et voilà
tout. Tout est très simple, très tranquille, je m'y sens bien, surtout
sereine.


Citation:
Pourquoi la terre est pas autre chose ?
Dans
ce rêve je suis bien dans la nature, comme une femme de cromagnon, je
n'ai presque rien sur moi, il n'y a rien autour de moi que de la terre
et des arbres par-ci par-là et moi au milieu. Je crois qu'il s'agit de
terre justement parce que je suis sur elle à ce moment et que j'en
profite pour prendre d'elle ce qu'elle a de bon et que je lui connais.
Je ne suis pas à la recherche de produits chimiques ou de toute
nominations commerciales. Pour moi la terre suffit à nous embellir.


Citation:
Pourquoi les cheveux et pas autre chose ?
Si,
en fait mon corps est recouvert de terre aussi et je ne suis que peu
vêtue, je sais que mon pubis est caché mais tout mon corps est
recouvert de terre. Mais le rêve parle de mes cheveux. Je ne sais pas
pourquoi, peut-être parce qu'ils sont pour moi un moyen de séduction et
de beauté, de féminité et de force. En réel j'aime particulièrement mes
cheveux et en prends grand soin. Ils sont pour moi ma "plante verte" de
mon corps. Mes cheveux me renseignent sur ma santé et mon moral. Je
leur porte beaucoup d'attention et de soin, le tout basé sur le
naturel. Même ma coloration est faite avant tout pour leur bien-être,
car je les colore naturellement au Henné qui leur donne tout ce que les
femmes recherche dans les produits cosmétiques commerciaux, en restant
100% naturel. Que du bon quoi !



Citation:
Pour quoi toi ?
Parce
que les autres font ce qu'ils veulent cela ne me regarde pas. Moi je
sais ce qui est bon pour moi et dans mes rêves je ne vois pas l'intéret
de parler de quelqu'un d'autre que moi.


Citation:
qu'est-ce qu'il y a de vrai dans l'image ?
Finalement, après avoir détaillé, je crois que la totalité du rêve est basé sur le vrai.




voilà !!!

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded


Dernière édition par Fils de la Terre le Sam 11 Oct - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Danser avec le rêve et l'image   Jeu 31 Juil - 19:05

Ma réponse :

Merci ! Je suis stupéfait de ce que ça donne

J'ai la sensation de toucher à ton âme.


Je reprends certains points :




Citation:


Ils sont très longs tombant par terre, ils ont une épaisseur qui ne
semble pas très normale mais cela est dû à la terre, ils sont collés
les uns aux autres, ils sont aussi assez légés et se font portés par le
vent quand je tourne la tête

L'image montre donc des cheveux collés par la terre, portés par le vent.





Citation:

(contrairement au poids que cela aurait dû avoir en réel).


L'image du rêve sur ce point n'est pas en cohérence avec les lois de la physique ?

Si oui, pour quoi ?





Citation:

Ils sont lisses même si un peu emmélés et sont dans les tons terreux, un brun très sombre.


Pour quoi ils sont emmélés ?

Pour quoi ce ton ?





Citation:

Du soleil il me semble.


Tu vois en
restant coller à l'image, une distance se crée qui permet de voir de
nouveaux éléments, d'avoir de nouvelles informations.

Pour quoi se protéger du soleil ? Si tu te protèges, c'est qu'il
agresse ? Si oui, comment et pourquoi agresse-t-il ? Pour quoi ce sont
les cheveux pleins de terre, portés par le vent et légers qui sont
protecteurs ?





Citation:

J'ai une notion (dans ce rêve), de la terre et de ses apports
nutritionnels sur mes cheveux (comme le henné ou le rasoul pourraient
le faire). Dans ce rêve donc, plus je mets de terre, plus ils sont
protégés et plus je garde la terre, plus lorsque je la retirerais les
cheveux seront fort, brillants, gainés etc... Dans ce rêve toujours,
j'ai une notion que cela m'a été enseigné par mes ancètres.

S'enduire de terre permet donc d'être brillante, forte, gainée et protégée ? La terre nourrit le cheveu ?

Tu parles d'ancêtre. Cette femme dans le rêve, une de tes ancêtres à laquelle tu t'identifies ?






Citation:

Elle est assez claire tels les pays d'afrique, comme j'ai très précisément la couleur j'ai cherché sur internet et la voici :


C'est donc une terre africaine. Pour quoi la terre africaine et pas une autre ?




Citation:


Dans ce rêve je ne bouge que sur place.


Pour quoi cela ?





Citation:

Je ne marche pas vers quelque part, je reste assez figée.


Cela sert à quoi ?

Tu aimes être figée ainsi ?




Citation:

Je la lance un peu plus loin, je la laisse à la terre, au sol, je ne m'en occupe pas.


Donc tu prends de
la terre pour tes cheveux et tu lui donnes en échange le bout de tes
cheveux ? Est-ce une offrande ? Une façon de l'honorer et la remercier
?



Citation:


Je me dis tout de suite qu'il faut que je leur coupe les pointe car
alors ils trainent par terre et donc vont être fortement abîmés de
frotter le sol.


Pour quoi est-ce
important de ne pas abimer fortement les cheveux ? Tu ne seras plus
belle, gainée et protégée et le soleil t'attaquera ?




Citation:


Car je compte les garder très longs, toujours.


Pour quoi ? Pour quoi toujours ? Que se passe-t-il s'ils sont coupés tout court ?




Citation:


Non je n'aime pas cela, je ne le fais que lorsque cela est vraiment
nécessaire. Lorsque je vois mes pointes commencer à s'abîmer (comme le
rêve oui...)

Ainsi l'image du
rêve est reliée à ta vie diurne. Est-ce que le rêve donne un sens
mythique et profond au fait de te couper les pointes ? Est-ce que ce
qui relie le rêve et la vie diurne est le mot et qu'il image qui
véhicule : abîmé.





Citation:

Enormément oui. J'ai une relation à la terre très particulière déjà
en réelle. Je me lave avec de la terre corps et cheveux (rasoul), je ne
peux pas passer une journée sans enfoncer mes mains dans la terre (de
mes plantes), je travaille la terre (sculpture d'argile qui me
passionne), je suis amoureuse éperdue de l'odeur de la terre avant la
pluie, la terre me renseigne sur le bien-être de mes plantes, j'ai joué
toute mon enfance dans la terre et je me parfume en recherchant cette
odeur terreuse. La terre est quelque chose en effet, de très spécial
pour moi.

Donc la terre dans le rêve est sacrée, spéciale ?





Citation:

Sérénité, solitude appréciée, "retour à la nature" que je vis
facilement et très sereinement. Je dirais que je suis dans ce rêve dans
la tranquilité totale. Je vois que je dois couper les cheveux je les
coupe et voilà tout. Tout est très simple, très tranquille, je m'y sens
bien, surtout sereine.

Est-ce que dans
le rêve tu acceptes ce qu'il se passe et cela crée la sérénité ? Est-ce
que l'âme te dit par l'image : acceptes ce qui est et tu seras sereine
?





Citation:

Dans ce rêve je suis bien dans la nature, comme une femme de
cromagnon, je n'ai presque rien sur moi, il n'y a rien autour de moi
que de la terre et des arbres par-ci par-là et moi au milieu. Je crois
qu'il s'agit de terre justement parce que je suis sur elle à ce moment
et que j'en profite pour prendre d'elle ce qu'elle a de bon et que je
lui connais. Je ne suis pas à la recherche de produits chimiques ou de
toute nominations commerciales. Pour moi la terre suffit à nous
embellir.

Donc tu es
presque nue ... remarque comment l'image se peaufine, regarde comme
elle est prise entièrement. La terre est une source de beauté et de
serenité ?




Citation:


Si, en fait mon corps est recouvert de terre aussi et je ne suis
que peu vêtue, je sais que mon pubis est caché mais tout mon corps est
recouvert de terre.


Pour quoi le
pubis est caché ? Par quoi ? Ah bon c'est tout le corps qui est
recouvert de terre Very Happy Pourquoi l'est-il ? Tu aimes être recouverte
entièrement de terre ?





Citation:

Finalement, après avoir détaillé, je crois que la totalité du rêve est basé sur le vrai.


C'est quoi le vrai ?

Qu'apprends-tu sur toi-même par ce rêve, cette image ? Qu'apprends-tu sur la vie, le monde ?


Bien à toi,


Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Danser avec le rêve et l'image   Jeu 31 Juil - 19:08

Réponse de Parvah :

Citation:
Merci ! Je suis stupéfait de ce que ça donne
J'ai la sensation de toucher à ton âme.



Il suffit de s'ouvrir à l'autre pour le laisser la toucher, car le rêve est déjà une parole de l'âme à mon sens !


Citation:
L'image montre donc des cheveux collés par la terre, portés par le vent.



Oui voilà !


Citation:
L'image du rêve sur ce point n'est pas en cohérence avec les lois de la physique ?
Si oui, pour quoi ?



Non
en effet, en réel les cheveux auraient avec le poids de la terre, pesés
très lourdement sur la tête, or là celà n'était pas le cas. Le vent
n'aurait eu aucun impact sur la terre sèche collematant les cheveux
entre eux.


Citation:
Pour quoi ils sont emmélés ?




Parceque
je n'ai pas chercher à placer la terre avec attention de les lisser.
J'ai mit la terre visiblement comme venue sur mes cheveux. Je rajoute
que j'étais bien au milieu de la terre et donc pas de miroir, pas
d'autres personnes et donc, pas besoin de se rendre plus belle qu'au
naturel ni de chercher à faire des montagnes avec la terre. (Si je peux
dire ça comme ça ! )



Citation:
Pour quoi ce ton ?



C'est la couleur de la terre tout simplement.

Citation:
Tu
vois en restant coller à l'image, une distance se crée qui permet de
voir de nouveaux éléments, d'avoir de nouvelles informations.



Oui
je trouve que j'ai ressorti aussi plus d'éléments qu'au début ! Je
m'étais faite la réflexion en écrivant. Je trouve que c'est un bon
moyen de détailler d'avantage ses rêves, super exercice de mémorisation
!



Citation:

Pour quoi se protéger du soleil ?



Bein le soleil ça brûle !


Citation:
Si tu te protèges, c'est qu'il agresse ?


Bein oui ils le disent partout !!! "Protégez-vous du soleil !"

Citation:
Si oui, comment et pourquoi agresse-t-il ?


Je
reste sur mon rêve... Donc il agresse entre autre la peau (coup de
soleil) et les cheveux il les désèche et les affaiblit. Les cheveux
sont comme une plante verte, ils ont besoin de soleil mais peuvent
attrapés aussi un coup de soleil s'ils sont trop exposés sans
protection. Les cheveux sont vivants et donc ont une sensibilité qu'il
faut prendre en compte pour les protéger et les garder en bonne santé.



Citation:
Pour quoi ce sont les cheveux pleins de terre, portés par le vent et légers qui sont protecteurs ?


Je n'ai pas compris ta question...


Citation:
S'enduire de terre permet donc d'être brillante, forte, gainée et protégée ? La terre nourrit le cheveu ?



Oui c'est une nourriture en quelque sorte.

Citation:
Cette femme dans le rêve, une de tes ancêtres à laquelle tu t'identifies ?


Non
je ne pense pas. Je pense que les ancètres qui étaient en harmonie avec
la nature connaissaient tout ce que la nature apporte de bénéfique et
avec nos consommations actuelles, nous nous éloignons de cette nature
bénéfique pour notre corps, notre peau, nos cheveux etc... Nous
devrions revenir à la nature pour aller mieux et vivre aussi bien que
nous le faisons actuellement.

Aussi
ce que je sais qui est "inné" chez moi, est porté par la connaissance
de nos ancètre. Lorsque je parle d'ancètre cela ne m'appartient pas à
moi, mais à la mémoire collective des humains. Nos ancètres à tous. Si
cette femme était une représentation d'une de mes ancètre, je dirais
alors la femme la plus naturelle et primaire, proche de la terre que je
peux identifier (aspect cromagnon = je trouve ce ça remonte à très loin
= ancêtres).



Citation:
C'est donc une terre africaine. Pour quoi la terre africaine et pas une autre ?




J'ai
toujours entendu dire que l'humain était apparu en premier sur les
terres d'afrique. Je pense que cela est une certitude en moi qui peut
se retrouver dans mes rêves. Je crois que nous touchons avec ce rêve,
ma vision sans doute, la plus proche de la terre = la plus naturelle...


Citation:
Pour quoi cela ?


Parceque je n'ai pas besoin d'avancer dans ce rêve, pour évoluer, pour faire, pour agir.


Citation:
Cela sert à quoi ?



J'ai
passé deux semaines de vacances assez difficile où j'ai eu l'impression
de courir, de m'essouffler, je suis revenue épuisée en vérité. Aussi je
pense que cela m'a servit à prendre source dans ma nature intérieure,
là où je me ressource parfaitement = la terre, la solitude, le soleil,
la sérénité, rester sur place un moment comme pour souffler, se reposer.




Citation:
Tu aimes être figée ainsi ?



Non
justement pas, d'habitude ça me frustre de rester figée ou de sentir
que je stagne. J'ai toujours besoin de chercher, de sentir que
j'avance, de bouger... Mais pour une fois, cela a fait grand bien... Je
pense m'être avec ce rêve, ressourcée.





Citation:
Donc
tu prends de la terre pour tes cheveux et tu lui donnes en échange le
bout de tes cheveux ? Est-ce une offrande ? Une façon de l'honorer et
la remercier ?



En
considérant le rêve tel qu'il est, je ne le pense pas sincèrement. Le
cheveux est un élément naturel, il n'est en rien néfaste si je le jette
à la nature, car il fait parti d'elle (aucune idée de pollution, aucune
pensée dû à la biodégradabilité). La nature le récupère et le
transforme. En cela je ne pollue pas. Je n'ai pas dans ce rêve une
notion d'offrande. Je suis avec la nature, je vis avec elle, à travers
elle et en elle puisque je m'en recouvre. Honnorer la terre déjà est
dans cette façon d'être avec elle et en elle. Elle est une façon d'être
et de vivre, non un "objet" que l'on jette, car la nature n'est pas un
être humain, elle n'a pas de "notion" d'offrande par des objets
"idoles" etc... Je l'honnore en la respectant avant tout.



Citation:
Pour quoi est-ce important de ne pas abimer fortement les cheveux ?




Car
les cheveux abîmés vivent mal et s'abîment jusqu'aux racines
(dédoublement), ils se cassent, fourchent, s'effritent etc... Il est
important de ne pas abîmer ses cheveux tout simplement pour qu'ils
soient en bonne santé. Comme une plante, il faut qu'ils soient
respectés.





_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Danser avec le rêve et l'image   Jeu 31 Juil - 19:08

Suite de ce message :

Citation:
Tu ne seras plus belle, gainée et protégée et le soleil t'attaquera ?


Je
ne pense sincèrement pas que cela a avoir avec la beautée, sinon je me
serais préoccupée de restée "belle" comme un mannequin de magasine.
Cela est bien quelque chose de profond, car ce que je fais dans ce rêve
a un aspect de "mieux après" et "bien" pendant. Si je ne coupe pas mes
cheveux je marcherais dessus, donc serais génée et ils s'abimeront et
seront donc moins beaux. J'ai l'impression toujours de prendre mes
cheveux comme un élément qui fait parti de moi, certe, mais comme étant
une chose à part entière. Je ne suis pas plus belle avec de beaux
cheveux, ce sont les cheveux qui me parent mieux. Si je me sens laide
et entretien cette laideur, je peux avoir de magnifiques cheveux,
pleins de force et de vigueur, cela ne changera pas ma vision de moi et
je resterais laide.

Je
vois vraiment mes cheveux comme une plante à entretenir, j'aime les
plantes comme j'aime mes cheveux... Je sais c'est spécial, mais c'est
ce que j'ai développé comme attachement. Ils appartiennent à la nature
avant tout, je ne fais que m'en parer et m'en servir et en retour je
les entretiens.



Citation:
Pour quoi ? Pour quoi toujours ? Que se passe-t-il s'ils sont coupés tout court ?



Je
reste toujours dans le rêve et je dirais qu'ils sont ma force (comme
Sanson et Dalhila). C'est ce qu'ils représentent dans mon rêve. Si je
les coupent je pers ma force, donc j'entretiens leur longueur, car des
cheveux longs, c'est un réel entretien.



Citation:
Est-ce
que le rêve donne un sens mythique et profond au fait de te couper les
pointes ? Est-ce que ce qui relie le rêve et la vie diurne est le mot
et qu'il image qui véhicule : abîmé.


Je
crois que pour garder la force (chevelure) à son paroxysme il faut
savoir faire des concessions (couper les pointes) et connaitre les
limites (marcher dessus et trainer au sol) pour éviter justement
d'abîmer cette force et cette beauté. Je crois que cela a en effet été
mit à rude épreuve durant mes vacances, et que je l'entetiens et me
ressource avant justement que cela ne s'abîme, car je n'ai pas rêvé que
mes cheveux étaient abîmés justement, mais que c'était en prévention,
car mes cheveux trainaient par terre.


Citation:
Donc la terre dans le rêve est sacrée, spéciale ?



Oui je le pense, comme en réel d'ailleurs.




Citation:
Est-ce que dans le rêve tu acceptes ce qu'il se passe et cela crée la sérénité ?



Je n'ai pas de notion "d'accepter", je fais, j'agis et je suis tout simplement. Cela est.


Citation:
Est-ce que l'âme te dit par l'image : acceptes ce qui est et tu seras sereine ?



Non
je ne pense pas. J'ai agis, j'ai l'impression de m'être ressourcée et
entretenue tout simplement. Je suis aussi telle une plante, j'ai besoin
d'entretien et passer par la terre qui est "mère" de toute vie est une
façon de revenir à la source, justement pour se ressourcer. Il n'y a
pas de message, j'ai vraiment ressenti l'action qui était sereine.
J'étais déjà sereine dans ce que j'étais, dans ce que je fesais, dans
ce que je ressentais. Je ne le suis pas devenue à mesure du rêve.



Citation:
Donc
tu es presque nue ... remarque comment l'image se peaufine, regarde
comme elle est prise entièrement. La terre est une source de beauté et
de serenité ?



C'est très juste oui, je le trouve aussi. La terre est une source de beauté et de sérénité, assurément...


Citation:
Pour quoi le pubis est caché ? Par quoi ?




Par
beaucoup de terre liés sur les poils pubiens je suppose. Je pense avec
sincérité, que si mon sexe n'avait pas été caché, je m'en serais occupé
avec autant d'attention que mes cheveux. Je pense que mon inconscient
le savait car il me connait et donc a prévu de le cacher afin que mon
attention n'y soit pas attiré.


Citation:
Ah bon c'est tout le corps qui est recouvert de terre Very Happy Pourquoi l'est-il ?


Oué !
Pour la même chose que les cheveux mais au second niveau d'attention.


Citation:
Tu aimes être recouverte entièrement de terre ?


Cela
ne me dérangerait pas de vivre ainsi, et j'aime le contact avec la
terre oui, lorsque je me lave j'aime je me recouvre entièrement. Je ne
trouve pas la terre sale, bien au contraire, elle est bien plus belle
que toute parure (sauf les fleurs !) et lave tout autant (pour ce qui
est du rasoul et de l'argile). La peau s'en sent mieux et elle le rends
bien.



Citation:
C'est quoi le vrai ?



Façon de parler de ce qui est en moi réel et état d'esprit. Ma réalité, ma vérité.


Citation:
Qu'apprends-tu sur toi-même par ce rêve, cette image ?


J'ai
"vu" ma pensée intérieure en image, je l'ai pleinement vécue. J'ai
appris que mon rêve pouvait-être plus détaillé encore que je ne l'avait
fait en premier et j'ai appris qu'il suffit de se poser les bonnes
questions pour cela, ne pas hésiter à développer les images.

Ensuite
j'ai appris à mettre des mots sur mes images intérieure et j'ai appris
à me regarder plus profondément, car je ne pensais pas que d'un rêve si
simple pouvait découler toute une démarche intérieure...

C'est là que vient le "merci".

Citation:
Qu'apprends-tu sur la vie, le monde ?


Rien de plus ni rien de moins, ce rêve parlait de moi essentiellement, non du monde ni de la vie que la mienne.

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Danser avec le rêve et l'image   Jeu 31 Juil - 19:08

Ma réponse :



Parvah,






Citation:

Il suffit
de s'ouvrir à l'autre pour le laisser la toucher, car le rêve est déjà
une parole de l'âme à mon sens !















Citation:

Non en
effet, en réel les cheveux auraient avec le poids de la terre, pesés très
lourdement sur la tête, or là celà n'était pas le cas. Le vent n'aurait eu
aucun impact sur la terre sèche collematant les cheveux entre
eux.





Au fond le
vent fait voler les cheveux comme si la terre n'était pas là ? Pour le vent, il
n'y a pas de terre ou la terre est plus légère que le vent ?





Citation:


Parceque je n'ai pas chercher à placer la terre avec attention de les lisser.
J'ai mit la terre visiblement comme venue sur mes cheveux. Je rajoute que
j'étais bien au milieu de la terre et donc pas de miroir, pas d'autres
personnes et donc, pas besoin de se rendre plus belle qu'au naturel ni de
chercher à faire des montagnes avec la terre. (Si je peux dire ça comme ça ! )





Naturel ...
le soin naturel de soi pour soi-même ... l'image montre ça aussi ?







Citation:

Oui je
trouve que j'ai ressorti aussi plus d'éléments qu'au début ! Je m'étais faite
la réflexion en écrivant. Je trouve que c'est un bon moyen de détailler
d'avantage ses rêves, super exercice de mémorisation !





Oui parce que tu es connectée à l'image : tu vois plus
de choses, elle se livre à toi ... tu lis en elle comme dans un livre parce que
tu regardes le livre, tu ne t'en détournes pas dans des analyses. Me vient d'un
coup le labyrinthe de Pan où les écrits apparaissent dans le livre
spontanément. Tu parles là de Clio qui raconte l'histoire du rêve et de http://fr.wikipedia.org/wiki/Mnémosyne
: la déesse de la mémoire. Regarder le rêve fait qu'elle s'approche et elle
dévoile alors le souvenir en profondeur. Elles sont là car le moi est ouvert à
regarder l'image sans la juger, l'analyser, la conceptualiser et elle donne
plus d'infos sur le rêve choses qui n'est pas possible si je l'analyse :
l'image se perd au profit de l'analyse.

Qu'est-ce qui va être brûlé ?






Citation:

Je reste
sur mon rêve... Donc il agresse entre autre la peau (coup de soleil) et les
cheveux il les désèche et les affaiblit. Les cheveux sont comme une plante
verte, ils ont besoin de soleil mais peuvent attrapés aussi un coup de
soleil s'ils sont trop exposés sans protection. Les cheveux sont vivants et
donc ont une sensibilité qu'il faut prendre en compte pour les protéger et
les garder en bonne santé.





En
protégeant tes cheveux, c'est comme si tu protégeais la vie et la sensiblité?
tu veux protéger la vie et la sensibilité ?







Citation:

Je n'ai
pas compris ta question...





Pour quoi et
comment les cheveux protègent-ils du soleil ?







Citation:

Non je ne
pense pas. Je pense que les ancètres qui étaient en harmonie avec la nature
connaissaient tout ce que la nature apporte de bénéfique et avec nos
consommations actuelles, nous nous éloignons de cette nature bénéfique pour
notre corps, notre peau, nos cheveux etc... Nous devrions revenir à la nature
pour aller mieux et vivre aussi bien que nous le faisons actuellement.






Dans le rêve, tu fais un retour à la nature et c'est ça la source de sérénité ?


Ca serait l'image image de ta l'âme de la femme qui ancrée dans la terre ? une
fille de la terre ?






Citation:

J'ai
toujours entendu dire que l'humain était apparu en premier sur les terres
d'afrique. Je pense que cela est une certitude en moi qui peut se retrouver
dans mes rêves. Je crois que nous touchons avec ce rêve, ma vision sans
doute, la plus proche de la terre = la plus naturelle...





Cette terre,
la poussière, la terre qui a façonné l'homme, la femme et l'humanité ?
C'est une terre primitive, très vieille ?






Citation:

Non
justement pas, d'habitude ça me frustre de rester figée ou de sentir que je
stagne. J'ai toujours besoin de chercher, de sentir que j'avance, de
bouger... Mais pour une fois, cela a fait grand bien... Je pense m'être avec
ce rêve, ressourcée.





Il y a là
contradiction entre ce que vit ton moi dans la vie diurne et ce que l'image
montre. L'image montre que rester figée est source de Sérénité, solitude
appréciée, "retour à la nature". Comment tu te sens avec à ce qu'elle
montre ?





Citation:


En considérant le rêve tel qu'il est, je ne le pense pas sincèrement. Le
cheveux est un élément naturel, il n'est en rien néfaste si je le jette à la
nature, car il fait parti d'elle (aucune idée de pollution, aucune pensée dû
à la biodégradabilité). La nature le récupère et le transforme. En cela je ne
pollue pas. Je n'ai pas dans ce rêve une notion d'offrande. Je suis avec la
nature, je vis avec elle, à travers elle et en elle puisque je m'en recouvre.
Honnorer la terre déjà est dans cette façon d'être avec elle et en elle. Elle
est une façon d'être et de vivre, non un "objet" que l'on jette,
car la nature n'est pas un être humain, elle n'a pas de "notion"
d'offrande par des objets "idoles" etc... Je l'honnore en la
respectant avant tout.





ok






Citation:

Je ne pense sincèrement pas que
cela a avoir avec la beautée, sinon je me serais préoccupée de restée
"belle" comme un mannequin de magasine. Cela est bien quelque chose
de profond, car ce que je fais dans ce rêve a un aspect de "mieux après"
et "bien" pendant. Si je ne coupe pas mes cheveux je marcherais
dessus, donc serais génée et ils s'abimeront et seront donc moins beaux. J'ai
l'impression toujours de prendre mes cheveux comme un élément qui fait parti
de moi, certe, mais comme étant une chose à part entière. Je ne suis pas plus
belle avec de beaux cheveux, ce sont les cheveux qui me parent mieux.
Si je me sens laide et entretien cette laideur, je peux avoir de magnifiques
cheveux, pleins de force et de vigueur, cela ne changera pas ma vision de moi
et je resterais laide.
Je vois vraiment mes cheveux comme une plante à entretenir, j'aime les
plantes comme j'aime mes cheveux... Je sais c'est spécial, mais c'est ce que
j'ai développé comme attachement. Ils appartiennent à la nature avant tout,
je ne fais que m'en parer et m'en servir et en retour je les
entretiens.





Les cheveux
dans le rêve, le prolongement de la nature sur toi. Si les cheveux sont comme
une plante vivante alors tu es leur mère qui les nourrit, les entretient, les
soigne, les respecte. En prenant soin de tes cheveux, tu prends soin du vivant,
de la vie, la force de la vie (tu dis plus bas qu'ils sont ta force)?





Citation:


Je reste toujours dans le rêve et je dirais qu'ils sont ma force (comme
Sanson et Dalhila).





Bien sûr je le prends comme
cela





Citation:

Je crois
que pour garder la force (chevelure) à son paroxysme il faut savoir faire des
concessions (couper les pointes) et connaitre les limites (marcher dessus et
trainer au sol) pour éviter justement d'abîmer cette force et cette beauté.
Je crois que cela a en effet été mit à rude épreuve durant mes vacances, et
que je l'entetiens et me ressource avant justement que cela ne s'abîme, car
je n'ai pas rêvé que mes cheveux étaient abîmés justement, mais que c'était
en prévention, car mes cheveux trainaient par terre.





C'est le
message du rêve (et non de l'interprétation du rêve) ? Ce rêve est relié à ta
vie diurne de cette façon ?





Citation:

Je suis
aussi telle une plante, j'ai besoin d'entretien et passer par la terre qui
est "mère" de toute vie est une façon de revenir à la source,
justement pour se ressourcer.













Citation:

C'est très
juste oui, je le trouve aussi. La terre est une source de beauté et de
sérénité, assurément...







Quelles différences cette approche apporte-t-elle par rapport à
l'interprétation traditionnelle ?






Citation:

J'ai "vu" ma pensée
intérieure en image, je l'ai pleinement vécue. J'ai appris que mon rêve
pouvait-être plus détaillé encore que je ne l'avait fait en premier et j'ai
appris qu'il suffit de se poser les bonnes questions pour cela, ne pas
hésiter à développer les images.
Ensuite j'ai appris à mettre des mots sur mes images intérieure et j'ai
appris à me regarder plus profondément, car je ne pensais pas que d'un rêve
si simple pouvait découler toute une démarche intérieure...
C'est là que vient le "merci".





Avec joie Very Happy









Citation:

Rien de
plus ni rien de moins, ce rêve parlait de moi essentiellement, non du monde
ni de la vie que la mienne.





Le rêve pour moi parle à tous. Si la femme est l'âme alors tu représentes
une représentation de l'âme, de mon âme. Ton rêve parle à mon âme et parle
d'elle. Mon inconscient réagit à ton rêve et l'âme aussi.

Bien à toi,

Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Danser avec le rêve et l'image   Jeu 31 Juil - 19:09

Réponse de Parvah :

Citation:
Au fond le vent fait voler les cheveux comme si la terre n'était pas là ?


A
peu de chose près, disons pas si légèrement quand même, sinon j'aurais
trouvé ça bizarre et je pense que ce n'était pas le but du rêve que je
m'en questionne.



Citation:
Pour le vent, il n'y a pas de terre ou la terre est plus légère que le vent ?

Je
pense simplement pour ne pas compliquer ma réponse, que la terre et le
vent dans ce rêve étaient en harmonie, pas de plus pas de moins, ils se
portaient et étaient l'un avec l'autre en toute légèreté.



Citation:
Naturel ... le soin naturel de soi pour soi-même ... l'image montre ça aussi ?

En
effet, pour pouvoir être fort et serein, bien en soi, il faut savoir
s'occuper de soi-même et s'entretenir afin d'y puiser de la force,
quelle qu'elle soit recherchée. Le soin de soi est un amour délicat et
raffiné qui est naturel à mes yeux. Ne pas prendre soin de soi, c'est
ne pas prendre soin de tout le reste, car soi est essentiel avant tout
pour tout le reste.






Citation:
En protégeant tes cheveux, c'est comme si tu protégeais la vie et la sensiblité? tu veux protéger la vie et la sensibilité ?



En
fait je pense que c'est plus que ces deux mot là en fait, ça va plus
loin, c'est plus profond, je ressens maintenant l'idée de l'image et je
vois qu'il y a une multitudes de messages derrière. L'image est le
verbe universel et je l'avais oublié... Il est plus question de
ressourcement, de force, de naturel, que de vie et de sensibilité. La
vie est comptenue en tout, donc tout ce que je puise ou protège, la vie
l'est automatiquement.


Citation:
Pour quoi et comment les cheveux protègent-ils du soleil ?


En
faisant de l'ombre, en étant en premiers touchés par le soleil. Ce sont
les premiers à protéger le reste du corps, car ce sont comme les
feuilles d'un arbres, ils sont en haut, en premier plan.


Citation:
Dans le rêve, tu fais un retour à la nature et c'est ça la source de sérénité ?


Oui je pense.



Citation:
Ca serait l'image image de ta l'âme de la femme qui ancrée dans la terre ? une fille de la terre ?

Oui, nous sommes tous ses enfants quoi que nous en disions et nous avons besoin d'elle.
Citation:
Cette terre, la poussière, la terre qui a façonné l'homme, la femme et l'humanité ?

C'est une terre primitive, très vieille ?

Oui c'est tout à fait ça et elle est ancienne et primitive comme notre terre, mère de notre vie à tous, nous vivant d'elle.


Citation:
Il
y a là contradiction entre ce que vit ton moi dans la vie diurne et ce
que l'image montre. L'image montre que rester figée est source de
Sérénité, solitude appréciée, "retour à la nature". Comment tu te sens
avec à ce qu'elle montre ?

Je
ne la prends pas comme une contradiction, mais comme une continuité.
Pour être bien je dois bouger, chercher, avancer sans cesse, mais pour
ce même bien-être et pour toucher la sérénité, je dois savoir parfois
me poser pour me ressourcer, c'est un juste milieu des chose
d'ailleurs. Comme celui qui aime courir doit savoir aussi prendre du
temps pour manger et dormir.



Citation:
Les
cheveux dans le rêve, le prolongement de la nature sur toi. Si les
cheveux sont comme une plante vivante alors tu es leur mère qui les
nourrit, les entretient, les soigne, les respecte.
Je
ne pense pas être leur "mère" qui les nourrit, car j'ai toujours une
notion de terre-mère, mère-déesse-vie (nature). J'entretiens ce bout de
nature sur moi, comme j'entretiens mon jardin intérieur. Si je ne les
entretiens pas, ils ne meurent pas pour autant (donc aucune idée de
mère nourricière ou autre). Cependant, les entretenir c'est les
embellir, si mes cheveux sont bien, je suis bien aussi, nous sommes sur
le même plan émotionnel, ce que je ressens, mes cheveux sont. Je suis à
ce stade, comme la terre et c'est en elle que je puise ma force et la
vie. Je serais donc pour suivre l'idée de l'image, une plante de la
terre, qui porte une autre plante sur sa tête. Un peu comme l'arbre et
ses feuilles ou ses fruits, ses fleurs...



Citation:
C'est le message du rêve (et non de l'interprétation du rêve) ? Ce rêve est relié à ta vie diurne de cette façon ?

Oui
cela ressemble de près à ce que j'en ressens Isis s'y était approché,
mais nous avons touché la base de l'image en la regardant de plus prêt,
nous avons comme décortiqué le language universel intérieur...c'est
très intéressant, j'aime beaucoup cette façon de faire !!!



Citation:
Quelles différences cette approche apporte-t-elle par rapport à l'interprétation traditionnelle ?

Je
ne trouve pas qu'il y ait d'interprétation "traditionnelle", ici du
moins, nous n'en faisons pas usage si cela existe. C'est une nouvelle
façon de regarder le rêve par l'image même. Décortiquer l'image, je
n'allais pas au-delà de mes souvenirs, car j'avais peur d'en rajouter.
Mais vu comme ça, cela pofine déjà ma propre façon de faire et j'en
suis très satisfaite. Ces réponses venaient de moi, elle reste de moi
et c'est bien ce que je tentais de faire comprendre au rêveur = le rêve
a été créé en lui, il est le seul à en posséder la clé de
compréhension. Cette méthode me ressemble et je l'apprécie.



Citation:
Le
rêve pour moi parle à tous. Si la femme est l'âme alors tu représentes
une représentation de l'âme, de mon âme. Ton rêve parle à mon âme et
parle d'elle. Mon inconscient réagit à ton rêve et l'âme aussi.

Je
reste cependant persuadée que le dialogue à l'autre ne s'ouvre alors
que si l'on s'ouvre justement à partager ce rêve. Si je ne le raconte
pas, si je n'en parle pas, il ne parlera jamais qu'à moi-même et à
personne d'autre. Heureuse cependant que mon âme t'ai parlé de l'âme à
ton âme.


_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Danser avec le rêve et l'image   Jeu 31 Juil - 19:09

Ma réponse :

Citation:
A
peu de chose près, disons pas si légèrement quand même, sinon j'aurais
trouvé ça bizarre et je pense que ce n'était pas le but du rêve que je
m'en questionne.



Ils sont modérément légers ?


Citation:
Je
pense simplement pour ne pas compliquer ma réponse, que la terre et le
vent dans ce rêve étaient en harmonie, pas de plus pas de moins, ils se
portaient et étaient l'un avec l'autre en toute légèreté.




Belle image =D




Citation:
En
effet, pour pouvoir être fort et serein, bien en soi, il faut savoir
s'occuper de soi-même et s'entretenir afin d'y puiser de la force,
quelle qu'elle soit recherchée. Le soin de soi est un amour délicat et
raffiné qui est naturel à mes yeux. Ne pas prendre soin de soi, c'est
ne pas prendre soin de tout le reste, car soi est essentiel avant tout
pour tout le reste.


Ca me parle =-D








Citation:

En fait je pense que c'est plus que ces deux mot là en fait, ça va
plus loin, c'est plus profond, je ressens maintenant l'idée de l'image
et je vois qu'il y a une multitudes de messages derrière. L'image est
le verbe universel et je l'avais oublié...


Tu parles pour moi là :-D D'où Pan relié à la spiritualité, au
verbe vue que le verbe (de l'âme, de l'âme de Dieu, des dieux et du
monde) c'est l'image =D





Citation:
Il
est plus question de ressourcement, de force, de naturel, que de vie et
de sensibilité. La vie est comptenue en tout, donc tout ce que je puise
ou protège, la vie l'est automatiquement.
Pan ?






Citation:


En faisant de l'ombre, en étant en premiers touchés par le soleil.
Ce sont les premiers à protéger le reste du corps, car ce sont comme
les feuilles d'un arbres, ils sont en haut, en premier plan.


Les cheveux
donnent de l'ombre au visage parce que le soleil le brûle ? Si oui,
qu'est-ce qui se passe pour le visage s'il n'a pas de cheveux ?
Cela ne montre-il pas l'importance d'avoir de l'ombre, d'avoir une ombre ?












Citation:
Oui, nous sommes tous ses enfants quoi que nous en disions et nous avons besoin d'elle.

Et elle de nous Very Happy








Citation:
Je
ne pense pas être leur "mère" qui les nourrit, car j'ai toujours une
notion de terre-mère, mère-déesse-vie (nature). J'entretiens ce bout de
nature sur moi, comme j'entretiens mon jardin intérieur. Si je ne les
entretiens pas, ils ne meurent pas pour autant (donc aucune idée de
mère nourricière ou autre). Cependant, les entretenir c'est les
embellir, si mes cheveux sont bien, je suis bien aussi, nous sommes sur
le même plan émotionnel, ce que je ressens, mes cheveux sont. Je suis à
ce stade, comme la terre et c'est en elle que je puise ma force et la
vie. Je serais donc pour suivre l'idée de l'image, une plante de la
terre, qui porte une autre plante sur sa tête. Un peu comme l'arbre et
ses feuilles ou ses fruits, ses fleurs...

Une autre image apparaît en explorant l'image ? ... Pan es-tu là ?








Citation:
Oui
cela ressemble de près à ce que j'en ressens Isis s'y était approché,
mais nous avons touché la base de l'image en la regardant de plus prêt,
nous avons comme décortiqué le language universel intérieur...c'est
très intéressant, j'aime beaucoup cette façon de faire !!!









Citation:
Je
ne trouve pas qu'il y ait d'interprétation "traditionnelle", ici du
moins, nous n'en faisons pas usage si cela existe. C'est une nouvelle
façon de regarder le rêve par l'image même. Décortiquer l'image, je
n'allais pas au-delà de mes souvenirs, car j'avais peur d'en rajouter.
La peur est-elle justifiée ?





Citation:
Mais
vu comme ça, cela pofine déjà ma propre façon de faire et j'en suis
très satisfaite. Ces réponses venaient de moi, elle reste de moi et
c'est bien ce que je tentais de faire comprendre au rêveur = le rêve a
été créé en lui, il est le seul à en posséder la clé de compréhension.
Cette méthode me ressemble et je l'apprécie.









Citation:
Je
reste cependant persuadée que le dialogue à l'autre ne s'ouvre alors
que si l'on s'ouvre justement à partager ce rêve. Si je ne le raconte
pas, si je n'en parle pas, il ne parlera jamais qu'à moi-même et à
personne d'autre. Heureuse cependant que mon âme t'ai parlé de l'âme à
ton âme.







Amitiés,


Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Danser avec le rêve et l'image   Jeu 31 Juil - 19:15

Réfléxion d'hier soir :



La pensée sépare indirectement. En abordant les rêves par la
pensée uniquement, je suis séparé du rêvé. Idem pour le fait de parler sur le
rêve, la parole relie indirectement. Il n’y pas de « directe ». Avec
la proposition d’Hillman, le fait de réimaginer, de se coller à l’image stimule
des émotions et une connexion directe avec l’image. A partir de cet endroit et
dans cette connexion, je parle sur l’image. Je me connecte directement par
l’imagination et indirectement par la parole. C’est un effet zoom arrière léger
qui se fait de lui-même par la parole qui est alors le véhicule. La pensée,
elle est beaucoup plus loin de l ‘image : elle sépare indirectement.
Je peux interpréter, symboliser: je suis loin de l’image et m’éloigne d’elle.
L’acte de se séparer de l’image en ne regardant pas le rêve sépare directement
le moi qui regarde l’image : il ne la voit plus : il s’en séparer
directement. Donc pour me souvenir d’un
rêve, je l’imagine en silence encore et encore et/ou je raconte le rêve.
Cette connexion est celle de la passion du fils-Amant. L’imagination vient du
Puer. J’ai montré que le lacanisme se coupe du fils-amant et du Puer :
l’imagination et la passion. C’est à tout à fait compréhensible qu’il ne se
tourne pas vers l’image (Puer) et la passion, la connexion directe, la
proximité, le fait d’être collé (Fils-Amant) lors de la l’analyse des rêves. La
méthode d’analyse des rêves proposée par les lacaniens est en lien direct avec
le mythe qui structure cette philosophie, cette méthode, cette façon de penser.
De même cela rejoint le moi. Il pense et analyse les paroles du moi ce qui est
une façon de ne pas s’occuper du rêve mais du moi car c’est le
« moi » qui parle. Il n’y a pas de simultanéité entre le concept, le
mot et l’image. L’enfant vit la chute, l’imagine, la réimagine avant de la
penser, la conceptualiser, mettre des mots sur elle.

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
vivien
Membre
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 65
Localisation : antilles
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: Hillman-Danser avec le rêve et l'image   Ven 1 Aoû - 0:34

Bonjour

Très intéressant je reviens plus tard

Amicalement Vivien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jung-neuoscience.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Danser avec le rêve et l'image   Ven 1 Aoû - 0:35

Salut Vivien,

Ok. Tu pourras expliquer ce qui est intéressant ?

Bien à toi,

Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Danser avec le rêve et l'image   Dim 15 Nov - 17:52

Intentions de cette approche :

Au fil de l'exploration, l'image s'affine et ça devient plus subtile, une histoire se développe et elle ne montre pas l'histoire du moi, ses projections etc mais expose des sagesses psychologiques sur les archétypes, sur les daimons, sur l'âme et la vie (voilà pour quoi c'est la voie royale vers l'inconscient) : un enfant peut avoir des traits d'ogre ; il peut être jeune et déjà âgé ... cette sagesse, l'individu du rêve COMME les autres peut faire écho pour eux ou pas du tout. Le rêve n'appartient à moi : il appartient à la psyché et quand j'explore un rêve, c'est moi autant que l'autre qui est contact avec la psyché et ses mondes. "Ca" me travaille même si ce n'est pas le mien.
Le rêve ne fait pas la morale au moi. Il lui montre simplement des paysages qui ne cachent rien sur le monde de l'âme .. mais je renonce à savoir vraiment et définitivement le sens et la fonction d'un rêve.

Les questions que je pose cherchent à détailler les phénomènes que montrent l'image et donc à explorer le langage de l'âme qu'est l'image. C'est une appréhension qui se fait selon les 4 fonctions jungiennes. En même temps cela sert pour trouver des analogies véritables (qui ne sont pas des interprétations).



Enfin les images qui vous viennent ne sont pas à vous, ni au moi ... c'est comme pour les rêves ... elles passent et le sens est dans l'image et non dans le concept plaqué sur l'image. Elles ont peut-être un message pour vous comme pas. Tout prendre pour soi, à soi ce qu'il y a dans l'image est typiquement et franchement narcissique et cela vient de la psychanalyse freudienne/lacanienne qui sont dans leur solipsisme et ne peuvent sortir du moi car là, ils perdent le contrôle : le rêve ne peut avoir une autonomie. D'ailleurs tout est rapporté à lui ... mais cela est une autre histoire ...

En questionnant l'image sans interpréter, des choses nouvelles apparaissent sur elle et le rêve se sent écouter et non diagnostiquer ^^ Il peut renvoyer un rêve avec le même enfant (ou pas ^^). Un rêve initie et montre des choses sur ce qui est ... Le moi entre en contact avec l'inconscient profond ... et des transformations peuvent se faire, des souvenir peuvent remonter (memoria), ...

L'approche des rêves ne fait pas d'interprétation littérale qui déboucherait sur des allégories qui n'ont plus rien à voir avec le rêve : elle colle à l'image. Elle regarde le phénomène, cherche l'image insolite qui va parler de l'âme, du monde daimonique et cherche à en faire le tour.
Concernant les concepts plaqués sur le rêve, ce qu'en dit le moi, ce qu'il interprète de lu idans :
Cela aurais pu très bien être dit sans le rêve, au cours d'un échange entre amis, connaissances car ça parle du moi et non du rêve. C'est moi que je planque sur le rêve et il n'y a plus d'image. Je dis pas que c'est bien ou mal. Je dis juste que le rêve n'existe plus. Bien des gens ne savent pas cela. Comment peuvent ils savoir sans avoir appris ? ^^

Réflexions sur le rêve à partir de la psychologie analytique de Jung :
Ce qui suit est issue de "Le rêve dans la psychologie analytique de Jung", Pinterovic' A., Tournai/Bruxelles, 1982, éd. la corne d'abondance (prochainement publié sur lulu.com uniquement)

- Critique de l'approche freudienne du rêve :

Rappelons simplement que pour Freud, le rêve se définit essentiellement comme une "réalisation du désir"; que le désir se définit à son tour essentiellement comme un désir de nature sexuelle (qu'il ne s'agit pas de confondre avec la génitalité!); que c'est cette nature sexuelle même qui contraint en quelque sorte l'instance productrice de rêves à un "travail" (Traumarbeit) dont le but est de rendre le message onirique plus acceptable pour la conscience du moi; que ce "travail" consiste, sous l'égide de la "censure" émanant du "surmoi", à déformer le désir, principalement au moyen de 2 procédés, la condensation et le déplacement, dans lesquels Lacan a cru bon de retrouver les 2 vieilles figures de rhétorique, la métaphore et la métonymie. Le rêve se présente donc, pour Freud, essentiellement comme un retour de refoulé, camouflé sous un langage symbolique.

La première notion que Jung a critiqué est celle de la censure. Jung refuse de parler de "façade" du rêve, de même qu'il rejette la distinction freudienne classique entre "contenu latent" et "contenu manifeste", parce qu'il considère que les rêves "n'illusionnent pas, ne mentent pas, ne déforment pas ni ne maquillent; au contraire, ils annoncent naïvement ce qu'ils sont et ce qu'ils pensent. (...) Leur incapacité à être encore plus clairs correspond à l'incapacité de la conscience à comprendre ou à vouloir comprendre le point en question" (C.G. Jung : Psychologie et éducation, Buchet/Chastel-Corrêa. Paris. 1963. pp 71-72. GW : XVII, paragraphe 189). L'incompréhension n'est donc pas due à une quelconque "intention inconsciente de la dissimulation", mais à la nature même du langage onirique, qui est fondamentalement imaginal, cette "deuxième forme de pensée", pensée "pré-logique de Levy-Bruhl, à laquelle Jung avait consacré le capital chapitre d'introduction de l'ouvrage par lequel il s'était démarqué en 1912 de la conception freudienne de l'âme (C.G, Métamorphoses de l'âme et de ses symboles. Librairie de l'Université. Georg. Genève. 1953. GW : V). Nous ne pouvons non plus, dans le cadre de ce bref exposé de manière plus approfondie de l'image, le matériau de base du rêve (J. Hillman : An inquiry into Image. Spring 1977. Spring publications. Zurich-Dallas. 1977. pp. 62-88. J Hillman : Further Notes on Images. Spring 1978. Id. pp. 153-182). Disons simplement que pour nous, l'image se définit comme une représentation chargée d'énergie émotive et qui fut à l'origine (de l'humanité de l'individu), une sensation chargée d'énergie d'abord.

- Les problèmes d'interprétation :

Pour Jung, il n'est pas question de situer le véritable sens du rêve dans le contenu "latent" (caché) derrière un contenu dit "manifeste (ensemble des images comme produit du travail du rêve). La question reste posée cependant : d'où vient l'obscurité du rêve ? Suivant Jung, elle n'est pas due à une intention dissimulatrice qui proviendrait d'une censure qu'exercerait le "surmoi", mais qu'elle est simplement l'incapacité de la conscience rationnelle à saisir le sens des images (Psychologie et éducation p72).

- Vouloir que comprendre l'inconscient par les symboles (pire par les mots) ne permet pas d'appréhender l'image et de la comprendre :

Quoi qu'il en soit, les images des rêves, ces "créatures de la nuit", apparaissent tantôt comme favorables, tantôt comme défavorables; tantôt comme véridiques, tantôt comme trompeuses. Il faut parfois aussi pouvoir se défendre contre elles. L'interprétation, la lecture des rêves, n'est qu'un moyen parmi d'autres pour leur rendre justice. On peut se demander si nous, interprètes modernes des rêves, tenons suffisamment compte de ce fait. Devant le rêve, nous pouvons avoir deux attitudes différentes : comprendre ou agir, c'est-à-dire interpréter ou "expier". Et chaque fois que nous considérons les rêves uniquement comme des images ou des symboles -ou pis encore, comme des mots,- nous oublions l'aspect "expiation" et courons le danger d'offenser les dieux (archétypes). Et la sanction est presque toujours une mauvaise compréhension ou plus simplement l'incompréhension du message divin.

Source : op cit, p30

- Concernant les associations libres du moi sur le rêve :

Pour Jung, en effet, le rêve est un phénomène psychique sui generis qui doit être examiné et étudié en tant que tel et non simplement comme un outil pour dévoiler les complexes sous-jacents dont il ne serait que l'expression. Ceci ne veut pas dire que dire que le rêve, pour Jung, n'ait aucun rapport avec les complexes. Bien au contraire. C'est précisément Jung qui a défini le rêve comme une personnification dramatique des complexes (in l'Homme à la découverte de son âme, p189) Mais on pourrait se demander dès lors ce qui différencie exactement sa conception du rêve de celle de Freud, s'il n'avait pas pris la précaution de nuancer son point de vue. Ce qu'il reproche à la méthode des associations libres, c'est qu'elles "peuvent laisser le contenu du rêve parfaitement de côté et s'enliser dans des complexes qui ne sont pas nécessairement essentiels (...). Les rêves, eux, traitent des faits essentiels, spécifiques, efficaces, par-delà ce que la nature de chacun peut avoir de généralement veule et de coupable. (...) les associations doivent être canalisées, limitée à la périphérie de ne retenir que le matériel qui se groupe autour de la représentation onirique à élucider et qui en forment le contexte, et non pas ceux qui, de prend en proche peuvent s'étendre à l'infini" (CG Jung in L'homme à la découverte de son âme, p277-278).

Source : op cit, p32

- Sur les qualités pour interpréter un rêve :

Tout comme le vieux Artemidore, Jung a voulu préciser les conditions d'un "bon" exégète des rêves devrait réunir. En 1er lieu, une compréhension psychologique, une faculté de pénétration intuitive et de combinaison, basée sur la connaissance du monde et des hommes, que Jung avait eu soin de décrire, dès 1912n dans son style inimitable (in L'âme et la vie p111) ;

"Celui qui veut connaître l'âme humaine, n'apprendra à peu près rien de la psychologie expérimentale. Il faut lui conseiller d'accrocher au clou la science exacte, de se dépouiller de son habit de savant, de dire adieu à son bureau d'étude et de marcher à travers le monde avec un cœur humain, dans la terreur des prisons, des asiles d'aliénés, des hôpitaux, de voir les bouges des faubourgs, les bordels, les tripots, les salons de la société élégante, la bourse, les meetings socialistes, les églises, le revival et les extases des sectes, d'éprouver sur son propre corps amour et haine, les passions sous toutes ses formes; alors, il reviendra chargé d'un savoir plus riche que celui que lui auraient donné des manuels épais d'un pied et il pourra être, pour ses malades, un médecin, un véritable connaisseur de l'âme humaine."

En second lieu, il doit disposer d'un savoir spécifique, reposant autant sur des connaissances étendues et approfondies que sur une certaine "intelligence du cœur" (in l'essence des rêves p67). Il n'en reste pas moins vrai que seules les interprétations spécifiques obtenues par un examen soigneux du contexte puissent prétendre à quelque efficacité thérapeutique.

Source : op cit, p36

- Critique de James Hillman sur l'herméneutique centrée sur le symbole :

Deux analystes de ce qu'on pourrait appeler la "tendance archétypologique", Berry et Hillman ont critiqué assez sévèrement l'approche jungienne "symbolique" de l'imagerie onirique, tout en proposant une nouvelle approche possible, plus imaginal, archétypique. Berry reproche à la méthode amplificatoire de déplacer l'image de l'espace personnel du rêveur vers un espace collectif et culturel et de perdre ainsi en précision en s'éloignant, à cause des analogies hasardeuses, de quelque chose d'absolument bien connu (dans le sens de "à portée de main") vers quelque chose de plus inconnu (de grande portée); elle n'accepte l'amplification que si elle est basée sur une analogie essentielle, parce qu'une telle analogie reste liée à l'image onirique, parce qu'elle lui fait écho au lieu de la remplacer (64).

Hillman, lui, va encore plus loin dans sa critique. Il reproche à la conception symboliste des rêves principalement d'abstraire des images de leur contexte et de les transformer en hypostases figées qui ne livre plus dès lors que des sens littéraux (65). Car, dit-il avec raison, "l'image n'est pas l'image d'un objet. Elle se met elle-même en image (it imagines itself). Elle imagine". Aussi, distingue-t-il 2 approches possibles de l'image onirique : la scientifique qui considère les mots-véhicules du texte onirique comme des concepts et la poétique qui les perçoit uniquement comme images. Dans l'approche scientifique, les mots acquièrent leur sens du référent - qui peut être un symbole!- dans la mesure où le symbole lui-même n'est pris qu'en tant qu'il se réfère, à autre chose, ) savoir un concept universel, abstrait, correspondant à un hypothétique "objet interne", construction toute théorique qui n'est qu'un effet de l'image, et qui détourne, dès lors, l'image de sa fonction; dans l'approche poétique, les "mots sont saisis exclusivement dans l'image, comme une image, inséparables de leur aspect d'image" (66).

En conclusion : "Parce que les paroles du rêve ne sont pas des concepts qui se réfèrent à, aucun rêve ne peut être ramené interprétativement à d'autres référents. "Un rêve ne peut qu'être réimaginé interprétativement, comme on le fait avec n'importe quel autre morceau de poésie (67)". Hillman considère donc que toute "symbolisation" est une sorte de "littéralisation", parce que conceptualisation, un concept appelant toujours un référent.


- Dangers de l'interprétation à outrance :

Le danger paranoïaque d'interpréter à outrance et à tout prix n'apparaît que si la quête de sens évacue complètement le mystère. Compensatoirement, tout devient alors inconsciemment mystère ou, mieux, tout devient suspect; le sens n'est évidemment possible que si le mystère est accepté; on ne peut comprendre que si l'on admet d'abord que l'incompréhensible et l'incompris existent réellement.

- Réconcilier les herméneutiques :

Une 1ère phase de l'histoire de la conscience occidentale fut marquée par une herméneutique prométhéenne qui cherchait à découvrir le sens, comme un feu ardent qui illumine les profondeurs obscures de l'âme. Aujourd'hui, nous sommes peut-être davantage disposés à réagir contre herméneutique aveuglante et, avec un Hillman ou un Solié, à revenir aux demi-teintes hermétiques et imaginales du langage de l'âme. Le temps n'est sans doute pas encore venu à une autre herméneutique, une herméneutique nouvelle qui réunirait Prométhée et Hermès, le désir ardent de comprendre du 1er et l'impénétrable et obscur mystère du second.

Op-cit, p50

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Hillman-Danser avec le rêve et l'image   Ven 20 Nov - 21:02

L'approche proposée par Hillman et que j'apprends et expérimente ici est plus proche de Jung que de Riedel qui s'en écarte définitivement en les interprétant littéralement. Elle fait comme Freud mais à l'envers. Pour Freud, le rêve cache et dissimule. Pour Riedel, il dit tout et ne cache littéralement voire même il éclaircit tout.
Elle interprète littéralement "Le rêve est la voie royale vers l'inconscient" écrit par Jung. La voie ne veut pas dire que le rêve éclaircit tout et donne des réponses, des recettes et encore moins des leçons éthiques que l'inconscient donnerait en "Vieux Sage" au moi pour résoudre ses problèmes. Le but de l'inconscient n'est pas nécessairement d'aider à résoudre les problèmes. Comme l'écrit Jung :

« Je voudrais dire ceci au sujet des rêves dits éthiques : quand on rêve, par exemple, qu'on fait quelque chose qui nous montre sous notre pire aspect. Il n'empêche que le rêve est un produit naturel, il n'a aucune visée éthique. Le rêve nous montre souvent nos mauvais côtés.

Mais même si nous prenons note de ces mauvais côtés, le rêve pourra quand même se reproduire, car il a une autre signification que la signification éthique.

Comme les plantes, les rêves sont des produits de la nature. On peut en faire un problème éthique, philosophique ou je ne sais quoi encore, mais ce problème ne réside pas dans le rêve proprement dit. »

C.G. Jung " Sur l’Interprétation des rêves ", Albin Michel, 1998 p 285.



La voie royale veut dire que ça donne accès direct au monde daïmonique.

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hillman-Danser avec le rêve et l'image   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hillman-Danser avec le rêve et l'image
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos citations ou textes ou images sur le bonheur et la joie
» Prière de Saint Joseph et commentaire du jour "Ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse"
» Pains au chocolat du boulanger (VGL)
» carton rouge en forme de Coeur.
» C\'est ici qu\'on se présente et qu\'on discute - Tome 54

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits :: Accueil :: Espace de lecture publique-
Sauter vers: