Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Cet espace vous est offert pour échanger sur l'oeuvre de C.G.Jung et la psychologie ... pour partager votre vision du monde et vos ressentis
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Critique de la théorie freudienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Dim 16 Mar - 20:29

Bonjour Lise,

Je ne suis pas freudien personnellement bien que je pense parfois que les concepts freudiens sont utiles pour expliquer les choses.

Oui c'est vrai Hillman n'a pas l'air d'être n'importe qui d'après ce que tu dis. Personnellement j'ai jugé juste d'après les pages que Alex a mis ici.

Ce forum n'est pas exclusivement jungien, il s'appelle miroir de l'âme et il y a un forum: Freud Lacan et continuateurs.

Amitiés,
Dominique
Revenir en haut Aller en bas
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Dim 16 Mar - 21:15

Dominic

Jung est un psychologue analytique ce qui est complètement différent.
Freud, Lacan ne sont pas des psychanalystes parce qu'ils s'occupent de l'égo. L'égo, c'est l'identification à ce que je crois être, à une partie de l'esprit. Mon rôle.
Ils ne s'occupent que de défouler le refoulé. Le refoulé, c'est l'ombre. Ils sont donc bien sur l'axe : Persona<->ombre.
Ils ne s'occupent pas de cet axe : Moi-totalité, Soi (le moi est l'opposé du soi et vient de l'inconscient), anima-animus.

L'égo a toute sa place : "Une analyse est d'abord freudienne" donc de nettoyer l'égo pour lui rendre sa place, l'ancrer, le structurer. Cfr ce post : http://archetypes.forums-actifs.net/psycho-humaniste-gestalt-at-bio-energie-tcc-f49/psychologie-transpersonnelle-la-psychanalyse-ou-la-therapie-centree-sur-l-ego-le-faux-moi-t614.htm#8388

Je ne me défends de rien. J'use de Freud qui si ça un sens pour moi. Je ne prends que son apport sur l'Oedipe qui n'est valable que pour la psyché d'Europe.
Le reste, je ne prends pas, c'est de la généralisation.
Hillman n'est pas poète, il se base sur les faits et cherche la vérité pas la perpétuation d'un dogme. Il est conscient qu'il n'est pas qu'homme de science : il a une âme. Freud qui envoie Spielrein (l'anima de Jung) en prophète de l'égoanalyse en plein bolchevisme, c'est l'envoyer au massacre et à la boucherie. Tout un symbole. La vérité est une vérité si elle a un sens pour mon âme. C'est elle qui mène au Soi et c'est lui en moi qui la détient.

Bien à toi,

Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Dim 16 Mar - 21:51

Si les theses de Freud et de Lacan s'en tenaient au forum qui leur est réservé, je n'aurais rien à dire, mais c'est loin d'être le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Dim 16 Mar - 22:02

Lise Very Happy ,
c'est dommage de réagir ainsi.
Moi je parle de Lacan mais j'ai une vision multiple de la psyché.
Quand je m'excite!!! lol! devant la nature,Freud dirait c'est de la sublimation!!!
Et alors? Peut-être a t-il raison peut-être pas .
Cela paraît paradoxal un type qui parle de Lacan et qui se prétend aborder le chamanisme.
Mais moi je trouve que l'un ne se fait pas sans l'autre.
Je ne sais pas quoi penser: si on ne demande plus que de parler de Jung ce serait oublier les autres théories.Moi personnellement cela ne me dérangerais pas de parler plus que de Jung,j'ai beaucoup à apprendre de lui.Mais ce serait réducteur.
Je me répète Jung et Freud s'équilibre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Dim 16 Mar - 22:21

Ceci est mon dernier message. Je suis gavée de lire du freud et du lacan à longueur de temps, ca fait des mois que ca dure et dés qu'on essaye de parler d'autre chose, quelque chose qui soit un peu plus dans la lignée jungienne qui est quand même le theme principal de ce forum, c'est la même soupe freudienne et lacanienne qui est resservie. Alors, je réalise que rien ne changera pour la simple raison qu'il y a tres peu de jungiens ici. Trop peu. Je ne sais pas ce que je fais ici. Je me suis trompée. Ce forum s'intitule "Miroir de l'âme" mais encore faudrait-il que quelqu'un en dehors d'Alexandre y croit, à l'âme.
Bye bye tout le monde et bonne chance à Alexandre (tu as mon email si un jour, tu veux parler de l'âme).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Dim 16 Mar - 22:23

PS: ce n'est pas un "coup de théâtre", je ne reviendrai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Dim 16 Mar - 22:26

Lise je suis si triste que tu nous quittes.
Je ne comprends pas pourquoi tu penses que je ne crois pas en l'âme.
La synergie qui se réalisait sur le forum va être destabilisée.
Ne t'en vas pas s'il-te-plait!!!
Et si ta décision est inchangeable je te souhaites beaucoup de bonheur et j'espère avoir de temps en temps de tes nouvelles.
Je t'envoies un MP libre à toi de le lire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Dim 16 Mar - 23:08

Citation :
Lise je suis si triste que tu nous quittes.


Moi aussi je suis triste, je ne pensais pas qu'elle réagirait ainsi.

Amitiés,
Dominique
Revenir en haut Aller en bas
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Lun 17 Mar - 13:23

Salut Monique,

Le mental peut tout démontrer : a et z. Un avocat peut démontrer la culpabilité en 30 min et 30 min plus tard démontrer l’innocence. Pour ce faire, il va user de solipsisme et de sophisme. Si maintenant, seuls les faits sont pris en compte observés par une caméra, la vérité éclate.
« Le Soi ne peut être aperçu que par la sensation » Jung
Je vais donc user de sensation pour toucher à la vérité concernant ce que tu avances : survoler chacun de tes messages et compter le nombre de messages où n’apparaît pas un terme employé à Freud ou Lacan ou descendances. Jung n’est pas compris car il n’a rien à voir avec Freud et Lacan. Un % apparaitra et à partir de cela nous pourrons parler. L’empirisme, c’est ça le réel. Mon intention est bien de passer par l'image que renvoit le réel, la réalité empirique pour que la vérité éclate car la parole peut tout dire et tout prétendre.

Concernant la liberté de lire, voir ici : http://archetypes.forums-actifs.net/les-continuateurs-de-son-oeuvre-solie-corneau-mlvf-hillman-f45/une-oeuvre-artistique-voila-ce-qu-est-la-psychanalyse-t646-15.htm#8925

Tes jugements t'appartiennent : il n'y a pas UNE façon pour atteindre l'inconscient.

Concernant le gavage, tu as le choix de venir lire où pas les fils intitulés "Hillman", "AT" et consors. Les titres sont là pour dire de quoi ça parle. Si cela est de la connerie et du gavage, pour quoi viens-tu les lire ? Dans quelles intentions ?

Bien à toi,

Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded


Dernière édition par Fils de la Terre le Lun 17 Mar - 13:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Lun 17 Mar - 13:48

Lise pour moi boycotte, c'est une objection de conscience. Cela n'est pas nécessairement de la manipulation. Ce que je vois/crois voir chez l'autre, c'est parce que cela est actif en moi et que je n'en ai pas nécessairement conscience.

Bien à toi,

Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Lun 17 Mar - 13:50

Citation :
Ce que je vois/crois voir chez l'autre, c'est parce que cela est actif en moi et que je n'en ai pas nécessairement conscience.

J'ajoute que cela est autant valable pour toi que pour moi.

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Lun 17 Mar - 13:54

Le mental peut tout démontrer : a et z. Un avocat peut démontrer la culpabilité en 30 min et 30 min plus tard démontrer l’innocence. Pour ce faire, il va user de solipsisme et de sophisme. Si maintenant, seuls les faits sont pris en compte observés par une caméra, la vérité éclate.
« Le Soi ne peut être aperçu que par la sensation » Jung
Je vais donc user de sensation pour toucher à la vérité concernant ce que tu avances : survoler chacun de tes messages et compter le nombre de messages où n’apparaît pas un terme employé à Freud ou Lacan ou descendances. Jung n’est pas compris car il n’a rien à voir avec Freud et Lacan. Un % apparaitra et à partir de cela nous pourrons parler. L’empirisme, c’est ça le réel


. Mon intention est bien de passer par l'image que renvoit le réel, la réalité empirique pour que la vérité éclate car la parole peut tout dire et tout prétendre.

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Mer 19 Mar - 13:47

Dominic,

C'est Hillman et son école qui ont remis Freud à sa place, dans son contexte. Ma responsabilité est de les suivre. Ils proposent une autre lecture qui vient pas détruire tout ce qu'apporte Freud, elle le remet dans son contexte et explore ce qu'il n'a pas/pas pu explorer. Ce n'est pas de la "castration", c'est mettre de l'ordre et ... donc du désordre et je pressens la fripon divin là-derrière donc passablement Mercure lui-même ...
Ma compassion est sans limite pour les freudiens/lacaniens car ils sont hypnotisés par leur propre senex, au passé et l'attachement à Freud le révèle. Cela n'est ni une tare, ni mal, ni un bien ... cela a juste des conséquences pour la psyché.
Mon interprétation sur le conflit qu'il s'est passé dernièrement sur le forum est de l'ordre d'une rencontre Puer-Senex.
Le Puer est en avance sur son temps et le Senex est encore dans le passé. Pour que rencontre est lieu, il est essentiel à mon sens de reconnaître ce que le Senex apporte au Puer et vice-versa. Donc de les relier, de se décentrer.
Je le fais pour ma part et vous invite à faire de même : les apports de Freud et sa suite présentés ici-même ont permis à Jung d'en arriver là où il est. Sans Freud pas de Jung comme pas de Christ sans Job et pas de résurrection sans Judas. Freud a ouvert une porte. Freud a fait du mieux qu'il a pu dans le contexte qui est le sien. C'est un homme : il n'est pas conscient de tout, il n'a pas toutes les clés en main pour ouvrir les autre portes. Je suis conscient de cela et je le remercie pour ses apports même minimes qui fondent une base.

Amitiés,

Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Lun 24 Mar - 21:01


_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Lun 24 Mar - 21:23

Ce que nomme Hillman à la page 133 montre bien que la psychanalyse est attaché au "moi" : "ton désir sexuel", ... ta, ton, toi, toi, toi, ton .... plutôt que "Il"

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Lun 24 Mar - 21:50


_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Lun 24 Mar - 21:52

Citation :
"ton désir sexuel", ... ta, ton, toi, toi, toi, ton .... plutôt que

Ceci dit je trouve que l'interprétation que tu donnes de ton rêve d'exorcisme est tellement déconnectée du moi qu'elle en est impersonnelle, Alexandre n'existe plus, je ne le le vois plus dans ton interprétation.
Heureusement tu consens tout de même à écrire "j'accepte mon ombre et que je lui reprends de la libido" il te reste encore un peu de moi Very Happy

Amitiés,
Dominique
Revenir en haut Aller en bas
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Lun 24 Mar - 21:56

Dominic,

Oui le moi a sa place dans la dialectique : moi-anima-ombre. Il a pas toute la place. Alexandre est bien là : "mon" théâtre. L'égo ramènera tout à lui. Je suis ici dans un autre mouvement. L'image m'habite encore. Je n'ai mis qu'un concept : ombre et l'image reste.

Amitiés,

Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Lun 24 Mar - 21:59


_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Lun 24 Mar - 22:01


_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Lun 24 Mar - 22:04


_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Lun 24 Mar - 22:06


_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   Mar 25 Mar - 1:54

La situation qu’offre la cure freudienne, en tant qu’elle invite à se tourner vers le passé – un passé qu’elle ressasse paranoïaquement ( ?) – semble moins apte à aider le patient « dissocié » qui fonctionne sur le mode « psychotique ». L’analyse freudienne, nous dit-on, interprète, alors que le patient condamné à théoriser son propre cas, redoute une interprétation plaquée qui viendrait faire ombre à celle qu’il tente lui-même de construire, avec l’aide à la fois discrète et sûre du thérapeute.

L’analyse freudienne, autant que l’on puisse en juger sans en avoir fait soi-même l’expérience, est sur le versant du père surmoïque, un père sévère qui « interprète », au nom d’un savoir perçu comme autosuffisant. Il étouffe toujours plus ou moins et empêche d’être : les relations de Freud et de Jung (et celles souvent problématiques et parfois tragiques de Freud et de ses autres disciples), ainsi que leur difficile rupture, sont éclairantes à cet égard. Jung dut tuer ce père, refuser la filiation et la descendance pourtant prestigieuses que lui « offrait » Freud, ce meurtre du père idéal étant ce qui nous permet de naître à notre propre liberté intérieure, en échappant à l’emprise paternelle.

Le patient condamné à « théoriser » son propre cas « préfère » (a-t-il le choix ?) père-sévérer « seul », ou avec l’aide discrète d’une mère intérieure et en s’appuyant sur une image archétypique paternelle autre que celle que semblent « offrir » (est-ce vraiment un cadeau désintéressé ?) Freud ou les pères fonctionnant sur le mode du Père surmoïque. Ce dont a besoin la personne cherchant à « théoriser » son propre cas, c’est d’un père ayant développé aussi un côté maternel et sachant vivre et « avouer » ses sentiments, ses émotions, et même ses doutes et ses faiblesses. Un père dont le modèle archétypique pourrait être Frère François (St François d’Assise).Un père qui accompagne fraternellement un travail personnel sur soi, au lieu d’en être le deus-ex-machina et l’artisan tout puissant.

Pour mener cette quête de Sisyphe, il faut un incessant réapprovisionnement narcissique, l’amour d’une mère intérieure. Il faut prendre soin de soi, mais sans toutefois s’enfermer dans une logique par trop « narcissique », d’où la nécessité de découvrir la dimension de l’altérité, ce à quoi peuvent aider les professions de l’aide : l’éducation, la santé, la thérapie, la « charité » (Caritas), l’empathie exercée envers autrui, dans la mesure où elles empêchent un enfermement narcissique : Narcisse meurt de ne pouvoir trouver à aimer une image extérieure à lui-même !, de ne pouvoir donner naissance (être le père) à un autre que lui-même. Il est enfermé dans un incessant travail d’auto-création narcissique de lui-même, en circuit clos, ainsi que cela arrive dans certains parcours thérapeutiques au long cours qui « tournent en rond ».

Après avoir été son propre père – position démiurgique difficile à tenir très longtemps –, il convient d’exercer une paternité extérieure, de donner naissance à un autre que soi-même, que l’on aidera à son tour à devenir lui-même, au lieu de capter la loi du Père et de chercher à se reproduire à l’identique, de façon que l’on pourrait dire « narcissique », au lieu d’inoculer à l’autre sa propre névrose d’inachèvement, parée des vertus d’un idéal bon pour tous. Les deux théories jungienne et rogérienne qui ont nourri mes recherches personnelles, ont pour base et comme terme une anthropologie optimiste et confiante. Elles postulent, l’une et l’autre, chacune à sa manière, que l’aventure humaine a un sens et que l’homme possède en lui-même les ressources nécessaires à son accomplissement le meilleur possible, ce que Jung appelait la Personnalité. Dans cette logique, le thérapeute est celui qui vient souffler discrètement sur la flamme un moment vacillante. Celui qui vient nourrir l’amour de soi, dont on a besoin pour vivre (affronter et aimer son destin personnel) et aimer les autres.

Après avoir « accouché » de soi-même, peut-être ne nous reste t-il plus qu’à regarder le monde, jouir du monde, aimer son destin, aimer son Ame et aider à la réalisation du destin des autres, avec, présente à l’esprit, l’idée que comme l’écrit Henri MILLER, dans un bel essai sur D.H. Lawrence[9] : « il n’y a (de nos jours) pas plus de sens historique que de réalité métaphysique intérieure » et que : « chacun doit retrouver pour soi le sens du destin ».

http://jeandaniel.rohart.free.fr/jung.html

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Freud   Dim 6 Avr - 0:15

Bonsoir Alexandre

Tantôt j'ai lu une citation de Freud,la voici.

«Le principal devoir d'un être humain est d'endurer la vie»

Moi,en lisant cette citation,j'ai ressenti une fatigue,et même un peu de colère.
Elle me touche cette citation,car très souvent dans ma vie j'ai endurer plein de choses à cause de ma peur de foncer.

Puis,un jour,c'est le réveil,la grande question...

Suis-je vraiment obliger d'endurer ça?
Et peu à peu avec mon changement d'attitude,j'ai vu qu'au lieu d'endurer,je pouvais travailler à découvrir mes forces intérieures,ce qui m'a fait voir la vie autrement.

Biensurs,nous vivons parfois des moments très difficiles,mais notre attitude face aux évènements de la vie peut faire une grande différence.

Bonne fin de soirée
Revenir en haut Aller en bas
halbouche
Membre
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 66
Localisation : Algerie
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: LES REPERES JUNGIEN....   Dim 6 Avr - 18:23

bonsoir Alex et Linda!! flower flower flower

voila pour moi ou se situe la recherche de jung ou iil nous encourage a faire ce chemin qui est indispensable pour la sauvegarde de l'humanité ....

la voie est individuelle et elle demande la participation de chacun ....tout etre humain a droit a l'enseignement pour cette conscience superieur .... nous en sommes tous responsable dans nos droits divins .....

bonne lecture et que dieu nous facilite ce chemin pour tous ... de la lumiere...

bonne soirée a vous deux a toutes/tous aussi!

amitiés chaleureuses!

a+h


"Moi ?
Qui, moi ?"

Lequel es-tu de ces mille visages que tu montres ? Sais-tu qui t'habite ? Sais-tu qui tu es ? Sais-tu quel est l'élan qui te porte ? Es-tu un ou es-tu mille ? Tous les jours, ton humeur change ; avec elle, tes désirs et tes projets !

Tu rêves de transparence et te voilà plongeant dans le mensonge et la compromission.

Tu as soif de profondeur et d'intériorité et te voilà t'installant dans la banalité, cette banalité rampante qui rogne tes ailes naissantes.

Tu veux régler ta vie pour l'aventure intérieure et te voilà, écervelé versatile, te diluant dans le monde.

Où est ta continuité ? Qu'est-ce qui te fait toi ? Quel sens ta vie a-t-elle dans l'économie du monde ?

Ces questions lancinantes reviennent périodiquement. Elles entretiennent un fonds de frustration et d'insatisfaction qui nous porte à désirer de plus en plus le changement. Oh oui, échapper à ses routines, être en vacances de soi et de ses propres pesanteurs, ne plus revenir en arrière, avancer, alors que sur cette voie de la transformation, il semble bien qu'on n'en finisse pas de commencer !

Que faire ?

" Hic Rhodus, hic salta ", "C'est ici Rhodes, c'est ici que tu dois danser !" Jung aimait répéter cette phrase. Oui, c'est ici et maintenant que nous devons vivre, oui une partie de nous ne doit pas craindre de s'engager dans le tourbillon du quotidien, mais il importe également de trouver en soi ce témoin intérieur suffisamment distancié pour ne pas s'identifier aux mouvements du moi. Là est le centre, là est le point fixe, c'est là que s'enracine le Je !

http://merelle.net/accueil/billet12.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archetypes.forums-actifs.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critique de la théorie freudienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Critique de la théorie freudienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» pyramides et orion.
» Théorie du complot et critique des Harkis chez des élèves
» Platon, théorie des Idées
» Théorie des 5 éléments chinois
» La Théorie des cordes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits :: Accueil :: Espace de lecture publique-
Sauter vers: