Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits

Cet espace vous est offert pour échanger sur l'oeuvre de C.G.Jung et la psychologie ... pour partager votre vision du monde et vos ressentis
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réalité Daimonique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Jeu 14 Fév - 17:10

Les conceptions traditionnelles de la nature humaine ont toujours admis deux âmes. Dans l'Egypte ancienne, par exemple, elles étaient connues sous le nom de Ka et Ba; en Chine, hun et p'o. L'une de ces âmes habite le corps et est l'equivalent de ce que nous appelons, faute de mieux,l'ego. Je l'appellerai l'ego rationnel pour le distinguer de la seconde âme, variablement appelée, dans d'autres cultures, l'âme-ombre, l'âme-fantôme, l'âme-mort, âme-image et rêve-image, pour lesquelles notre culture a le mot "âme", ou autrement aucun mot, parce que géneralement on ne croit pas à son existence. Toutefois, elle existe et peut être aussi percue comme un ego, dans le sens qu'elle nous confère une idendité et une individualité. Elle nous permet, c'est à dire - comme l'ego rationnel - de dire "je". Mais c'est un ego, non de conscience, mais de l'inconscient; non un ego éveillé, mais un rêve-ego; non un ego rationnel, mais un ego irrationel. Je l'appelerai l'ego daimonique. Comme l'ego rationnel, il a un corps - non un corps physique mais un rêve-corps, un corps "subtil" comme celui que nous imaginons pour les daimons, un corps astral comme certaines doctrines esotériques disent: bref, un corps daimonique.

La combinaison de l'ego rationnel et du corps physique n'est pas directement analogue au rêve-ego et corps daimonique parce que ces derniers ne sont pas, à strictement parler, ressentis comme séparés. Le corps daimonique reflète immédiatement l'ego daimonique, et vice-versa. C'est un corps imaginatif, une image, comme nous le connaissons dans les rêves, lorsqu'il peut porter tous les habits qu'il veut et peut même changer completement sa forme. Soudainement, il peut passer d'une position où il observe une personne à celle de devenir cette personne - c'est à dire qu'il incarne la manière dont l'ego daimonique change son point de vue, regardant à travers les yeux d'une personne qu'il etait en train d'observer juste avant, ou ressentant les émotions d'une personne que lui-même provoqua auparavant.

Ainsi, c'est le corps-ego daimonique, pour ainsi dire, qui est "l'âme" pouvant être "perdue", l'âme qui, chez le chamane, entreprend les voyages dans l'Autre Monde. C'est elle qui part lors d'expériences de sorties du corps ou lors de ces expériences en vogue, les "expériences proches de la mort", lorsque typiquement, nous "mourrons" sur la table d'opération , seulement pour découvrir que nous flottons au dessus de notre corps, pouvant observer ce qu'il se passe et entendre ce que les chirurgiens disent (ils sont stupéfaits lorsque rétablis, nous leur répétons leurs paroles). C'est cette âme, aussi, qui devient visible lorsque nos doppelgänger (doubles) apparaissent mystérieusement. C'est cette âme qui, chez les mystiques chrétiens, monte vers le Dieu Père, déclenchant le débat qui pose la question de savoir si l'âme demeure intacte durant l'union mystique (dans le sens d'identité), ou si finallement, elle est dissoute, ou absorbée par Dieu.

Les egos daimonique et rationnel ne sont pas aussi séparés que, par soucis de commodité, je les ai dépeints. Ils coulent en permanence l'un dans l'autre, tout-à-fait comme nos vie éveillée et vie rêvée s'influencent l'une et l'autre. L'ego daimonique peut à tout moment déposséder l'ego rationnel de sa conscience comme lorsque, par exemple, nous sommes absorbés dans une activité imaginative ou lorsque nous sommes saisis par une expérience visionnaire. Inversement, l'ego rationnel peut altérer le daimonique, transposant dans les rêves et visions les attitudes "éveillées" qui sont totalement inappropriées dans le monde crépusculaire des daimons. Naturellement, l'ego rationnel est souvent effrayé par les images irrationnelles qu'il y rencontre. Il essaye de s'enfuir - seulement pour découvrir qu'il ne peut bouger, parce que de telles actions littéralement musculaires n'ont aucun pouvoir de déplacer le corps daimonique.

Similairement,lorsque nous nous réveillons la nuit, comme il arrive souvent aux personnes enlevées par les extra-terrestres, pour trouver des "extra-terrestres" dans la chambre, nous ne pouvons pas bouger parce que nos corps physiques sont endormis et seul l'ego rationnel est éveillé. En fait, devrais-je dire, seul l'ego daimonique "veille"; mais, puisque nous ne le reconnaissons ni ne le comprenons, nous imaginons que c'est l'ego rationnel- ce dernier etant tellement robuste, tellement intransigeant qu'il impose son point de vue rationnel sur l'ego daimonique afin que nous en venions à croire que les évènements nocturnes se déroulent littéralement. Le fait que nous semblions nous réveiller dans nos chambres est une métaphore pour cette activité littéralisante de l'ego rationnel; car, en fait, nous nous réveillons dans la dimension daimonique sur laquelle l'image de notre chambre familière, diurne et "rationnelle" est imposée. Lorsque les extra-terrestres, s'introduisent dans cette image du coté daimonique, font "flotter" notre corps jusque dans leur "engin spatial", ce n'est pas seulement le corps daimonique quittant le corps physique, mais aussi l'ego daimonique qui quitte l'image de la chambre littérale pour entrer dans l'espace proprement daimonique, où il est pressé d'abandonner son point de vue rationnel et littéralisant. Mais, ceci, précisément, est l'initiation : L'intimidation et finallement le démantèlement du point de vue rationnel par le monde étranger daimonique afin d'installer son propre ego daimonique.

Il devrait maintenant devenir apparent que la division que j'ai tracée entre les deux sortes d'egos n'est qu'une facon de parler. En réalité, il y a un seul ego, mais avec deux perspectives: l'ego éveilé, conscient, rationnel, littéralisant est simplement un autre aspect de l'ego rêvant, inconscient, irrationnel, daimonique, comme si tous deux etaient deux faces d'une même pièce de monnaie. Mais l'ego daimonique changeant de forme peut assumer d'innombrables perspectives différentes, toutes plus ou moins daimoniques, tous les membres de la même "famille", comme les héros de la mythologie grecque. Seul l'ego rationnel promeut sa propre et unique perspective littéralistique comme seule perspective en niant - démonisant - simultanément toutes les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Jeu 14 Fév - 17:58

Je viens de lire les pages qui suivent et en effet, ca devient de plus en plus intéressant. Je crois que j'en ai encore au moins pour une semaine à traduire, un petit peu chaque jour, mais ca vaut la chandelle. Je ne me rappelais pas qu'il développait l'idée du daimonique à ce point, en long en large et en travers. Même si ses idées sont très similaires à celles d'Hillman, son originalité n'en est pas moins indéniable. Je suis dans les dernières pages et ca va être difficile de sélectionner... Très difficile... C'est un livre qui fait 300 pages quand même. Mais il est aussi truffé de témoignages, d'histoires abracabrantes regroupant les ovnis, le "petit peuple", le bestiaire fantastique, la vierge, le spiritisme et bien d'autres choses encore.
C'est un livre très dense.
Revenir en haut Aller en bas
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Jeu 14 Fév - 18:39

Lise,

Tu savais que les Egyptiens ont réconcilié polythéisme et monothéisme ? Les Prêtres étaient monothéistes et le Peuple, polythéiste. Ce fut sujet à discussions lors de mon analyse cette après-mide et je le nomme vue que tu parles d'Egypte.

Amitiés,

Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Jeu 14 Fév - 21:09

Tous les polythéismes ont je pense un "chef des dieux" qui est "polytechnicien", il sait tout faire, il a tout vu, c'est le frimeur de première lol! . Chez les Celtes par exemple, tu as Lug et Odin chez les Norrois. Il y a presque toujours un chef en chef. C'est valable pour les déesses aussi. Tous découlent de deux archétypes de base, le dieu et la déesse. Aprés, ils se "spécialisent" en dieux et déesses mineur(es) et daimons.
J'y reviendrai avec les pages suivantes...
Revenir en haut Aller en bas
Chronos
Membre
avatar

Nombre de messages : 306
Age : 108
Localisation : AUVERGNE
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Ven 15 Fév - 0:00

Lise,
Je continue de lire tes textes avec assiduité et interêt.L'auteur est vraissemblablement un philosophe.

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Ven 15 Fév - 21:41

Oui, je crois qu'il se définit lui-même comme une sorte de philosophe hermétique. Je voulais traduire davantage aujourd'hui mais je suis plongée dans la peinture. Peut-être plus tard dans la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Sam 16 Fév - 0:35

Âme et Esprit

J'ai dit que l'ego-conscience a de nombreuses perspectives, toutes plus ou moins daimoniques, exceptée une - la perspective rationnelle et par dessus tout, l'ego littéralisant. Par rapport à la réalité daimonique elle-même, à l'Anima Mundi et sa personnification, l'Âme - ils ne sont pas daimoniques. Pour formuler les choses autrement, l'ego daimonique est une âme par rapport à l'ego rationnel, mais par rapport à l'Âme, il est l'Esprit.
J'ai quelquefois établi une distinction entre l'âme et l'esprit sur laquelle je devrais maintenant être plus explicite, puisque l'âme et l'esprit reflètent une tension fondamentale dans la vie humaine. Par exemple, l'élan vers l'intégration, l'individualité, et l'unité est essentiellement spirituel, comme le monothéisme en général (et particulièrement le christianisme) est une religion spirituelle. L'Âme, d'autre part, place l'emphase sur la désintégration, la collectivité et la multiplicité. Ce que nous appelons souvent les religions "majeures" sont habituellement des religions spirituelles qui reconnaissent difficilement les religions de l'âme comme des religions à part entière - elles sont appelées polythéisme et animisme - parce qu'elles n'ont pas principe divin "majeur", unique et transcendant, mais mettent plutôt l'accent sur l'égalité d'une pluralité d'images daimoniques "mineures". En guise de guide abrégé sur l'âme et l'esprit, il peut être utile de dresser deux listes de concepts, attributs, et images analogues qui leur ont été durablement associés.

Ainsi: Esprit: Dieu, monothéisme, unité, l'Unique, ego; les Cieux, transcendance, au dessus, hauteurs, ascension, "supérieur"; masculin, conscience, rationnalité, lumière, feu, soleil.

Âme: daimons, polythéisme, multiplicité,diversité, anima; Terre, immanence, en dessous, profondeurs, descente, "inférieur"; féminin, l'inconscient, imagination, sombre, eau, lune.

l'Âme et l'Esprit, il faut se le rappeler, ne sont pas comme deux substances. Ils sont des symboles, comme le yang et le yin, représentant deux angles d'approche de la vie, deux perspectives. C'est comme si l'esprit était une lumière blanche diffractée en couleurs par le prisme de l'âme, ou comme si toutes les couleurs de l'âme se concentraient en une lumière blanche dans le prisme de l'esprit. Dans la perspective de l'âme, l'esprit représente un grand nombre de perspectives - toutes contenues dans l'âme elle-même et cependant toujours essaye-t-il de se dégager et d'imposer une perspective ou une autre sur l'âme comme si elle était extérieure à l'âme. Du point de vue de l'esprit, l'âme est une perspective - en dehors de l'esprit et cependant lui étant attaché, l'enchevêtrant, distrayant son rationalisme avec des émotions, contredisant ses concepts abstraits par le biais d'images concrétes, comme si celles-ci venaient de l'intérieur.

L'Âme et l'Esprit sont les réflexions de l'un et l'autre. Par conséquent, l'intention de mes listes de leurs attributs n'est pas de les rendre opposés - l'opposition est seulement une manière de considérer la tension entre l'esprit et l'âme. D'autres manières expriment mieux cette tension par les relations entre les différentes personnifications des mythes: comme fils à leurs mères, ou époux aux épouses, comme antagonistes ou compagnons, ennemis ou amants, et ainsi de suite. (...) l'Âme et l'Esprit prédéterminent la perspective de l'un et l'autre, définissant l'autre simultanément (excepté que "définir" est le mot de l'esprit, non de l'âme). Nous ne pouvons imaginer au delà de ce couple, nous ne pouvons nous tenir en dehors de ces perspectives réciproques - nous pouvons seulement voir l'un à travers l'autre (la tentative de l'esprit de se tenir en dehors de ce couple, et sa croyance qu'il y est parvenu, constituent précisément l'ego rationnel, comme je le démontrerai bientôt).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Dim 17 Fév - 23:31

UNE AUTRE UNE AUTRE UNE AUTRE!!! lol! lol! lol!
Z'ai envi de connaitre la suite moi!!! geek
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Lun 18 Fév - 1:43

Oui, oui, ca vient! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Lun 18 Fév - 10:37

bonjour tout le monde,

coucou Lise,

très passionnantes tes traductions. Je commence à cerner ce que veut dire ton auteur à propos de cette réalité daïmonique.

Je cite un de tes passages, le dernier où justement il compare l'Esprit et l'Ame, réalité daïmonique.
L'Âme et l'Esprit sont les réflexions de l'un et l'autre. Par conséquent, l'intention de mes listes de leurs attributs n'est pas de les rendre opposés - l'opposition est seulement une manière de considérer la tension entre l'esprit et l'âme.

Il m'est venu une pensée, celle du caducée où l'on voit justement deux serpents s'enroulant dans un mouvement ascendant et descendant autour du caducée.
Le 1er : représente justement cette Anima Mundi, réalité daïmonique qu'un certain F. D'Olivet a traduit par "facultés volitives spirituelles" qui sont de "tous temps".

Le 2ème : représente l'Esprit, nos facultés volitives intellectuelles qui ne sont pas et que nous devons développer au moyen de l'élargissement de la Conscience.

Au fur-et-à-mesure que ces facultés intellectuelles s'éveillent, les 1ères s'endorment : c'est l'histoire d'Adam qui, avant la rencontre avec Eve qui représente les 2èmes facultés, n'est que "Anima Mundi".

Et progressivement, il va chuter dans la Conscience et s'éloigner des 1ères facultés spirituelles.

L'individuation consiste au processus inverse : c'est-à-dire le réveil des facultés spirituelles : la réalité daïmonique pour que ces 2 forces Esprit/Ame fonctionnent en même temps.

Le Caducée représente bien ce mouvement des 2 forces en nous seules capables de transcender le petit ego en grand Ego.

Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Lun 18 Fév - 13:26

Salut Monique,

C'est complètement synchro ta pensée sur le caducée avec la retranscription que j'ai faite ce matin. A 8h37, j'étais en classe et je pensais au caducée à ce moment là !
Ca se passe dans le fil "Astro-Planètes, archétypes, fonction"
Qu'en penses-tu ?

Amitiés,

Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Lun 18 Fév - 13:37

Bonjour Monique,
J'aime beaucoup ce symbole des deux serpents s'enroulant. Mais où tu vois qu'il y a un mouvement descendant, ascendant?


J'aime bien ton idée de mouvement ascendant, descendant, ca fait penser à un systeme de poids ou hydrolique. Ca prend tout son sens cette Anima Mundi, ou réservoir de facultés volitives spirituelles, et l'Esprit devient alors un outil d'accomplissement. Tu parles d'Adam chutant dans la conscience mais ca me fait aussi penser à Lucifer tombant dans la matière. Il porte d'ailleurs au front la couleur de l'âme.

Je reviendrai plus tard pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Lun 18 Fév - 14:37

[quote="Lise"]Bonjour Monique,
J'aime beaucoup ce symbole des deux serpents s'enroulant. Mais où tu vois qu'il y a un mouvement descendant, ascendant?





Coucou Lise

tu démarres en haut à gauche du Caducée, et tu descends en suivant le serpent dans son 1er aspect : réalité daïmonique = facultés spirituelles : le fait de descendre dans la matière : chute d'Adam, fait qu'on s'éloigne de ces réalités spirituelles, et qu'on va les oublier, au profit d'autres réalités : les matérielles, les intellectuelles raisonnantes.

Mais il y a une nécessité à éveiller les facultés intellectuelles aussi. Le but étant la conscience de...la conscience d'être....

Le problème c'est que dans un 1er temps, celui de la chute, les 2 (spirituelles et intellect.) ne fonctionnent pas ensemble. Il y a coupure.
On l'a bien expérimenté. Et quand il y a coupure, il y a manque, angoisse, malaise et maladies....

Vient le 2ème temps : celui de la remontée du 2ème serpent qui est en fait le même mais sous son aspect "Esprit": démarrage du bas et remontée autour du caducée :
en bas, c'est le Nadir : terme rencontré souvent chez les ésotéristes pour dire que c'est le point le plus bas : le noir de chez noir, passage obligé pour effectuer la remontée et la récupération des facultés spirituelles endormies. Qui n'a pas traversé cette crise ?

Car il s'agit de RECUPERATION et non de découverte nouvelle.
D'où souvent cette sensation de retrouver quelque chose d'enfouie, de nouveau mais pas vraiment non plus. C'est le conte du Petit Poucet : lors de la chute : on a semé des cailloux, et au retour vers la maison du Père, on retrouve ces cailloux et on comprend pourquoi ils étaient là.
C'est l'explication du retour du refoulé : on remet à jour et on essaie de comprendre.
Et lors de la remontée, c'est avec les 2 forces Ame+Esprit qui ne seront plus en opposition ou en tension comme le dit ton auteur, mais en accord, que l'élargissement de la conscience s'opère.

Une couche de peinture après l'autre, le jaune après le bleu,... jusqu'à ce que la dernière l'emporte, mais si elle l'emporte, c'est parce que les autres sont en-dessous.
Tu me suis ?

J'aime bien ton idée de mouvement ascendant, descendant, ca fait penser à un systeme de poids ou hydrolique. Ca prend tout son sens cette Anima Mundi, ou réservoir de facultés volitives spirituelles, et l'Esprit devient alors un outil d'accomplissement.


Oui, cette Anima Mundi c'est comme qui dirait le représentant universel de chaque âme de vie, la tienne, la mienne.
C'est ce qui explique l'universalité en chacun de nous.

Ca c'est une phrase un peu "cliché" que cette universalité en nous.
Je m'explique : ce que j'en comprends de cette universalité en nous, c'est que chacune des âmes de vie porte en elle une idée précise du beau, du bien, de la vérité.
La preuve chacun sait, même malgré lui et au fond de lui, là où il a foiré quelque part.

Cette Anima Mundi c'est le Point fixe, porteuse de toutes les valeurs absolues.



Tu parles d'Adam chutant dans la conscience mais ca me fait aussi penser à Lucifer tombant dans la matière. Il porte d'ailleurs au front la couleur de l'âme.

Oui, en effet, Lucifer qui chute dans la matière. Figure-toi que Steiner en parle d'une façon passionnante. Les forces lucifériennes et celles d'Arhiman au service de la matière. C'est ahurissant.
J'ai un petit bouquin là-dessus de Steiner assez scotchant à propos des 2 discours : luciférien et arhimanien.
J'essaierais d'en mettre quelques lignes si ça intéresse certains et certaines .

Bisous
flower
Revenir en haut Aller en bas
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Lun 18 Fév - 16:59

Monique,

Steiner m'intéresse, je te lirai si tu les mets.

Amitiés,

Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Lun 18 Fév - 21:22

Un exemple d'interaction entre l'âme et l'esprit est l'interprétation des mythes. En tant que produits de l'Imagination, les mythes sont les histoires archetypales de l'Âme, mais les mythographes modernes (anthropologues,etc) les approchent avec des explications et définitions scientifiques, là est l'Esprit à l'oeuvre. Il souhaite sous-ligner des principes ou des théories unificatrices, mais l'Âme résiste à ce processus ( il y a toujours des mythes qui echappent au filet d'une quelconque théorie). Elle veut être reflétée mais non par un seul concept ou une seule théorie. Elle ne veut certainement pas être (et ne peut être) expliquée. L'Âme reconnnait la perspective définissante de l'Esprit, mais n'agrée aucune, comme si elle etait la somme totale de toutes les théories qui pourrait être soutenues à son sujet. Mais il n'y a pas de fin à la théorisation, qui - nous commencons à le réaliser- est seulement mythologiser d'une autre facon, un autre ensemble d'histoires. Les concepts, les spéculations, théories sont continues avec les images, légendes, mythes qu'ils intentent d'expliquer. Même lorsque ceux-ci empreintent des postures objectives, comme s'ils se tenaient en dehors des mythes, ils sont non intentiellement déterminés par les propres catégories imaginatives du mythe. Comme Helene de Troie- toujours une cause de conflits - l'Âme observe avec amusement et désespoir pendant que les théories rivalisent acrimonieusement pour conquérir le droit à être la seule théorie, la "vraie" histoire.

Et ce n'est pas seulement à l'interieur des "disciplines" - un vrai mot de l'Esprit - que le conflit fait irruption, il éclate aussi entre les disciplines, aussi longtemps que chacune prétend être exclusivement vraie. Comme les vieux schismes religieux, de nouvelles écoles de pensées divergent et forment même de nouvelles disciplines, comme l'anthropologie, la psychologie, la sociologie, et ainsi de suite, qui etaient pratiquement inconnues il y a cent ans. Mais la prolifération des disciplines est seulement l'expression d'autres perspectives de l'Esprit, d'autres tentatives d'imaginer l'inimaginable Imagination.

Ce livre, incidentellement, n'est pas une exception. Comme oeuvre de l'Esprit, il a essayé d'élucider l'Âme, que j'ai appelée Réalité Daimonique. Mais c'est seulement une perspective sur l'Âme. Il a aussi essayé d'attirer l'attention sur d'autres perspectives - l'inconscient collectif, Anima Mundi, Imagination, et l'Autre Monde. Chacun cherche à approcher l'Âme avec un angle légèrement différent (le terme- ou symbole - "Âme" est en lui-même seulement une autre métaphore). Le terrain commun à ces perspectives est qu'elles ne sont pas imaginées dans un esprit scientifique, apolonnien, qui pense finallement pouvoir définir et expliquer l'Âme; plutôt, elles sont imaginées dans un esprit hermétique qui permet à l'Âme en large mesure de se définir elle-même. Ainsi, bien qu'elles soient des concepts unificateurs, ces perspectives prennnent aussi en compte la diversité des images qui les composent.

Selon les critères modernes des disciplines "sérieuses" et scientifiques, ce livre ne peut apparaitre qu'inconsistant et non-systématique. Il échoue à classifier et expliquer. Mais une classification et explication rigoureuses, admirables en elles-même, auront toujours tendance à faire violence à la réalité daimonique, soit en la forcant à entrer dans la camisole d'une seule perspective, ou pire, en la niant complètement (scientisme) ou la démonisant (christianisme officiel). Forcer la réalité daimonique à entrer dans une seule perspective, c'est faire de l'Âme une imitation de l'Esprit. (...)


Il reste encore quelques paragraphes, je crois, mais là, je suis débordée. Je reviendrai dés que j'ai un peu plus de temps, pour mettre la suite (et fin!!!) et répondre à ton message, Monique. En passant, ca serait vraiment chouette que tu me rafraichisses la mémoire avec des extraits de Steiner parce que bien que celui-ci m'ait laissé une impression tenace et qu'encore aujourd'hui, certaines de ses théories ont largement influencé ma propre cosmogonie intérieure, et ben, ca fait un bail quand même et je ne me souviens plus des détails.
Bises et à plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Mar 19 Fév - 13:16

Fils de la Terre a écrit:
Monique,

Steiner m'intéresse, je te lirai si tu les mets.

Amitiés,

Alex


bon, alors que quelques lignes seulement pour te faire plaisir lol!

le sujet /Lucifer et Ahriman ne sont pas logés à la même enseigne de l'âme-de-vie.

flower

Je le case où ce sujet ? Steiner est atypique. Il a bien fondé une école : école théosophique mais n'est en rien dans la mouvance "psy".

Tu peux me dire où je le case ?[u]
Revenir en haut Aller en bas
GnOlus le gnome
Admin
avatar

Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Sous un champignon, contemplant l'automne
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Mer 20 Fév - 3:46

Monique,

Avec la philo-sophie Very Happy

Amitiés,

Alex

_________________
"Quand l'amour s'en va, c'est le pouvoir qui prend sa place" Jung

Comme un gnOme : http://www.youtube.com/watch?v=7GN1I7M3yCc

Ofélia, puisses tu guider les êtres vers le Coeur, âme soeur, pour qu'ils puissent vivre avec l'Amour jusqu'à la fin de leur chemin, de leurs jours ; moi, je viens avec toi, tiens prends ma main ... : http://www.youtube.com/watch?v=GQCUF8ZvQTU&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Jeu 21 Fév - 13:07

Bonjour Monique,
Finallement, la maladie c'est toujours une rupture d'equilibre mais prolongée parce qu'au fond on est tout le temps tiraillé à droite ou à gauche. À ce titre, on peut parler aussi des hemispheres du cerveau. En tout cas, c'est "en bas" que semble s'opérer cet elargissement de conscience. Ca me fait aussi penser à la Kundalini. Nous sommes comme des funambules...

Citation :
Cette Anima Mundi c'est le Point fixe, porteuse de toutes les valeurs absolues.

Est-ce qu'elle inclut "l'ethique" aussi?
Bon, je vais aller voir ton post sur Steiner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Jeu 21 Fév - 18:14

Lise a écrit:
Bonjour Monique,
Finallement, la maladie c'est toujours une rupture d'equilibre mais prolongée parce qu'au fond on est tout le temps tiraillé à droite ou à gauche. À ce titre, on peut parler aussi des hemispheres du cerveau. En tout cas, c'est "en bas" que semble s'opérer cet elargissement de conscience. Ca me fait aussi penser à la Kundalini. Nous sommes comme des funambules...

Citation :
Cette Anima Mundi c'est le Point fixe, porteuse de toutes les valeurs absolues.

Est-ce qu'elle inclut "l'ethique" aussi?
Bon, je vais aller voir ton post sur Steiner.


OOOOOOOOOOOOHHHHHHHHHHHH Lise, Coucou, ça y est te voilà,
tu es belle avec tes longs cheveux bouclés !!!!!!!!!!!

Moi aussi j'ai horreur de me voir en photo. Je ne sais pas pourquoi ça m'a pris, mais ça nous a pris à toutes les 2 lol!

Cette Anima Mundi ben je t'ai répondue sur un autre post.
Pour moi, c'est un réservoir absolu en soi.
A nous d'y mettre ce qu'on veut.
L'éthique, c'est quoi. Je t'avoue que je suis allée voir exactement ce que ça veut dire sur wiki, alors voici :
éthique (du grec ηθική [επιστήμη], « la science morale », de ήθος, « lieu de vie ; habitude, mœurs ; caractère ») et du latin ethicus (morale) est une discipline pratique et normative qui se donne pour but de dire comment les êtres doivent se comporter.

A mon avis, l'Anima Mundi, elle s'en fout royalement de la morale et de nos valeurs par rapport à la société.
Qu'est-ce que tuer pour la morale par exemple ?
C'est un acte condamnable et condamné par le Code Civil.
Mais pour l'Anima Mundi, va savoir si ça ne fait pas du bien à celui qui est tué de mourir et à celui qui a tué de tuer ?

Pour la maladie que tu évoques : je ne sais pas dans le fond si c'est une rupture d'équilibre ou un rééquilibrage justement vu comment on se place. Tu me suis ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Ven 22 Fév - 16:54

La réalité daimonique......La réalité des MONIQUE, DOMINIQUE, VERONIQUE....combien de nique faut il qu'on LISE sur le fort homme du FILS DE LA TERRE.
TRIQUE S'TERRE comme un RAT (f) A ELLE, la tortue.
Accro POL et à CHRO NOS pseudo au miroir de l'âme.
J'AI REMIS la suite à plus tard.

Tout le monde est là?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Ven 22 Fév - 19:58

Voilà! Suite et FIN des traductions! Purée, j'en ai bavé. Mais comme ca, ca fait un petit topo en francais sur ce qu'est cette "réalité daimonique". Bon, je vais me reposer lol! ...

S'il est correct - et ca l'est - de lire des motifs psychologiques en termes mythologiques, il est possible aussi de lire les mythes de manière psychologique (une conscience daimonique, telle que les chamanes possedent, ne distinguerait pas entre mythologie et psychologie). Ainsi, en tant qu'exemple montrant comment l'Autre Monde peut être approché d'une manière qui ne soit pas herculéenne, par exemple, j'aimerais aborder un mythe favori, celui de Persée.(...)

Sa tache est de tuer Meduse, une des trois Gorgones, et de ramener sa tête. Méduse habite un type particulier de "Monde Sous-terrain", la terre occidentale des Hyperboréens, où elle vit parmi les images balayées par les vents d'hommes et de bêtes qu'elle a transformés en pierre par un seul regard (c'est son extrême laideur- serpents pour les cheveux, dents immenses, langue protubérante, yeux globuleux- qui les a pétrifiés). Clairement, l'approche directe, littéralistique d'Hercule n'est pas appropriée ici. Sa force ne peut que travailler contre lui car il serait transformé en pierre avant même qu'il n'ait le temps de brandir sa massue.

Il est difficile de savoir ce que Méduse représente en termes psychologiques. Tout semble s'arrêter avec elle. On peut deviner que chaque fois que l'on se sent déprimé, "coincé" chroniquement, ou dans des cas extrêmes, catatonique, on peut voir Méduse à l'oeuvre. Elle repose tres profondement dans l'inconscient. Elle est une sorte de "fin fond", froid et immobile, au delà duquel nous ne pouvons passer,et à cet egard, elle est affiliée de très près à Hadès, Thanatos, la mort.

Beaucoup de préparation et de prudence sont nécéssaires afin de se confronter à Méduse. Cela nécéssite plus d'une perspective, et plus d'un dieu. Sagement, Persée consulte en premier lieu Athena qui le mène à Deicterion à Samos,où des images des Gorgones etaient exposées, ainsi pourra-til distinguer Méduse de ses soeurs. Il apprend à assimiler ce qui est déjà connu de l'inconscient et différencier des contenus qui peuvent apparaitre semblables. Athéna lui enseigne aussi à ne pas regarder Méduse directement, mais seulement sa réflection, et pour cela, elle lui donne un bouclier poli. Ceci peut être considéré comme étant le premier de plusieurs attributs ou vertus, que Persée, comme un bon chamane, doit acquérir. Nous apprenons que la réflection, l'absorption tournée vers l'arrière des expériences passées et des images est une clef pour aborder l'Autre Monde. D'Hermes, Persée recoit une serpe. C'est une arme mortelle, mais contrairement à la massue herculéenne, elle est aiguisée, incisive, et est en connection moins avec la guerre qu'avec la moisson.

Le bouclier et la serpe lui donneront les moyens d'achever sa tache; mais pour revenir vivant, il a besoin de trois choses supplémentaires: une paire de sandales ailées comme celles d'Hermes, pour la rapidité de l'evasion, un sac pour contenir la dangereuse tête décapitée; et le casque d'invisibilité qui appartient à Hades. Afin d'obtenir ceux-ci, il doit effectuer un voyage préliminaire dans le Monde Sous-terrain pour trouver les Nymphes du Styx qui ont la charge de ces objets. Mais pour les trouver, il doit d'abord visiter les Grées qui, elles seules, savent où elles résident. les Grées sont les soeurs des Gorgones et d'une manière typiquement hermétique, Persée ruse pour les faire révéler la direction qu'il doit prendre. En d'autres mots,une petite échauffourée au préalable avec le "gorgonesque", mais des contenus de l'inconscient moins mortels lui permettent de s'orienter dans une perspective du Monde Sous-terrain.

Une fois qu'il a localisé Méduse, Persée l'approche en marchant à reculons en tenant son bouclier de manière à refléter l'image de Méduse afin qu'il puisse éviter de la regarder directement. Ainsi peut-il la décapiter par dessus son épaule avec sa serpe Hermétique. Nous remarquons que cette approche est à l'opposé de celle d'Orphée. En se retournant pour regarder sa femme Eurydice alors qu'il remontait avec elle vers la surface, Orphée prématurement réfléchit ("regarde en arrière")- c'est à dire qu'il adopte une perspective de l'ego qui est inappropriée pour le royaume de l'Âme, qui le sépare de l'Âme, voulant la ramener et la perdant (Eurydice). Persée, en revanche démontre une autre manière, daimonique de réfléchir dans le Monde Sous-terrain. Au lieu d'adopter la perspective normale de l'ego qui s'engage dans le monde sous-terrain (inconscient) la tête la première, il inverse de manière hermétique la procédure- en avancant à reculons et réfléchissant en avant. Paradoxalement la perspective de l'ego est guidée en avant par l'image de l'âme sur laquelle elle se reflète (regardant en arrière). En considérant cette procédure d'une autre manière, on pourrait dire que la Gorgone est une image qui est dangereuse si nous la rencontrons littéralement (directement, tête la première), mais qui est neutralisée lorsque traitée comme l'image d'une image. Comme un double négatif, la réflection la rend positive dans le sens qu'elle la reconnait pour réelle mais pas littérale. L'image est dangereuse si elle est prise littéralement, mais, prise sérieusement comme une image, la Gorgone devient vulnérable et peut être tuée.

Aussitôt son corps donne naissance au cheval ailé Pégase et Chrysaor le guerrier, tous deux concus de l'union avec Poseidon, dieu de la mer.Son assassinat, ainsi, n'est pas une simple destruction à la manière herculéenne mais une délivrance de nouvelles formes d'energies vitales couvées par l'inconscient océanique.

Néanmoins, Persée doit s'echapper, fuir la colère des deux autres soeurs Gorgones et il y parvient en s'eclipsant sous le casque d'invisibilité et en s'envolant avec les sandales ailées. Ces objets d'equippement chamanique sont vraiment des pouvoirs qu'il a gagnés. Le casque- qui appartient à Hades, signifie la perspective de la mort- la mort de l'ego conscient et l'acquisition d'un ego daimonique qui faisant un avec le monde daimonique, y devient invisible. Les sandales représentent la perspective d'Hermes qui, de manière unique, est capable de voler, allant et revenant, entre les hauteurs de l'Olympe, la surface de la Terre, et les profondeurs du Monde Sous-terrain où Hermes est chargé de conduire les âmes des morts. C'est Hermes aussi, qui aide Persée à porter le sac magique qui contient la tête de la Gorgone. Cela nous dit que, pour rendre conscients des contenus inconscients dangereux, nous devons initier un espace à l'intérieur de la conscience qui ait une affinité "stygienne" avec la mort, et soit ainsi assez solide pour les contenir. Mais une fois contenus - assimilés- les contenus ne sont plus antagonistes; au contraire, nous pouvons utiliser leur pouvoirs en propre, comme Persée utilisa la tête de la Gorgone pour pétrifier ses ennemis. Nous remarquons qu'elle est trop lourde à porter sans l'aide d'Hermes.


Il y a plus dans le mythe de Persée que je n'ai la place d'en discutter. Mais j'aimerais mentionner un ou deux points à propos de ses aventures ultérieures, notemment sa conquête d'Andromede. Elle est enchainée, nue, à une falaise pour être sacrifiée à un monstre marin féminin qui ravage le royaume de son père. Pour la sauver, c'est la partie Orphique de l'histoire de Persée. Le monstre marin est connecté à Méduse, une autre version de Méduse peut-être, à travers sa relation à Poseidon. Néanmoins, cette fois, ce n'est pas Persée qui regarde la réflection du monstre, mais le monstre qui est distrait par l'image de Persée reflétée dans l'eau, rendant celui-ci apte à s'envoler et le decapiter. Nous découvrons que la manière dont l'inconscient apprehende nos images- nous imaginent- est aussi importante que celle dont nous imaginons celui-ci.

Le mythe de Persée me rappelle le mythe Inuit de la Mère des créatures marines, de laquelle tous les êtres dépendent. Dans les temps de mauvaises pêche, c'est la tache du chamane de la tribu de visiter cette déesse et de la persuader de libérer les créatures nécéssaires. Le problème est que tout comme Méduse, elle est une horrible sorcière, sentant le poisson et avec une chevelure emmêlée. Parce qu'elle habite le fond de la mer, le voyage du chamane est particulierement dangereux. Il doit plonger dans un etat d'extase ou transe pour une période prolongée. Il y a toujours un risque, comme dans toute aventure dans le monde daimonique de l'inconscient, de "se noyer". La méthode qu'il utilise pour apaiser la Mère des Créatures Marines est inattendue. Il n'y a pas de pression par exemple, pas question de la ramener à la surface de la conscience puisqu'elle est la fondation de toutes les créatures. Au lieu de cela, il doit simplement surmonter sa peur de sa terrible apparence et peigner ses cheveux. Ici, se présente une autre lecon sur comment approcher l'Autre Monde: avec courage, respect, et tendresse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Ven 22 Fév - 20:49

Ce que tu dis, Monique, me fait penser qu'en fait, la Nature, oui, a une ethique, mais elle n'est pas la même que la notre. Ce n'est pas non plus une ethique inconditionnelle mais peut-être adaptative. Car la Nature serait l'Imagination et de ce fait, elle est la grande ressource. "Être plein de ressources", c'est s'adapter en toute occasion.
Ah oui, tout-à-fait, si la perte d'equilibre est la source de la maladie, la maladie elle-même peut-être une source de ré-équilibrage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Sam 23 Fév - 14:58

Oui, dans ce que tu dis Lise, la Nature a en effet son éthique à elle.
une éthique façon "rouleau compresseur", instinctive : le retour des saisons, quelque chose qui naît parce que quelque chose vient de mourir.....etc.
S'adapter à toutes circonstances comme tu dis, en effet, ça me fait penser à la Jeep américaine, véhicule tous terrains, tous usages : G.P. "general purpose". Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Dim 24 Fév - 2:52

Merci Lise pour le prodigieux travail que tu as réalisé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   Lun 25 Fév - 20:38

Lise a écrit:
Ce que tu dis, Monique, me fait penser qu'en fait, la Nature, oui, a une ethique, mais elle n'est pas la même que la notre. Ce n'est pas non plus une ethique inconditionnelle mais peut-être adaptative. Car la Nature serait l'Imagination et de ce fait, elle est la grande ressource. "Être plein de ressources", c'est s'adapter en toute occasion.
Ah oui, tout-à-fait, si la perte d'equilibre est la source de la maladie, la maladie elle-même peut-être une source de ré-équilibrage.


Bonsoir Lise,

Éthique, ça suppose une volonté, un but, non? La nature a t'elle une volonté? Je suis perso sensible à l'idée de tao, de voie, de courant. Il existe un sens naturel, impermanent, alternance entre destruction et création, vie et mort, yin et yang. Rien n'est totalement bon ou mauvais. La maladie peut etre mauvaise mais porter en elle les germes de la réalisation de soi. Elle peut mener à la mort ou au contraire etre le début d'une renaissance. Tout, objet, évènement, etre, absolument tout dans l'univers est comme une pièce à double face, porteur de deux forces contraires. Si éthique il y a, c'est à chacun de nous de l'inventer en essayant de nager au mieux avec le courant, en etant chaque instant au plus près de l'energie du moment et de la voie du milieu.
Non non, je ne suis pas bouddhiste, lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réalité Daimonique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réalité Daimonique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» DECOUVERTE D'UNE PLANETE HABITABLE : fiction ou réalité ?
» Réalité Parallèle
» La réalité de l'enfer
» Une réalité irréelle
» Nagarjuna: Hymne à la Réalité absolue !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miroir de l'âme : rencontres d'âmes et d'esprits :: Accueil :: Espace de lecture publique-
Sauter vers: