Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Cet espace vous est offert pour échanger sur l'oeuvre de C.G.Jung et la psychologie ... pour partager votre vision du monde et vos ressentis
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Publcation prochaine de mon mémoire : préface

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Publcation prochaine de mon mémoire : préface   Ven 2 Mai - 22:01

Je termine avec émotion la lecture du mémoire d'Alexandre Walnier. C'est une vraie mine d'or pour ses étudiants !



L'auteur a en commun avec Marshall Rosenberg, le fondateur de la Communication NonViolente, le fait d'avoir connu diverses formes de violence au cours de sa jeunesse. C'est, me semble-t-il, ce qui se lit entre les lignes de son travail. Et cela en fait sa beauté et sa grandeur. En effet, il émane de page en page une passion, une foi, une espérance à fleur de peau, un rêve de vivre dans un monde dans où la violence serait pacifiée, notamment grâce à la Communication NonViolente (CNV).



Alexandre connaît bien le processus qui fait l'objet de cette étude. En tant que Formatrice en CNV, j'ai pu vérifier non seulement sa connaissance théorique de la matière mais davantage encore son ingéniosité à proposer cette approche relationnelle à ses élèves. Le mémoire, présenté un peu comme un journal de classe, consigne les difficultés et les succès de l'enseignement rencontrés par Alexandre. Il en résulte un manuel très structuré, très construit, doté d'une iconographie judicieusement choisie, comportant des tableaux synthétiques et visuels. Alexandre souligne avec pertinence l'intention de la CNV : le respect, la tolérance, la responsabilisation de chacun face au conflit avec, en maître mot : la bienveillance.



Pour soutenir son enseignement, le professeur puise ses exemples dans la vie quotidienne des élèves. Sa capacité à les faire jouer des petits jeux de rôles tient du tour de force. Et nous savons combien l'apprentissage par le corps a cette spécificité d'ancrer en soi l'expérience.



Dans cet exposé, j'ai apprécié l'analyse « en 4 mots clés » des différents éléments qui, mis bout à bout, amènent inévitablement au conflit. Ensuite, Alexandre démontre que le conflit naît d'une opposition quant à la stratégie employée pour combler des besoins, qui ne sont pas des désirs... Face à cela, il suggère par des schémas limpides des options de réponses. Après avoir étudié ces options, les élèves concluent d'eux-mêmes que la violence est une réponse et jamais une solution à un conflit. Magnifique ! L'usage des saynètes est fort didactique tant pour mettre en scène les sources de violence comme les jugements, les croyances, le langage binaire, que la dé-responsabilisation, une forme de violence bien plus subtile mais non moins dévastatrice.



L'auteur souligne aussi avec sensibilité son propre parcours d'apprentissage de la Communication NonViolente. Il démontre que, au-delà d'un processus qui a pour but de désamorcer les conflits, c'est surtout un art de vivre et un outil de guérison. Cela peut faire peur à certains... sans doute à ceux qui ne sont pas encore prêts à l'accueil bienveillant de l'autre et de soi-même.



Voilà un mémoire qui propose une réponse incontournable à toute personne souhaitant contribuer à un monde de paix. L'explication de cette démarche, la CNV, est effet, une réponse qui s'impose d'elle-même. C'est ainsi que le professeur élabore avec ses élèves une Charte Relationnelle. Et lorsque je lis son commentaire : « Quand je vois cette charte, je suis aux anges parce que c'est essentiel pour moi d'atteindre le but poursuivi », je suis heureuse de voir son engagement à transmettre à ses étudiants des clés visant à la transformation de notre société.



Mesbesoins d'évolution et de croire en des lendemains de paix orchestrés par nos jeunes d'aujourd'hui sont rencontrés à la lecture de ce mémoire. Alexandre écrit avec pertinence que « La maîtrise de la violence passe par l'éducation ».



J'admire la vision de ce jeune professeur. Ailleurs, concernant la vocation de la CNV, il parle de « L'élan à servir la vie ».



C'est précisément ce qui anime le mémoire d'Alexandre Walnier, son élan à servir la Vie.





Dr Anne van Stappen

Formatrice Certifiée en Communication NonViolente

Mai 2008.

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
 
Publcation prochaine de mon mémoire : préface
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mémoire sur l'accompagnement des parents
» Le pouvoir de la pensée ou la mémoire de l'eau
» (1997) BOEING SUISSE FACE A UN OVNI
» Comment réagir face à une enfant émétophobe ?
» Mémoire d'élève sage-femme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits :: Accueil :: Espace de lecture publique-
Sauter vers: