Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Cet espace vous est offert pour échanger sur l'oeuvre de C.G.Jung et la psychologie ... pour partager votre vision du monde et vos ressentis
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une âme, une déesse, essence du féminin-Hestia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Une âme, une déesse, essence du féminin-Hestia   Mar 25 Mar - 0:35











_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Une âme, une déesse, essence du féminin-Hestia   Mar 25 Mar - 0:43

Ce que dit l'indien à l'avant dernière page me fait vibrer intensément de joie et de tristesse à la fois ...

Belle soirée,

Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une âme, une déesse, essence du féminin-Hestia   Mar 25 Mar - 13:25

Salut Alex,

Ce que je ne comprends pas dans ce texte c'est qu'il ne fait que les louanges de Hestia. Or un symbole, fut-il (pas futile Very Happy ) mythique a toujours un côté positif et un côté négatif.

Si le côté positif de Hestia est évident, son côté négatif est que elle correspond à la femme qui n'est pas émancipée, elle fait passer les besoins des autres avant les siens, c'est à dire que si pour les autres elle est amour, par rapport à elle, elle est thanatos. C'est ce que exprime d'ailleurs la chanson Céline de Hugues Aufray, il est clair dans cette chanson que Céline a gâché sa vie.

Qu'elle passe un moment dans le ventre de son père peut exprimer une tendance introvertie, elle préfère le monde intérieur, que l'on retrouve dans le mythe (elle fuit les festivités), ou aussi un complexe d'œdipe non résolu, elle fait vœu de rester vierge ce qui est aussi une façon de rester fidèle à son père.

Qu'en penses tu ? Comment comprends tu le mythe ?

Amitiés,
Dominique
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une âme, une déesse, essence du féminin-Hestia   Mar 25 Mar - 14:04

Dis-moi Céline les années ont passé
Pourquoi n'as-tu jamais pensé à te marier?
De toute mes soeurs qui vivaient ici
Tu es la seule sans mari.

REFRAIN:
Non non non, ne rougis pas, non ne rougis pas
Tu as tu as toujours de beaux yeux
Ne rougis pas, non ne rougis pas
Tu aurais pu rendre un homme heureux!

Dis-moi Céline toi qui es notre aimée
Toi qui fus notre mère toi qui l'as remplacée
N'as-tu vécu pour nous autrefois
Que sans jamais penser à toi?

REFRAIN

Dis-moi Céline qu'est-il donc devenu
Ce gentil fiancé qu'on n'a jamais revu?
Est ce pour ne pas nous abandonner
Que tu l'as laissé s'en aller?

REFRAIN

Dis-moi Céline ta vie n'est pas perdue
Nous sommes les enfants que tu n'as jamais eus
Il y a longtemps que je le savais
Et je ne l'oublierai jamais

PARLÉ:
Ne pleure pas, ne pleure pas
Tu as toujours les yeux d'autrefois
Ne pleure pas, ne pleure pas
Nous resterons toujours près de toi
Revenir en haut Aller en bas
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Une âme, une déesse, essence du féminin-Hestia   Mar 25 Mar - 14:39

Salut Dominic,

Merci pour ton retour ! Elle en parle à la page 143 : équilibrer les déesses en soi.
Le but étant la totalité en acceptant tous les masques toutes les parties, il est essentiel de laisser Hestia agir en soi et en même temps de l'équilibrer avec les autres aussi.
Elle la loue comme elle loue toutes les autres déesses d'ailleurs : toutes ont leurs rôles à jouer. Il n'y a pas de + ou -. C'est le moi qui subit le - ou le + suivant qu'il accepte ou non d'intégrer complètement l'image. L'aspect - vient quand je m'identifie complètement la déesse ou la refuse totalement.
En bref, lui laisser une place. Je suis là dans une attitude du "moi". Si l'âme demande de laisser Hestia agir un bout de temps, l'appelle, je laisse faire.
Elle est simple Hestia et je comprends son long passage dans le ventre de Saturne comme étant la partie de soi qui a été en contact avec le plomb alchimique. Hestia vient après ce long contact avec la materia prima que Saturne porte. Elle donne le feu secret intérieur, celui des alchimistes.
Céline n'a pas sa vie gâchée. C'est le jugement du chanteur, de la personne qui lui dit ça. Il interprète ses pleurs, ses actes ses dires. Il parle plus de son âme à lui, de qu'il imagine de Céline que de Céline elle-même. Il n'y a pas de dialogue dans la chanson. Ca serait intéressant d'avoir sa réponse à elle.

Ce passage ne concerne pas Hestia, il parle là de Démeter (mère+abandon) :

Dis-moi Céline toi qui es notre aimée
Toi qui fus notre mère toi qui l'as remplacée
N'as-tu vécu pour nous autrefois
Que sans jamais penser à toi?

REFRAIN

Dis-moi Céline qu'est-il donc devenu
Ce gentil fiancé qu'on n'a jamais revu?
Est ce pour ne pas nous abandonner
Que tu l'as laissé s'en aller?


Une image n'est ni bonne ni mauvaise ni diabolique ni angélique écrit Hillman. Le mythe est à prendre comme un. Pour celui qui est mû par la déesse (qui aime le foyer, qui s'en occupe), les points que tu nommes négatifs sont peut être +. Ce qu'elle verra comme négatif ça sera tout ce qui n'est pas en lien avec Hestia chez elle comme chez les autres si elle n'est investie que par elle.

Amitiés,

Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: idéalisation   Mar 25 Mar - 19:10

salut Alex .dominic,

à lire grosso modo le texte ci-haut et plus complètement vos commentaires, j'aimerais bien ajouter ceci :

ce mythe de Hestia, fut longtemps celui de celui ou celle qui sert la cause de l"amour fraternel le distinguant de l'amour maternel...

mais dans la mère il y a aussi cette dimension mère universelle...proche d'Hestia...

Mais Hestia n'est pas la mère car elle a une vie sans enfant...(Céline n'est pas un bon exemple) cé la religieuse, la vieiille fille, la missionnaire, celle qui porte des projets humanitaires , politiques, sociaux comme lelle porterait un enfant sauf que le soir elle rentre chez-elle seule...elle a du temps à soi ,la mère non...

ce n'est pas pour rien que le célibat est une condition pour entrer dans les ordres...car on ne peut à la fois se consacrer à la cause et à sa famille...les prêtes peuvent se marier dans d'autres religion car comme chez les laics ils n'ont pas à s,occuper des enfants...mais la religieuse...avec des enfants....on ne l'a même pas imaginé...

La vie d,une Hestia est certes incomplète et pas forcéement heureuse dans la mesure qu'elle exclue bien d,autres mythes...mais peut-on être Hestia...le temps d,une réplique...pourquoi pas ? si cé sincère... lol!

amicalement nicole
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une âme, une déesse, essence du féminin-Hestia   Mar 25 Mar - 19:24

Bonjour Nicole,

Citation :
Mais Hestia n'est pas la mère car elle a une vie sans enfant...(Céline n'est pas un bon exemple) cé la religieuse, la vieiille fille, la missionnaire, celle qui porte des projets humanitaires

Oui c'est vrai, Céline n'est peut être pas le meilleur exemple. Ceci dit je l'avais pris parce qu'il est mentionné dans le livre.

J'aime bien ta compréhension du mythe d'Hestia.

Amitiés,
Dominique
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Céline   Mar 25 Mar - 23:13

Dominic a écrit:
Bonjour Nicole,

Citation :
Mais Hestia n'est pas la mère car elle a une vie sans enfant...(Céline n'est pas un bon exemple) cé la religieuse, la vieiille fille, la missionnaire, celle qui porte des projets humanitaires

Oui c'est vrai, Céline n'est peut être pas le meilleur exemple. Ceci dit je l'avais pris parce qu'il est mentionné dans le livre.


.................... I love you ce n'est pas toi que je critiquais dominic , j'avais bien pris note que cet exemple était dans le texte ...


J'aime bien ta compréhension du mythe d'Hestia.

.................... merci de me le communiquer ...je suis tellement ignorante en matière de mythe...mais je crois surtout que mon ignorance est la mesure du temps que j'ai investi à les lire et les comprendre... amicalement nicole

Amitiés,
Dominique
Revenir en haut Aller en bas
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Une âme, une déesse, essence du féminin-Hestia   Mer 26 Mar - 14:32

Salut tout le monde,

Eda,

J'aime aussi ta lecture.
Tu opposes Hestia à Démeter (la Mère). Je l'opposerais aussi à Héra (l'épouse). Je nuancerais concernant les projets humanitaires, etc. Je dirais que c'est Athéna qui a l'ambition que ça se réalise et que c'est Hestia qui les porte. Par là elles se complètent. J'ajouterais qu'Hestia ne cherche pas à plaire (Aphrodite).
Je compte écrire à D'Oriona pour lui montrer qu'elle oublie Psyché qui est aussi une déesse à part entière et lui demander si elle a un projet concernant l'animus : "Nous sommes tous des dieux" et enfin mon projet d 'écrire un article sur "L'intégration de la psychologie archétypique en analyse transactionnelle" en me basant sur son livre.

Amitiés,

Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une âme, une déesse, essence du féminin-Hestia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une âme, une déesse, essence du féminin-Hestia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Déesse Hathor : détails
» Marie une Déesse?
» Athéna la déesse de la sagesse et de la guerre
» Andrasta, déesse britonne de la Victoire
» Ma DS n''est pas ma déesse ;-)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits :: Accueil :: Espace de lecture publique-
Sauter vers: